Michelin GP F1 d'Autriche qualifications

Ralf Schumacher (BMW WilliamsF1-Michelin) en première ligne entre les deux Ferrari Si c'est la Ferrari de Rubens Barrichello qui s'est emparée de la pole-position du Grand Prix d'Autriche, les BMW WilliamsF1 et leurs pneus Michelin se sont ...

Ralf Schumacher (BMW WilliamsF1-Michelin) en première ligne entre les deux Ferrari

Si c'est la Ferrari de Rubens Barrichello qui s'est emparée de la pole-position du Grand Prix d'Autriche, les BMW WilliamsF1 et leurs pneus Michelin se sont montrées très en forme sur l'A1-Ring : Ralf Schumacher a signé le deuxième temps et Juan-Pablo Mont oya le quatrième. Prise en sandwich entre elles, la Ferrari de Michael Schumacher se qualifie troisième.

Contre toute attente, et contre toutes les prévisions météo, le temps était absolument superbe sur la Styrie pour ce samedi des essais. Avec une température ambiante de 23 degrés, les essais qualificatifs se sont donc déroulés dans d'excellentes conditions . Seule une sortie de route de Jarno Trulli a conduit à une interruption de la séance après 29 minutes d'essais. Cette pause permit à plusieurs équipes de peaufiner les réglages de leurs monoplaces, ce qui conduisit à une séance très animée puisque le meilleur temps fut amélioré à sept reprises. Un instant détenue par David Coulthard, puis par Ralf Schumacher, la pol e-position est finalement revenue à Rubens Barrichello, devant la BMW WilliamsF1-Michelin de Ralf Schumacher.

Leurs coéquipiers respectifs se sont qualifiés juste derrière eux, en deuxième ligne, Michael Schumacher devant Juan-Pablo Montoya. " Nous ne nous attendions pas à nous qualifier devant les Ferrari" commentait Ralf, " mais la voiture, les pneus et le mote ur étaient très bons. Je dois remercier l'écurie ainsi que Michelin pour l'excellent travail fourni. "

Derrière, tandis que Nick Heidfeld qualifie sa Sauber en cinquième position, Kimi Räikkönen parvient à hisser sa West McLaren Mercedes et ses pneus Michelin en sixième place, deux rangs devant son coéquipier David Coulthard, huitième.

Les Panasonic Toyota Racing confirment leur forme, puisque Mika Salo se qualifie 10e, quatre places devant Allan McNish. Les Mild Seven Renault F1 ne parviennent pas à placer une voiture dans les dix premiers : Jenson Button est classé 13e, et Jarno Trulli 16e. Après son problème-moteur, l'Italien dut se rabattre sur le mulet de l'écurie, réglé pour son coéquipier.

Du côté des pilotes chaussés de Michelin, les Jaguar de Pedro de la Rosa et d'Eddie Irvine sont qualifiées respectivement 19e et 20e, devant les deux KL Minardi Asiatech de Mark Webber et Alex Yoong.

La journée vue par Michelin Pierre Dupasquier (Directeur de la compétition)

Les Ferrari sont toujours en tête mais les BMW Williams se sont intercalées en 2ème et 4ème position. C'est un bon résultat ?

" La hiérarchie a changé mais à l'évidence Michaël Schumacher n'a pas délivré tout son potentiel. Les BMW Williams ont été très présentes, l'ensemble moteur-aéro a bien fonctionné et Ralf a signé un temps plus qu'honorable. Par contre, Juan Pablo Montoya a cumulé les ennuis jusqu'à être pesé deux fois ^Å Curieusement, en comparaison de l'an dernier il n'y a guère d'évolution dans le classement et on peut se demander s'il n'y a pas une " signature circuit " qui s'applique aux monoplaces .. peut être plus qu'ailleurs. "

Ralf a déclaré que la hausse des températures a sûrement amélioré la performance de ses pneumatiques. Qu'en pensez-vous ?

"En sport mécanique on compare toujours les choses et il n'y a jamais de valeur absolue. Je pense que nos pneumatiques souffrent tout simplement moins par temps chaud que ceux de notre concurrent. "

Prime et option. Les deux évolutions pneumatiques proposées sont-elles très différentes en terme de performance ?

" Oui, il y a des différences assez sensibles et les deux pneumatiques A et B seront présents en course. Nous verrons demain comment ils se vont se comporter, ceci dépendra des conditions météorologiques mais également du poids d'essence embarquée. "

Quelles sont les stratégies prévues pour demain ?

"Normalement c'est un seul arrêt, selon les simulations c'est ce choix qui est le plus payant. Je pense que les décisions stratégiques se prendront demain après le warm-up et j'espère que lors de cette session beaucoup partiront avec le poids de course ^Ö ce qui permettra de faire une vérification de dernière minute."

-michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Juan Pablo Montoya
Teams Ferrari , Mercedes , Sauber , McLaren , Williams , Toyota Racing , Minardi