Suzuka, Biaggi Devant des L'Ouverture

500cc MOTO GRAND PRIX GRAND PRIX DU JAPON, SUZUKA L'empereur romain Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin) s'est illustré d'entrée de jeu pour la première séance d'essais chronométrée du championnat du monde 500 2001.

500cc MOTO GRAND PRIX
GRAND PRIX DU JAPON, SUZUKA

L'empereur romain Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin) s'est illustré d'entrée de jeu pour la première séance d'essais chronométrée du championnat du monde 500 2001. Il a fait beau et chaud à Suzuka cette après-midi et c'est dans ces conditions très agréables que le pilote Italien s'est emparé de la pole provisoire. Pendant les soixante minutes de la séance, Biaggi s'est battu contre Tohru Ukawa (Repsol YPF Honda- Michelin), mais c'est finalement Norick Abe (Antena 3 Yamaha-D'Antin-Michelin) qui a signé le deuxième temps, à trois dixièmes du leader. En ce début de saison, la catégorie reine reste plus disputée que jamais puisque les dix premiers se tiennent en 8,79 dixièmes de seconde.

Biaggi s'est montré ravi de sa performance. Une pole provisoire qui est le résultat d'un travail de développement acharné accompli durant l'hiver. L'Italien s'était d'ailleurs classé parmi les plus rapides lors de la plupart des séances d'essais qu'il avait effectué. Pourtant, la Yamaha YZR 500 a moins changé cette année que les motos de Honda et Suzuki, mais les évolutions subtiles qu'elle a reçues semblent très efficaces.

« La moto est en nette amélioration, elle fonctionne vraiment bien, » explique Biaggi, vainqueur de deux courses en 2000 et troisième au classement final. « De plus, je me sens en confiance et je crois en mon équipe. Nous avons rencontré quelques problèmes ce matin, sur l'arrière de la moto, mais nous avons modifié nos réglages pour l'après-midi et tout est rentré dans l'ordre. »

Jacques Morelli, le directeur de l'équipe Michelin Grand Prix, estime que le léger manque d'adhérence rencontré ce matin est dû aux travaux réalisés récemment pour améliorer la sécurité de ce superbe circuit. « Beaucoup de pilotes s'en sont plaints ce matin, mais ils ont tous l'air bien plus heureux maintenant, » a expliqué Morelli. « Les temps sont meilleurs que l'an dernier. C'est une satisfaction puisque cela veut dire que nos produits ont progressé. Tout le monde utilise le pneu de 16,5 pouces à l'arrière et un type de pneu plutôt rigide pour encaisser les nombreux virages rapides du tracé de Suzuka. »

Abe était tout sourire après la séance qualificative. Le Japonais n'est jamais très rapide en essais car son style de pilotage extrêmement agressif convient plus à l'intensité de la course. Son deuxième temps d'aujourd'hui semble indiquer qu'il devrait signer un bon résultat dimanche. Abe a déjà gagné deux Grands Prix 500 à Suzuka, en 1996 et l'année dernière. Une troisième victoire ne ferait que confirmer son statut de vedette locale.

« Nous sommes venus ici effectuer des essais avec les autres teams il y a quelques semaines et nous avons trouvé de bons réglages, » dit-il. « Nous les avons donc conservés aujourd'hui et nous avons surtout essayé de trouver les meilleurs pneus pour dimanche. » Les prévisions météo ne sont guère encourageantes pour la course. La pluie pourrait même arriver dès ce soir. Cette menace a fort logiquement pesé sur de nombreux pilotes cette après-midi.

« On nous a prévenu qu'il pourrait pleuvoir demain et nous avons donc préféré consacrer la majeure partie de cette séance qualificative aux pneus, plutôt que de viser un ou deux tours rapides, » a confié Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin), troisième temps à seulement quatre centièmes d'Abe. « Je n'ai vraiment attaqué qu'à la fin de la séance et j'ai été énormément gêné par un attardé dans mon avant-dernier tour. Il m'a fait perdre au moins une demi-seconde. »

Sans cette mésaventure, Rossi aurait été dans les temps de la pole provisoire. On peut donc s'attendre à un remake du dernier Grand Prix de la saison 2000, en Australie, où Biaggi s'était imposé de très peu devant Rossi. Parmi les autres pilotes capables de s'illustrer dimanche on trouve l'impressionnant Shinya Nakano (Gauloises Yamaha Tech 3-Michelin), qui dispute là son premier Grand Prix 500, Alex Barros (West Honda Pons- Michelin), Ukawa, Alex Crivillé (Repsol YPF Honda-Michelin) et Loris Capirossi (West Honda Pons- Michelin). Ces cinq pilotes se tiennent pour l'instant en seulement trois dixièmes de secondes !

Le champion du monde en titre Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin) s'est classé neuvième. Il est en proie à des problèmes de dribble et d'arrivée de puissance trop violente. Noriyuki Haga (Red Bull Yamaha WCM-Michelin), un autre pilote qui débute en 500, est dixième.

-Michelin

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Loris Capirossi , Valentino Rossi , Norifumi Abe , Alex Criville , Tohru Ukawa , Shinya Nakano , Kenny Roberts Jr. , Noriyuki Haga