Suzuka Michelin journal April 7

500cc Moto Grand Prix Grand Prix Du Japon, Suzuka Deuxième journée d'essais, JOLI COUP DE CAPIROSSI C'est dans les dernières secondes d'une séance à suspense que Loris Capirossi (West Honda Pons-Michelin) s'est offert la première pole...

500cc Moto Grand Prix
Grand Prix Du Japon, Suzuka
Deuxième journée d'essais,

JOLI COUP DE CAPIROSSI C'est dans les dernières secondes d'une séance à suspense que Loris Capirossi (West Honda Pons-Michelin) s'est offert la première pole position de la saison 2001 au détriment du très impressionnant Shinya Nakano (Gauloises Yamaha Tech 3-Michelin).

Cette deuxième et dernière séance qualificative du Grand Prix du Japon fut de toute beauté et laisse présager d'un premier Grand Prix 2001 tout aussi intense. Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin) avait signé la pole provisoire vendredi mais aujourd'hui, l'Italien n'a pu contrer Capirossi et Nakano. Capirossi s'est lancé pour son dernier tour à une minute de la fin de séance. Un tour d'anthologie, avec à la clef le record absolu du tracé de Suzuka à moto. Capirossi a battu le précédent record, détenu par Biaggi depuis trois ans, d'une seconde pleine ! C'est la deuxième pole de Capirossi en 500, après Assen l'an dernier.

« En sortant pour ce dernier tour, je me savais capable de signer la pole, » s'est félicité Capirossi, qui fut champion du monde en 125 et en 250 et qui rêve d'être le deuxième pilote de l'histoire (après l'anglais Phil Read) a être sacré dans les trois catégories. « En rentrant aux stands avant mon dernier tour, j'ai dis à mes mécaniciens de ne pas toucher aux réglages de la moto mais juste de me monter des pneus neufs et de surveiller les écrans de chronométrage ! Tout c'est passé comme prévu, on peut dire que j'ai laissé mon empreinte sur Suzuka ! Mais je sais bien que la course se déroulera de manière très différente. La bataille sera bien plus dure. Il y a au moins six pilotes capables de gagner. »

Jacques Morelli, le directeur de l'équipe Michelin Grand Prix, est aussi impressionné par le temps de Capirossi que le reste du paddock. « Quel tour ! Mais je crois que demain, la course sera bien plus serrée, » dit-il. « Il sera peut-être possible que Capirossi utilise ce pneu pour la course, mais nous n'en savons encore rien car il nous faut examiner nos données. »

Nakano a terminé la séance à 0.811 secondes de Capirossi ­ un gouffre vu le niveau actuel de la catégorie 500, où les dix premiers se tiennent souvent en un tel écart. Mais le Japonais était euphorique. Ses premiers essais chronométrés en 500 sont à l'image de sa performance cet hiver, en essais d'intersaison, où il s'est révélé aussi sûr qu'efficace.

« Je peux à peine y croire, » a soufflé Nakano, le vice-champion du monde 250 en titre, après la séance. « Mais maintenant, je sens vraiment la pression. Je suis chez moi, devant mon public, mes sponsors et mon employeur Yamaha... Il y a deux semaines, lorsque nous sommes venus ici faire des essais, nous n'avions pas trouvé de super réglages. Mais la moto est maintenant très équilibrée. Mon but pour la course ? Prendre des points. »

Malgré son incapacité à transformer son meilleur temps provisoire d'hier en pole position aujourd'hui, Biaggi s'est dit satisfait. « Je voulais être en première ligne donc tout va bien, » a-t-il confié en pensant plus à la course qu'aux essais. « Je m'attends à une sacrée course. Un beau spectacle pour le public et des temps dans les 2'06 ou des petits 2'07. Nous avons surtout travaillé les pneus pour être certain d'avoir la bonne monte pour demain. Nous avons aussi rencontré quelques problèmes de carburation mineurs auxquels nous espérons remédier lors du warm- up demain. »

Garry McCoy (Red Bull Yamaha WCM-Michelin) a pris la quatrième et dernière place de la première ligne. Mais l'Australien est persuadé qu'il lui aurait été possible de signer un meilleur temps. « J'ai commis quelques erreurs en suivant Capirossi ­ nous étions tous les deux dans notre tour le plus rapide, » a avoué McCoy. « Ca m'a agacé, mais j'ai essayé de rester concentré et d'éviter de perdre encore plus de terrain. »

A quelques minutes de la fin de la séance, Tohru Ukawa (Repsol YPF Honda-Michelin) était encore deuxième temps. Mais les coups d'éclats des Capirossi et autres vedettes du jour l'ont fait rétrograder. Le Japonais avait signé le meilleur temps des essais hivernaux à Suzuka et reste confiant pour sa première course en 500 demain.

Norick Abe (Antena 3 Yamaha-D'Antin-Michelin), qui a déjà gagné deux fois à Suzuka, termine la séance juste derrière Ukawa et deux dixièmes de secondes devant Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin). Alex Barros (West Honda Pons-Michelin) est huitième, le champion du monde en titre Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin) neuvième et Noriyuki Haga (Red Bull Yamaha WCM-Michelin) dixième. Malgré une grosse chute pendant la séance, Haga est indemne et visera donc l'exploit demain, comme les autres débutants de la catégorie.

Malgré des prévisions pessimistes, cette dernière journée d'essais s'est tenue par un temps sec et agréable. Il semblerait d'ailleurs que le soleil soit également au rendez-vous demain, pour la course.

-Michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Garry McCoy , Loris Capirossi , Valentino Rossi , Norifumi Abe , Alex Barros , Tohru Ukawa , Shinya Nakano , Kenny Roberts Jr. , Noriyuki Haga , Phil Read