Pr?sentation du GP d'Catalunyan par Michelin

ROSSI SOUS PRESSION A CATALUNYA Les Grands Prix sont en Espagne pour la 2ème fois de la saison ce week-end. Au Mugello, le championnat a pris une nouvelle tournure et la lutte promet d'être chaude ce dimanche, à Catalunya. Certes, ...

ROSSI SOUS PRESSION A CATALUNYA

Les Grands Prix sont en Espagne pour la 2ème fois de la saison ce week-end. Au Mugello, le championnat a pris une nouvelle tournure et la lutte promet d'être chaude ce dimanche, à Catalunya. Certes, Valentino Rossi (Repsol Honda Team RC211V-Michelin) a déj à gagné quatre courses sur cinq mais le clan Yamaha se rebiffe. Une M1 en nette amélioration permet enfin à Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team YZR-M1-Michelin) et Carlos Checa (Marlboro Yamaha Team YZR-M1-Michelin) de briller. Au Mugello, Biaggi a terminé 2è me derrière Rossi tandis que Checa s'est battu comme un diable face au coéquipier de Rossi, Tohru Ukawa (Repsol Honda Team RC211V-Michelin), qui reste le seul à avoir battu Rossi cette année.

Dimanche, Rossi comptera peut-être deux adversaires supplémentaires : Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki GSV-R-Michelin) et Sete Gibernau (Telefonica Movistar Suzuki GSV-R-Michelin). Après avoir rejoint le camp Michelin le mois dernier lors du GP d' Espagne à Jerez, les deux hommes disposeront enfin ce week-end des pneus Michelin les plus récents. Apres le GP d'Italie, ils sont restés au Mugello pour essayer le nouveau Michelin arrière S4 de 16,5 pouces. Le moins que l'on puisse dire est que ce S4, qu i a permis à Michelin de gagner toutes les courses MotoGP cette année, les a impressionnés.

Les pilotes Michelin exercent une domination sans faille depuis le premier GP de ce nouveau championnat créé pour les quatre-temps. En plus des 5 victoires, ils se sont octroyés 14 des 15 places de podium et monopolisent actuellement les 8 premières places au championnat. A Catalunya, le palmarès Michelin est tout aussi impressionnant puisque le géant du pneu y a remporté toutes les épreuves en catégorie reine depuis 1992.

LES PILOTES ET CATALUNYA

L'Espagne est le pays de la moto. Ici on voue un véritable culte à ce sport et à ses héros. D'ailleurs, trois courses MotoGP sont programmées en Espagne chaque saison. Cette année, il y a eu Jerez en mai, nous sommes à Catalunya ce week-end et tout se term inera à Valence début novembre. Sete Gibernau et Carlos Checa ont donc l'habitude des GPs à domicile.

Catalunya est un rendez-vous important pour les deux hommes et surtout pour Gibernau. Son coéquipier Kenny Roberts et lui vont en effet découvrir toutes les qualités du S4 de Michelin lors de cette course. Car si les deux hommes ont rejoint Michelin après avoir utilisé une autre marque lors des deux premières courses de la saison, l'unité de production du S4 tournait déjà à fond et ne pouvait fournir davantage. Les deux pilotes Suzuki ont donc dû commencer avec des pneus 2001.

Gibernau a fait connaissance avec le S4 lors d'une séance d'essais organisée la semaine dernière en Italie. Il est impatient de pouvoir l'étrenner en course. "On a pu entrevoir les qualités de ce pneu au Mugello," explique Gibernau, qui avait gagné le GP d e Valence l'an dernier. "J'ai eu l'impression qu'il représente un vrai pas en avant mais je n'ai pu l'essayer très longtemps. Je vais donc continuer à en explorer les limites ce week-end. Le S4 a l'air d'être nettement plus performant au niveau du dribble. C'est un des aspects les plus positifs que j'ai pu remarquer."

Au Mugello, pendant le GP, Gibernau avait déjà pu essayer la version 2002 du pneu Michelin avant de 17 pouces. "Il donne un bon feeling," poursuit l'Espagnol. "On le sent mieux et le grip sur l'angle est meilleur. Cela permet de freiner plus loin dans le v irage."

"A Catalunya c'est très important d'avoir un bon niveau de grip sur l'angle parce qu'il y a beaucoup de longs virages. C'est surtout dans les deux derniers droits rapides que les qualités du nouveau pneu avant et du S4 devraient se faire sentir."

"Catalunya est un peu comme le Mugello. C'est un circuit où il est difficile de régler la moto. C'est un circuit très complet qui compte des longs virages rapides mais aussi des courbes lentes et techniques. Il faut donc arriver à un compromis de réglage p our que la moto soit efficace partout."

