WRC

Rallye de Finlande compte rendu Michelin

Rallye De Finlande Dimanche 26 août 2001 Compte rendu de fin de rallye Peugeot-Michelin et Grönholm triomphent avec panache A victoire de Marcus Grönholm à domicile a parfaitement replacé l'équipe Peugeot- Michelin dans la course au...

Rallye De Finlande
Dimanche 26 août 2001
Compte rendu de fin de rallye

Peugeot-Michelin et Grönholm triomphent avec panache

A victoire de Marcus Grönholm à domicile a parfaitement replacé l'équipe Peugeot- Michelin dans la course au titre mondial. Le Champion du monde en titre a mené le rallye Lpratiquement du début à la fin pour s'assurer son premier succès 2001, mettant fin à une période de disette qui, pour lui, durait depuis le Rallye d'Australie en novembre de l'année dernière. Pour la 206 WRC, cette victoire est la première depuis celle remportée par Didier Auriol en Espagne, au mois de mars dernier. Seul un amortisseur défectueux sur la voiture de Harri Rovanperä a empêché l'équipe française de signer un retentissant doublé à Jyväskylä. Ces ennuis de dernière minute rencontrés par l'autre Finlandais de Peugeot ont permis à Burns (2e, Subaru) et McRae (3e, Ford) de rejoindre Grönholm sur le podium.

Pour la seconde année consécutive, Marcus Grönholm s'est présenté comme le numéro 1 des "Finlandais Volants" devant son public. Son tempérament calme et une course très intelligente sur ce terrain extrêmement rapide ont permis au pilote Peugeot-Michelin de battre Richard Burns et sa Subaru de 25s après 406 kilomètres à travers des jumps légendaires de l'ancien "1000 Lacs". Après qu'il ait traversé une période "sans" depuis le début de cette année, durant laquelle son seul bon résultat fut une 3e place au Portugal, cette victoire lui procure un espoir de conserver sa couronne obtenue en 2000. Cependant, son retard est encore important sur Tommi Mäkinen (Mitsubishi-Michelin), leader du Championnat du monde, qui a maintenu sa position malgré un abandon dès la première spéciale en Finlande.

Du côté des constructeurs, Mitsubishi-Michelin demeure en tête du classement, à égalité désormais avec Ford. Mais le résultat de Peugeot-Michelin aujourd'hui permet à cette équipe de continuer à croire également en ses chances. Le succès de Grönholm, associé à la 4e place de Harri Rovanperä, apporte un total de 13 points à l'équipe Championne du monde en titre, qui passe devant Subaru au classement et n'oublie sans doute pas que sur les cinq rallyes restant à disputer, elle en a remportés quatre en 2000 (Nouvelle-Zélande, Sanremo, Tour de Corse, Australie)...

Jusqu'au dernier moment, il a semblé que Peugeot-Michelin allait signer un doublé ce dimanche en Finlande. Durant toute l'épreuve, l'autre héros local Harri Rovanperä s'était bien battu, demeurant en lutte pour la victoire malgré quelques problèmes d'amortisseurs. Et quand il revint de la 5e à la 2e place, samedi, devant Burns (Subaru) et McRae (Ford), on crut que le plus gros du travail était fait : à l'abord de la dernière section de trois spéciales, la marge de 12,3s dont il disposait sur Burns semblait suffisante, même si elle ne le mettait pas complètement à l'abri. Hélas, à l'arrivée de l'avant-dernière ES, un amortisseur faisait à nouveau des siennes et Harri était contraint de disputer le dernier chrono dans ces conditions. Le temps qu'il perdait sur ces 25 km permettaient non seulement à Burns de passer à a 2e place, mais aussi à McRae d'écarter le Finlandais, très déçu, du podium pour... 1,6s !

Markko Märtin (5e, Subaru) et Carlos Sainz (6e, Ford) sont les deux autres pilotes terminant dans les points, alors que Petter Solberg (7e) apporte une unité supplémentaire à Subaru au Championnat constructeurs.

Il n'y eut que peu d'abandons à déplorer parmi les concurrents de tête. Mais les spectateurs eurent la déception de voir deux superstars locales disparaître : Tommi Mäkinen (Mitsubishi-Michelin, accident le premier jour) et Juha Kankkunen (Hyundai-Michelin, freins) le deuxième jour. De son côté, Didier Auriol, le vainqueur 1992, fut contraint de se retirer à cause d'une suspension endommagée à mi-parcours, après avoir figuré un moment en 4e position. Le dernier jour a vu les abandons de François Delecour (Ford, pression d'essence) et Toni Gardemeister (Mitsubishi-Michelin, accident).

La victoire en Coupe du monde FIA Super 1600 revient à la Citroën-Michelin de Sébastien Loeb : un brillant mélange de vitesse et de sens tactique lui a permis de terminer avec cinq minutes et demie d'avance sur Andrea Dallavilla (Fiat Punto). Avec trois victoires sur trois manches disputées, Loeb est largement leader de ce championnat récemment créé.

LE RALLYE SELON MICHELIN...

Les pneumatiques Michelin s'imposent à nouveau en Finlande

16e SUCCES EN FINLANDE... La victoire de Michelin ce week-end, en association avec Marcus Grönholm et Peugeot, est la seizième du manufacturier depuis 1983 dans ce rallye qui, en raisons des très hautes vitesses atteintes, demande autant de précision et de vivacité directionnelle qu'une épreuve asphalte. Au cours des dix dernières années, Michelin a remporté cette épreuve en partenariat avec cinq constructeurs différents (Ford, Lancia, Mitsubishi, Peugeot et Toyota).

LES CONDITIONS... Les trois jours de course se sont déroulés sur un parcours presque entièrement sec, avec quelques passages humides en sous-bois. Les températures furent plus élevées que ce que l'on a connu depuis longtemps en Finlande, avec une pointe à 23°C (air) et 30°C (sol). Minimum : 13°C (air et sol).

LES CHOIX... Trois des partenaires de Peugeot présents en Finlande (Mitsubishi, Peugeot et Hyundai) avaient sélectionné les pneus Michelin Z et Michelin ZA, et ont utilisé le type ZA durant tout le rallye. Skoda avait choisi les Michelin Z et Michelin ZE, pour utiliser la plupart du temps un "Z" retaillé. Les différences de températures enregistrées entre tôt le matin et plus tard dans la journée virent les pilotes passer du centrage 8 au centrage 9 en fonction du moment de la journée.

-Michelin Sport-

Write a comment
Show comments
About this article
Series WRC
Drivers Tommi Makinen , Carlos Sainz , Richard Burns , Harri Rovanpera , Didier Auriol , Marcus Gronholm , Petter Solberg , François Delecour , Sébastien Loeb , Andrea Dallavilla , Juha Kankkunen , Markko Martin
Teams Citroën World Rally Team