CHAMPCAR/CART: Sommaire de l'?quipe Player's au Surfers Paradise

PATRICK CARPENTIER MONTE SUR LA DEUXIÈME MARCHE DU PODIUM EN AUSTRALIE Alexandre Tagliani termine sixième. Surfers Paradise, Queensland, le 27 octobre 2002 - L'équipe Player's a su tirer son épingle du jeu lors d'une course très étrange...

PATRICK CARPENTIER MONTE SUR LA DEUXIÈME MARCHE DU PODIUM EN AUSTRALIE
Alexandre Tagliani termine sixième.

Surfers Paradise, Queensland, le 27 octobre 2002 - L'équipe Player's a su tirer son épingle du jeu lors d'une course très étrange qui a été disputée dimanche sur le circuit urbain de Surfers Paradise en Australie alors que Patrick Carpentier et son coéquipier Alexandre Tagliani ont respectivement terminé au deuxième et sixième rang. Disputée sous des conditions métrologiques pitoyables, la course a été neutralisée du dixième au 41e passage alors que le damier à été déployé par le préposé au départ à cause de la noirceur et de la pluie. L'épreuve australienne a été remportée par la recrue mexicaine Mario Dominguez devant les pilotes canadiens Patrick Carpentier et Paul Tracy. Dominguez a maintenu la tradition puisqu'il est devenu le douzième pilote à remporter cette épreuve depuis ses débuts il y a 12 ans en 1991. Le Suédois Kenny Bräck a terminé quatrième, devant le Brésilien Tony Kanaan et Alexandre Tagliani.

À la suite d'un carambolage monstre impliquant neuf voitures lors du départ initial donné sous la pluie, la 17e étape de la Série CART a été écourtée de 20 tours par les officiels pour la ramener à 50. Cependant, neufs tours supplémentaires ont dû être retranchés à cause de la pluie incessante. Des neuf pilotes impliqués l'incident, dont Tagliani et Carpentier, seuls le Mexicain Adrian Fernandez et le Japonais Tora Takagi, n'ont pas pris le départ à cause de blessures très mineures. Le tout a débuté lorsque Jimmy Vasser a heurté l'arrière de la voiture de Fernandez pour déclencher une réaction en chaîne. Dominguez, 18e et dernier qualifié, est venu balayé, telle une boule de bowling, les voitures en perdition le long de la ligne de départ. Les deux pilotes Player's n'étaient que des passagers sur cette chaussée détrempée.

A propos de l'incident du départ
« Je ne voyais absolument rien au départ, a mentionné Carpentier. J'ai décidé d'aller à droite pour longer le muret de ciment afin de ne pas me retrouver au centre de la piste. J'ai doublé Alex (Tagliani), puis j'ai ralenti lorsque j'ai vu qu'il y avait des débris de voiture un peu partout sur le circuit. Une fois arrêté, je me suis précipité avec Michael (Andretti) vers la voiture de Jimmy (Vasser) qui était retournée sur le côté. »

« Je venais de passer en troisième vitesse et j'ai vu Jimmy (Vasser) de travers, a déclaré Tagliani. Puis, j'ai senti la voiture Player's se soulever. C'était Michael (Andretti) qui venait de me heurter à l'arrière et qui se glissait sous ma voiture. La visibilité était nulle au départ. Nous ne pouvions rien voir, puis j'ai vu des étincelles tout autour de moi. Nous avons été vraiment chanceux. »

Résultats inespérés
Avec ce résultat, Carpentier revendique un quatrième podium en huit départs depuis sa première victoire de la saison à Cleveland le 14 juillet dernier. Qualifié au 15e rang, le pilote Player's ne pouvait espérer un tel résultat. Cependant, les conditions météorologiques, ainsi que la décision de ses ingénieurs de le faire entrer au puits une seconde fois au 25e passage ont joué en sa faveur. « Ce fut une course démente, a déclaré le pilote originaire de Joliette. Je ne pensais pas que les officiels allaient lancer l'épreuve. Lorsque la course a été neutralisée au 10e tour, je me suis dit que la journée allait être longue. J'ai fait mon premier arrêt tel que prévu au 20e passage, puis l'équipe Player's m'a demandé de revenir aux puits cinq tours plus tard. Il faut croire que les ingénieurs ont décerné quelque chose que les autres n'ont pas vu, sauf pour ceux de l'équipe de Mario Dominguez (le vainqueur). Je suis heureux du résultat, mais surtout heureux que ce soit terminé. »

Son coéquipier Alexandre Tagliani aurait aimé se retrouver également sur le podium pour une deuxième année consécutive en Australie. Cependant, le pilote Player's poursuit sur sa lancée puisqu'il inscrit des points pour une 12e fois au cours des 13 dernières étapes du calendrier. « Nous aurions pu nous classer parmi les trois premiers car ce n'était pas une course entre pilotes, mais une épreuve où la stratégie d'arrêts aux puits a dominé, de mentionner Tagliani. J'étais assuré dès le départ que la course ne se rendrait pas à terme. J'aurais aimé que l'équipe Player's modifie sa stratégie d'arrêts aux puits pour nous placer dans une position plus avantageuse. Cependant, il est facile de commenter lorsque tout est terminé. De toute façon, cette sixième place n'était pas prévue car nous étions qualifiés au 14e rang. Nous allons prendre les points récoltés et nous diriger vers le super ovale de Fontana en Californie où la voiture Player's devrait être très performante. »

Au classement des pilotes, Cristiano da Matta, déjà couronné champion, ajoute sept points avec sa huitième place en course et sa position de tête pour porter son total à 219. Bruno Junqueira ne marque pas de point, mais conserve le deuxième rang avec 144 points. En terminant septième, Franchitti maintient son emprise en troisième position avec un total de 135 points. Cependant, c'est Carpentier (131 points) qui profite le plus du résultat de cette épreuve puisqu'il réduit l'écart à seulement quatre points derrière l'Écossais Franchitti. Quant à Tagliani, il demeure en septième position avec un total de 103 points, mais ne se retrouve qu'à deux points de Michel Jourdain (105) au sixième rang.   La prochaine étape sera disputée le week-end prochain sur le super ovale de Fontana en Californie. Les amateurs pourront suivre en différé (19 h 00) le déroulement de l'épreuve à l'antenne du Réseau des sports (RDS).

-player's-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series IndyCar
Drivers Jimmy Vasser , Bruno Junqueira , Adrian Fernandez , Patrick Carpentier , Paul Tracy , Tony Kanaan , Kenny Brack , Mario Dominguez , Cristiano da Matta , Michel Jourdain