Michelin Nazareth qualifiying

Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin) est resté intouchable lors de cette deuxième et dernière journée d'essais en vue du Grand Prix d'Espagne. L'Italien avait déjà mené la séance qualificative d'hier. Aujourd'hui, il est resté...

Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin) est resté intouchable lors de cette deuxième et dernière journée d'essais en vue du Grand Prix d'Espagne. L'Italien avait déjà mené la séance qualificative d'hier. Aujourd'hui, il est resté solidement ancré à la première place et a même réussi à améliorer son temps de quatre dixièmes. Un coup au moral de ses adversaires, qui aurait d'ailleurs pu être plus important puisque Rossi était persuadé qu'il aurait été plus rapide si un attardé ne l'avait pas gêné alors qu'il visait un tour super rapide en fin de séance.

Pourtant, après cette deuxième séance d'essais chronométrés, Rossi ne domine plus autant qu'hier. Loris Capirossi (West Honda Pons-Michelin) n'a pas ménagé ses efforts dans les derniers instants de la séance. Capirossi est parvenu à réduire l'avantage de Rossi à moins de quatre dixièmes, soit trois dixièmes de moins que la différence entre Rossi et le deuxième pilote hier. Et Capirossi a également été retardé dans son meilleur tour.

"J'espère devenir imbattable, » a blagué Rossi après la séance. « Mais ce n'est pas encore le cas. Nous avons eu une bonne séance, même si je n'ai pu atteindre les temps que j'avais réalisés ce matin pendant la séance libre. Nous avons connu quelques problèmes cet après-midi et mon tour avec les pneus tendres à été perdu puisque j'ai dû élargir pour contourner un pilote moins rapide. De plus, nous ne savons toujours pas exactement quels pneus utiliser pour la course, surtout en ce qui concerne l'arrière. Donc nous déciderons demain, lors du warm-up. Je pense me battre pour la victoire, mais ce sera difficile. Mon but reste le même : prendre des points et viser le podium."

Si Rossi a pu aller plus vite ce matin, c'est que la piste était plus fraîche d'environ 12 degrés. Et à Jerez, l'adhérence dépend énormément de la température. "Ce matin, Valentino était très proche du temps qu'il avait réalisé ici lors des essais IRTA de février dernier parce que la température de la piste était presque la même que lors de ces essais d'intersaison," a expliqué Jacques Morelli, le responsable des Grands Prix Michelin. "Une fois que la piste avait chauffé, lors de la séance qualificative, l'adhérence n'était plus aussi bonne et il ne pouvait donc espérer refaire le même temps. Nous pensons qu'il fera encore plus chaud demain et les temps en course devraient sérieusement s'en ressentir."

Quatrième hier, Capirossi a amélioré son précédent meilleur temps d'environ huit dixièmes pour tenter d'enrayer la suprématie de Rossi et s'intercaler devant Norick Abe (Antena 3 Yamaha-D'Antin-Michelin), qui venait de passer deuxième. "Cette place de deuxième me va bien," a avoué Capirossi. "J'ai vraiment essayé mais j'ai du mal à trouver des réglages parfaits sur cette piste. On va donc profiter du warm-up pour les finaliser. Mais tout va bien, même si j'aurais pu être plus rapide si je n'avais pas perdu du temps à contourner Abe lors de mon dernier tour."

Abe était ravi de prendre la troisième place. C'est la première fois depuis longtemps qu'il est en première ligne. Alors qu'il était considéré comme un pilote de course peu performant lors des essais, Abe a toujours été dans le rythme ce week-end. Hier, il était déjà deuxième derrière Rossi. "D'habitude je ne suis pas rapide ici et je ne sais pas pourquoi je le suis cette fois," a reconnu le sympathique Japonais. "Cela fait près de deux ans que je ne me suis pas qualifié en première ligne. Mon équipe et moi sommes donc très contents."

Shinya Nakano (Gauloises Yamaha Tech 3-Michelin) a pris le quatrième temps. C'est la troisième fois qu'il est en première ligne, en trois Grands Prix! Une véritable performance pour ce débutant en 500. « J'ai eu des problèmes ici en 1999 et l'an dernier, j'ai chuté en course, alors cette année j'espère obtenir un meilleur résultat en course. Peut-être même mon premier podium en 500 ! »

Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin) était en pole l'an dernier mais seulement cinquième cette année. Biaggi était le seul pilote de pointe à continuer d'essayer les Michelin arrières de 17 pouces aujourd'hui, mais il a finalement préféré le 16.5.

Malgré une petite chute en début de séance, Tohru Ukawa (Repsol YPF Honda-Michelin) a signé le sixième temps, à 0''141 seconde de Biaggi mais 0''176 seconde devant le coéquipier de Capirossi Alex Barros (West Honda Pons-Michelin). Le Champion du monde en titre Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin) était le dernier homme à monter sur la deuxième ligne et l'Américain pense être plus compétitif en course. "Nous visons la régularité sur la totalité de la course," a expliqué le vainqueur de la course ici l'an dernier. "Nous essayons de régler la moto de façon à moins faire travailler les pneus en sortie de virage. En pilotage, la moto est mieux mais nos temps au tour sont peut- être légèrement sacrifiés dans notre quête d'un meilleur temps total de course."

-Michelin

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Loris Capirossi , Valentino Rossi , Norifumi Abe , Alex Barros , Tohru Ukawa , Shinya Nakano , Kenny Roberts Jr.