Pr?sentation du GP Britian par Michelin

Michelin pret a affronter les difficultes de Donington. Ce Grand Prix de Donington marque la mi-saison du premier championnat du monde MotoGP. Ce week-end le public anglais va donc découvrir, et surtout entendre rugir pour la première fois,...

Michelin pret a affronter les difficultes de Donington.

Ce Grand Prix de Donington marque la mi-saison du premier championnat du monde MotoGP. Ce week-end le public anglais va donc découvrir, et surtout entendre rugir pour la première fois, les nouveaux quatre-temps de GP.

Donington est l'un des circuits les plus lents du calendrier. Il n'en est pas moins complexe et contrasté. Il représente un vrai challenge pour les pilotes quatre-temps et leurs équipes. C'est actuellement l'équipe Honda de Valentino Rossi (Repsol Honda T eam RC211V-Michelin) et Tohru Ukawa (Repsol Honda Team RC211V-Michelin) qui domine mais les deux hommes de pointe de Yamaha - Carlos Checa (Marlboro Yamaha Team YZR-M1-Michelin) et Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team YZR-M1-Michelin) - se rapprochent. Pour au tant, les pilotes deux-temps n'ont pas encore dit leur dernier mot. Surtout lorsque la nature du tracé permet à leurs 500, plus légères que les 990 quatre-temps, de s'exprimer. Il y a deux semaines, à Assen, Alex Barros (West Honda Pons NSR500-Michelin) a ainsi frôlé la victoire. Donington pourrait bien donner une nouvelle occasion aux pilotes deux-temps de briller.

La lutte entre les deux types de moto est rude, mais sur le plan des pneumatiques, Michelin n'a rien laissé à la concurrence. Sur les 7 courses de l'année, les pilotes Michelin se sont appropriés toutes les victoires, toutes les poles et tous les records d u tour. Ce succès est en grande partie venu grâce au nouveau pneu arrière développé spécialement pour les quatre-temps, le S4. Un pneu qui s'est par ailleurs montré tout aussi efficace pour les deux-temps.

Même la météo particulièrement capricieuse d'Assen n'a pas pu ralentir les pilotes Michelin. Peu importe les conditions, ils ont toujours été les plus rapides, aux essais comme en course. Mais le développement Michelin ne s'arrête jamais et pour Donington, les pilotes disposeront de deux nouveaux pneus, un avant et un arrière.

DONINGTON ET LES PILOTES

Donington a en quelque sorte révélé Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki GSV-R-Michelin). En 1996, pour la première fois de sa carrière, l'américain y prenait la tête d'un GP 500. Certes il a terminé cette course par une chute, mais il a aussi montré qu'il pouvait jouer dans la cour des grands. Quatre ans plus tard, il était Champion du Monde 500, comme son père l'avait été vingt ans plus tôt. Ce week-end, Roberts va découvrir Donington au guidon d'un quatre-temps. Et sa Suzuki GSV-R est en amélioratio n constante depuis le début de l'année.

Roberts a signé ses huit victoires en GP avec Michelin. Malgré un passage chez la concurrence en 2002, après quelques courses il avait retrouvé ses pneus préférés. Le mois dernier, il a pu essayer le S4 pour la première fois et la performance de ce pneu l' a vraiment étonné. Ce S4 est issu du pneu arrière de 16,5 pouces qui a gagné tous les GPs de la saison 2001. Le S4 donne une empreinte encore plus importante qui maximise le grip sur l'angle et permet au pneu de durer plus longtemps tout en chauffant moins

-michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Carlos Checa , Valentino Rossi , Alex Barros , Tohru Ukawa , Kenny Roberts Jr.
Teams Repsol Honda Team