Michelin GP du Afrique du sud, jour 2

Hier, Capirossi avait terminé la journée en pole provisoire mais dès le milieu de la séance d'aujourd'hui, Rossi lui mettait la pression en s'inscrivant en haut de la grille des temps. C'est donc à quelques minutes de la fin que ...

Hier, Capirossi avait terminé la journée en pole provisoire mais dès le milieu de la séance d'aujourd'hui, Rossi lui mettait la pression en s'inscrivant en haut de la grille des temps. C'est donc à quelques minutes de la fin que Capirossi allait lui répondre. Après avoir chaussé des pneus Michelin neufs, Capirossi améliorait. En regagnant son box, Capirossi était certain d'avoir obtenu une deuxième pole consécutive. Mais c'était sans compter avec le talent dévastateur de Rossi. A l'issu d'un tour presque parfait, le vainqueur de Suzuka battait Capirossi de 0.243 secondes.

Pour fêter l'évènement, l'équipe de Rossi lui a préparé une petite surprise. Lors de son retour à son stand, il le trouva désert ! Ses mécaniciens sont cependant vite sortis de leurs cachettes pour complimenter leur poulain, qui venait de franchir un nouveau palier dans sa carrière. « Nous nous sommes bien battus, Loris et moi, » souriait Rossi après la séance. « Je pense que cette séance a dû être belle à regarder. J'ai tenté de réaliser un tour rapide à mi-séance car ensuite, il est parfois difficile d'aller vite vu le monde qu'il y a en piste. Je savais que mon temps me placerait en première ligne. C'est donc de manière plus décontractée que j'ai ensuite tenté de l'améliorer pour viser la pole. J'ai un bon rythme mais je sais que Capirossi, McCoy et Ukawa sont tous assez rapides pour gagner. J'espère me battre pour cette victoire et au moins terminer sur le podium. »

Capirossi n'en revenait pas de voir son meilleur temps battu. L'Italien, ex champion du monde 125 et 250 tout comme Valentino Rossi, venait de passer sous les 1'35, un nouveau record sur deux roues pour le circuit de Welkom, mais cela n'a finalement pas été suffisant. « J'ai amélioré d'une seconde par rapport à hier mais je suis quand même deuxième, » regrettait Capirossi. « Mais j'ai travaillé dur tout au long du week-end pour trouver les bons réglages pour la course et je suis confiant. Ce matin, nous avons quasiment parcouru la distance d'une course. Alors bien que cette épreuve sera dure, je sais que je peux viser la victoire. »

Légèrement moins rapide que les italiens, Nakano s'est quand même montré très impressionnant. Le sympathique japonais en est à sa deuxième course en 500, et c'est aussi la deuxième fois qu'il figure en première ligne. Vice-champion du monde en catégorie 250 l'an dernier, Nakano se montre aussi mûr que réfléchi pour cette première saison en catégorie reine sur des pneus Michelin.

« Bien sûr, je suis ravi de me retrouver en première ligne pour la deuxième fois d'affilée, » avouait celui qui avait terminé cinquième du GP du Japon. « Mais c'est la course qui compte. Au Japon, j'étais deuxième sur la grille mais j'ai loupé le podium. Alors mon but ici est d'y grimper. Je sais que je peux y arriver. »

L'an dernier, Garry McCoy avait mis le feu à Welkom en s'y imposant. Cette année, il partira de la quatrième place, grâce à un meilleur temps à 0''805 secondes derrière celui de Rossi. La victoire de McCoy en 2000 fut particulièrement significative puisqu'elle fut obtenue en utilisant le Michelin arrière de 16.5 pouces. Depuis, la plupart des pilotes de la catégorie ont opté pour ce pneu au dessin plus extrême qui permet d'augmenter la surface de gomme en contact avec le bitume et d'avoir donc un pneu qui dure plus longtemps et qui chauffe moins.

« J'ai l'impression que tout le monde s'attendait à me voir devant mais cette année c'est plus difficile parce que tous les autres utilisent le 16.5, » a expliqué McCoy. « La course va être disputée. Nous sommes au minimum cinq à pouvoir gagner. En plus, il fait chaud. Pilotes, motos et pneus vont donc tous être très sollicités. »

Le champion du monde en titre Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin) est cinquième après avoir loupé la première ligne de seulement quatre centièmes. Tohru Ukawa (Repsol YPF Honda-Michelin) est derrière lui et l'écart entre les deux hommes est aussi de cet ordre. Norick Abe (Antena 3 Yamaha-D'Antin- Michelin) et Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin) complètent la deuxième ligne.

-Michelin

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Garry McCoy , Valentino Rossi , Norifumi Abe , Tohru Ukawa , Kenny Roberts Jr.