Sommaire du GP d'Brazilia par Michelin

ROSSI DONNE A MICHELIN SON 22ème TITRE EN CATEGORIE REINE L'Italien s'impose avec le Michelin pluie sur une piste de Rio détrempée Valentino Rossi (Repsol Honda Team RC211V-Michelin) est entré encore un peu plus dans la légende du...

ROSSI DONNE A MICHELIN SON 22ème TITRE EN CATEGORIE REINE L'Italien s'impose avec le Michelin pluie sur une piste de Rio détrempée

Valentino Rossi (Repsol Honda Team RC211V-Michelin) est entré encore un peu plus dans la légende du Championnat du Monde en remportant son 49 ème GP et son 4 ème titre en six ans de compétition. Cette victoire - sa 23 ème en catégorie reine - lui permet de dépasser des pilotes aussi illustres que Kenny Roberts (père), Geoff Duke et John Surtees au nombre de victoires. C'est aussi sa 10 ème victoire de la saison, qu'il remporte devant son éternel rival Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team YZR-M1-Michelin). Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki GSV-R-Michelin) termine 3 ème après avoir longtemps mené. Il devance le local de ce GP, le Brésilien Alex Barros (West Honda Pons NSR500-Michelin), premier pilote deux-temps. Carlos Checa (Marlboro Yamaha Team YZR-M1-Michelin) s'est lui aussi illustré, revenant de la dernière à la première place pour chuter quelques instants après avoir doublé Rossi.

Le titre de Rossi est aussi le 11 ème consécutif en catégorie reine pour Michelin et le 22 ème en tout en 27 ans de participation. Les pilotes Michelin occupent les dix premiers places du classement provisoire et sont invaincus cette saison.Aujourd'hui, les huit meilleurs roulaient Michelin. Rossi a utilisé un pneu arrière doté d'un nouveau type de gomme pour l'emporter. Il relègue le premier pilote non-Michelin à 69''9 secondes ! Biaggi et Checa ont également utilisé le nouveau pneu.

" Il est trop tôt pour dire comment je me sens parce que j'ai encore trop cette course dans la tête, mais c'est comme un rêve, " a déclaré Rossi, qui a profité de la chute de Tohru Ukawa (Repsol Honda Team RC211V-Michelin), le seul pilote capablede l'empêcher d'être titré aujourd'hui. " Je ne voyais rien à cause des projections d'eau et c'est une des principales raisons qui m'ont poussé à doubler Roberts - juste pour voir la piste ! "

L'équipe Michelin Grand Prix est très impressionnée par la saison 2002 de Valentino Rossi. " C'est un pilote très complet, " explique Nicolas Goubert, le patron de la compétition moto chez Michelin. " Il ne tente jamais l'impossible. Il ne perdjamais les pédales. Et il n'est pas obnubilé par le fait d'être le plus rapide à chaque séance. Il garde toujours les yeux rivés sur le résultat final et il est performant quelles que soient les conditions. "

Et Emmanuel Fournier, le responsable Michelin Grand Prix, d'ajouter : " Il est très intelligent et il sait toujours écouter ses ingénieurs pneumatiques et son équipe technique. Il sait utiliser les bons conseils qu'il reçoit et il n'a pas peurd'essayer de nouvelles choses, ce qui le rend aussi très précieux pour notre programme de développement. "

Rossi est devenu un maître du pilotage par temps de pluie depuis son arrivée en 500 avec Michelin en 2000. Il a remporté sa première course 500 sous la pluie et cette année, il a ajouté trois autres victoires sur le mouillé à ce palmarès. "Michelin a réalisé un travail fantastique cette année, " dit-il. " Les quatre-temps représentent un changement énorme, surtout pour les manufacturiers de pneus qui ont vite compris que leurs meilleurs pneus 500 ne suffiraient pas. Quand nous avons roulé avec la RCV pour la première fois en Europe, en novembre dernier, elle était si puissante que les pneus 500 ne tenaient pas plus de 5 tours. Il a fallu trouver plus de grip sur l'angle parce que la RCV pèse 145 kg, et plus de motricité parce qu'elle envoie déjà 150 chevaux à la roue arrière lorsque nous remettons les gaz en sortie de virage. "

" Quand nous avons essayé le nouveau pneu S4 en décembre, nous avons tout de suite compris que c'était un grand pas en avant. Depuis, Michelin a continué à progresser par petites étapes. Le moteur d'un quatre-temps est plus souple ce qui rend lamoto plus facile à contrôler mais les pneus sont mis à plus rude épreuve, surtout sur notre moto qui est la plus exigeante à ce niveau. Nous sommes plus proche de la limite avec les quatre-temps et il faut donc économiser ses pneus d'avantage. Mais c'est normal. Pendant 25 ans, Michelin a fabriqué des pneus exceptionnels pour la 500 mais ils n'en sont qu'à leur première saison de MotoGP. "

Michelin a également sorti un nouveau type de pneu avant à la mi-saison. Auparavant, Rossi n'avait pas vraiment changé de pneu avant depuis un an et demi. " Le choix de l'avant est très psychologique en moto, " rappelle-t-il. " Il est facile depasser d'un type de pneu arrière à un autre mais une fois qu'on a trouvé son pneu avant, on le garde. J'ai utilisé le même pneu avant pendant toute la première moitié de saison. Il avait juste été un peu renforcé en carcasse pour encaisser le surplus de poids du quatre-temps. J'adorais ce pneu, qui était super au freinage et me donnait un excellent feeling. Mais le nouvel avant Michelin s'est révélé encore plus précis avec un feeling encore meilleur. "

-michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Carlos Checa , Valentino Rossi , Alex Barros , Tohru Ukawa , Kenny Roberts Jr.
Teams Repsol Honda Team