Il sera intéressant de voir quel type de carcasse et de gomme les hommes de Suzuki vont choisir ce week-end. Depuis le début de saison, Rossi a eu tendance à opter pour un pneu arrière moins dur que ses adversaires immédiats Ukawa, Biaggi et Checa. C'est u n choix qui, au Mugello, lui a permis de battre le précédent record du tour en course de 15 secondes. Mais le responsable Michelin Grand Prix Emmanuel Fournier n'est pas certain que les adversaires de Rossi pourront utiliser les mêmes pneus. "Le choix de p neus plus tendres que préfère Rossi peut se révéler risqué au niveau de la longévité en fin de course," dit-il. "Mais jusqu'à présent c'est un choix qui a bien fonctionné pour lui, sauf à Welkom où Ukawa l'a battu."

Si les nouveaux quatre-temps devraient continuer à dominer ce week-end, on peut s'attendre à ce que les meilleurs pilotes deux-temps - Loris Capirossi (West Honda Pons NSR500-Michelin), Alex Barros (West Honda Pons NSR500-Michelin), Daijiro Kato (Fortuna H onda Gresini NSR500-Michelin), Shinya Nakano (Gauloises Yamaha Tech 3 YZR500-Michelin), Olivier Jacque (Gauloises Yamaha Tech 3 YZR500-Michelin) et Norick Abe (Antena 3 Yamaha-d'Antin YZR500-Michelin) se montrent toujours aussi déterminés à les concurrence r.

MICHELIN ET CATALUNYA

Catalunya compte parmi les circuits du championnat qui offrent le plus gros challenge aux pilotes et à leurs ingénieurs... Ainsi qu'aux manufacturiers de pneus. Non seulement ce circuit n'a pas beaucoup de grip mais il est en plus très bosselé et possède p resque tous les types de virages qui existent. En plus, la piste est très changeante en fonction de sa température et d'autres facteurs. Toutes ces complications rendent le week-end des ingénieurs Michelin à Catalunya très difficile.

"C'est pour toutes ces raisons que nous amenons toujours une gamme de pneus un peu plus étoffée que d'habitude à Catalunya," explique Fournier. "C'est encore plus vrai cette année parce que nous devons gérer deux types de machines - les nouveaux quatre-tem ps et les 500 deux-temps. En plus, nous voyons maintenant que les deux types de motos commencent à utiliser leurs pneus différemment, probablement parce que le développement sur les quatre-temps s'accélère."

Personne ne sait vraiment pourquoi les conditions de piste changent autant et si soudainement à Catalunya. Bien sûr ce phénomène complique beaucoup le travail des pilotes et de leurs ingénieurs qui doivent composer avec plusieurs circuits "différents" pend ant le week-end.

"Il n'est pas facile d'expliquer pourquoi cette piste est si changeante parce que personne ne le comprend vraiment," ajoute Fournier. "On sait juste que quand il y a du vent, une pellicule de poussière qui vient de la côte ou d'un chantier à côté s'y dépos e."

Ce Grand Prix sera encore plus intéressant à suivre parce que c'est la première fois cette année que les quatre-temps vont courir sur un des circuits où ils ont déjà fait des essais cet hiver. Les premiers essais réunissant tout le plateau avaient en effet eu lieu à Catalunya en mars dernier et chez Michelin, on a hâte de voir comment le comportement des quatre-temps vis-à-vis de leurs pneus a évolué. "On s'attend à ce que tous soient plus rapides," révèle Fournier. "Mais tout dépend des conditions de piste . Il fera très certainement plus chaud pour le GP et ça peut avoir un effet néfaste pour le grip. Généralement les températures plus fraîches sont meilleures pour l'adhérence."

La réaction de Kenny Roberts et Sete Gibernau après leur premier contact avec le S4 a fait très plaisir à Fournier. "Ils l'adorent!" se réjouit-il. "Kenny dit qu'il peut utiliser toute la puissance de sa Suzuki bien plus tôt avec le S4. Sete n'a pas pu l'u tiliser autant mais les deux trouvent que le pneu accroît la stabilité en virage et donne une meilleure motricité. Dans l'ensemble, ils trouvent qu'il est plus facile d'aller vite avec le S4. Ils aiment son feeling et sa constance. A priori, je dirais que le S4 permet de gagner entre 2 dixièmes et une demie seconde par tour en course."

"Aux essais du Mugello, ils utilisaient parfois des pneus en partie usés parce que nous voulions économiser nos pneus pour ce week-end. Mais ils nous ont tous les deux dit qu'ils n'avaient pas l'impression d'utiliser des pneus usés. Cette journée d'essais s'est très bien passée, surtout l'après-midi quand ils ont essayé nos pneus les plus récents. Nous sommes repartis très satisfaits parce que c'est toujours agréable de voir d'autres pilotes sur d'autres motos apprécier nos pneus. C'est un de nos buts : fai re un pneu qui va bien à tout le monde."

STATS CATALUNYA

Record du tour Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin), 1'46.619 (2001)

Pole position 2001 Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin), 1'45.507

-michelin-

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Carlos Checa , Loris Capirossi , Valentino Rossi , Norifumi Abe , Tohru Ukawa , Sete Gibernau , Shinya Nakano , Kenny Roberts Jr. , Olivier Jacque
Teams Repsol Honda Team