Michelin GP du Portugal la course

Grand Prix Du Portugal, Estoril La course, dimanche 9 septembre 2001 Le Titre En Vue Pour Rossi Nouvelle victoire de Rossi et nouvelle chute de Biaggi, le suspense disparaît du championnat. C'est la septième victoire de l'année pour ...

Grand Prix Du Portugal, Estoril
La course, dimanche 9 septembre 2001

Le Titre En Vue Pour Rossi

Nouvelle victoire de Rossi et nouvelle chute de Biaggi, le suspense disparaît du championnat.

C'est la septième victoire de l'année pour Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin) et la deuxième fois en deux courses que son principal adversaire Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin) chute en perdant l'avant de sa Yamaha. Comme il l'avait fait à Brno, Biaggi s'est immédiatement relevé pour aller sauver quelques points, mais ce soir Rossi quitte Estoril avec un avantage considérable de 43 points alors qu'il reste cinq courses.

Rossi a vraiment dominé l'épreuve et ce malgré la détermination d'un Loris Capirossi (West Honda Pons-Michelin) jamais très loin derrière. La chute de Biaggi a offert une troisième place inattendue au vainqueur de l'édition 2000 Garry McCoy (Red Bull Yamaha WCM-Michelin). C'est son premier podium depuis cinq mois.

La course permit une nouvelle fois de battre tous les records, comme c'est devenu la norme cette saison. C'est par une intense chaleur (30 degrés ambiants) que ces records sont tombés. Aujourd'hui, le Grand Prix fut bouclé en 42 secondes de moins que la course 2000 qui fut, certes, perturbée par un vent violent. Le record du tour a été explosé : 1.5 secondes de moins ! D'après les pilotes et leurs équipes techniques, c'est encore une fois les progrès réalisés par Michelin au niveau du grip et de la longévité du pneu arrière de 16.5 pouces qui est en grande partie à l'origine de telles différences de performances.

"Chaque année nous allons plus vite et personne ne sait où cela va s'arrêter," s'est réjouit le responsable Michelin Grand Prix Jacques Morelli. "Rossi a vraiment bien roulé et je pense même qu'il aurait pu aller plus vite, mais le championnat n'est pas encore terminé et tout peut arriver en GP moto."

La course a très mal commencé. Le premier virage, un droite très serré, a piégé quatre pilotes. Tohru Ukawa (Repsol YPF Honda-Michelin) fut le premier à chuter, lui qui la veille avait gagné sa place sur la première ligne d'un GP 500 pour la première fois de sa carrière. Puis ce fut au tour de Norick Abe (Antena 3 Yamaha-D'Antin-Michelin), dont la moto a fauché Alex Barros (West Honda Pons-Michelin) et Sete Gibernau (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin).

Grâce à sa quatrième pole successive, Biaggi était déjà loin devant. Installé en tête, il fut immédiatement pris en chasse par Capirossi et Rossi. Au troisième tour, c'est Rossi qui s'emparait de la première place... pour ne plus la quitter. Capirossi a bien tenté quelques dépassements, mais en vain. Les deux pilotes Honda creusèrent l'écart sur Biaggi, qui s'était résigné à terminer troisième quand, à sept tours de la fin, il chuta. Très vite de retour en selle, Biaggi repris la piste sixième et dû alors se sortir les tripes pour s'offrir un Noriyuki Haga (Red Bull Yamaha WCM-Michelin) très déterminé, mais qui chuta à trois tours de l'arrivée.

C'est avec 1''756 secondes d'avance sur Capirossi que Rossi passait la ligne d'arrivée. "Cette course est très importante pour le championnat principalement à cause de la chute de Biaggi," a expliqué Rossi, qui peut maintenant sérieusement espérer devenir le seul autre pilote de l'histoire, après l'Anglais Phil Read dans les années soixante, a être titré en 125, 250 et 500.

Beau joueur, Rossi a aussi reconnu le talent de Capirossi. "Loris a vraiment bien roulé, il était collé à ma roue arrière jusqu'à la fin. Mais ma course s'est passée comme prévue, la moto et les pneus ont très bien marché et j'ai eu de la chance d'éviter la chute collective du premier virage." Quant à Capirossi... "j'ai tout essayé mais je n'ai rien pu faire pour le passer," a-t-il reconnu.

McCoy n'a pas caché sa joie de monter sur le podium pour la première fois depuis le GP du Japon. "J'espère que cela veut dire que je suis de retour," a commenté l'Australien, qui a dû louper cinq courses après s'être cassé le poignet au GP de France. "J'ai évité la mêlée du premier virage mais je me suis quand même fais ralentir. Ensuite, j'étais seul et j'ai couru contre moi-même en fait."

Carlos Checa (Marlboro Yamaha Team-Michelin) termine quatrième, à dix secondes de McCoy et sept secondes devant son coéquipier Biaggi. "Encore une chute bizarre," a expliqué Biaggi. "Je n'ai rien fait de spécial dans ce virage."

Le champion en titre Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin) termine sixième après un beau duel face à Jurgen van den Goorbergh (Proton Team KR-Michelin).

-michelinsport

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Carlos Checa , Garry McCoy , Loris Capirossi , Valentino Rossi , Norifumi Abe , Alex Barros , Tohru Ukawa , Sete Gibernau , Kenny Roberts Jr. , Jurgen van den Goorbergh , Noriyuki Haga , Phil Read