US GP Michelin essais libres

Les deux pilotes de tête furent habilement supportés par leurs coéquipiers respectifs - Rubens Barrichello (Ferrari) terminant troisième juste devant David Coulthard quatrième(McLaren-Mercedes). Eddie Irvine fut le plus rapide des pilotes...

Les deux pilotes de tête furent habilement supportés par leurs coéquipiers respectifs - Rubens Barrichello (Ferrari) terminant troisième juste devant David Coulthard quatrième(McLaren-Mercedes).

Eddie Irvine fut le plus rapide des pilotes Michelin et terminait à la cinquième place. "Nous avons travaillé sur notre programme et nous avons tout fait sans aucun problème."

Nick Heidfeld (Sauber Petronas)ferma la marche du top six, légèrement plus rapide que son compatriote Allemand Heinz-Harald Frentzen, qui semble être le catalyseur des progrès de l'équipe Prost Acer-Michelin. Toutes les autres voitures classées dans le top dix étaient équipées de pneumatiques Michelin. Pedro de la Rosa (Jaguar Racing) terminait huitième devant les pilotes de BMW WilliamsF1 Team, Ralf Schumacher et Juan Pablo Montoya qui sortirent tous les deux de la piste sans gravité. Beaucoup de spectateurs encourageront Montoya ce week-end, le pilote colombien connaît bien le circuit et remporta les célèbres 500 miles d'Indianapolis en 1999.

Les autres pilotes Michelin : Jenson Button (Mild Seven Benetton Renault Sport) se classa 13ème alors que son coéquipier Giancarlo Fisichella terminait 17ème. Les pilotes European Minardi, Fernando Alonso et Alex Yoong se sont classés respectivement 19 et 22ème. Fisichella ne put prendre part à la deuxième partie de la séance après une sortie de route dans les graviers.

La journée vue par Michelin :
Pierre Dupasquier, Directeur de la Compétition :

Les caractéristiques spéciales du circuit ont-elles rendu votre tâche plus difficile qu'ailleurs? "Non. Le tracé est certes très original, avec une portion très rapide de type Hockenheim sans chicane sur laquelle les pilotes restent à fond durant plus de 20 secondes, et une autre très tortueuse, de type Budapest. Il convient donc de proposer des produits pouvant convenir à ces deux caractéristiques quasi-opposées. Il est assez inhabituel, en effet, de rencontrer ces deux contraintes sur la même piste. Les revêtements de l'ovale et de l'infield sont assez similaires et assez fins."

L'offre Prime (A) et Option (B)
"Les deux types de pneumatiques se distinguent surtout par des mélanges assez différents, mais possèdent des structures similaires. D'après ce que nous avons pu voir ce matin, les deux offres se comportent bien. Nous ne sommes pas à côté de la plaque, visiblement, et c'est plutôt positif."

La première monoplace en Michelin est cinquième. Inquiétant ? "Pas du tout. Nous avons travaillé sereinement aujourd'hui, pas à pas, et les monoplaces équipées en Michelin ont pu boucler de nombreux tours. Utile : nous avons beaucoup appris aujourd'hui. Il ne faut accorder qu'une importance relative au classement de la journée, comme toujours le vendredi. Ce qui est certain, c'est que le profil du circuit demande un équilibre aérodynamique très fin à déterminer. A ce jeu, Ferrari et McLaren ont peut être de bonnes références mais il y a encore demain."

Le meilleur temps d'aujourd'hui est déjà plus rapide que la pole position 2000. Aviez-vous prévu cette amélioration des performances ? "Oui. Tout d'abord, les pneumatiques utilisés la saison dernière étaient volontairement très durs, et la compétition de cette année provoque une amélioration des performances tout à fait normale. Ensuite, l'antipatinage donne souvent sa pleine mesure sur les circuits sinueux, et c'est principalement sur l'infield que se fait la différence sur le chronomètre cette année. Difficile de dire dans quelle proportion les temps de ces deux premières séances seront améliorés demain, car il est impossible de savoir avec quel niveau d'essence ont roulé les monoplaces qui sont devant nous."

-Michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Juan Pablo Montoya
Teams Ferrari , Mercedes , Sauber , McLaren , Williams , Benetton , Minardi , Jaguar Racing