Michelin GP F1 d'Autriche - Essais libres

Les essais du vendredi ne comptent pas pour l'établissement de la grille de départ, mais ils donnent souvent une bonne indication sur les performances des voitures en conditions de course ­ même si, dans les dernières minutes, il arrive que...

Les essais du vendredi ne comptent pas pour l'établissement de la grille de départ, mais ils donnent souvent une bonne indication sur les performances des voitures en conditions de course ­ même si, dans les dernières minutes, il arrive que certains pilotes tournent avec un réservoir presque vide et des pneus neufs pour tester leurs performances en conditions de qualification. En Autriche, vendredi, c'est Mika Häkkinen qui a tenu le haut du classement pendant l'essentiel de cette journée d'essais libres. Malgré une sérieuse grippe, le Finlandais a jugé que sa MP4-16 était très bien adaptée au circuit autrichien. Dans les dernières minutes, toutefois, David Coulthard l'a précédé au sommet de la hiérarchie, le devançant finalement de 27 centièmes de seconde seulement.

Derrière lui, Michael Schumacher a longtemps tenu la troisième place sur sa Ferrari. Dans les derniers instants, tout comme Mika Häkkinen, il fut devancé par son coéquipier Rubens Barrichello, qui se classe troisième, et par son frère Ralf Schumacher, premier pilote équipé de pneus Michelin qui se classe finalement quatrième sur ce circuit. Les autres pilotes équipés par Michelin : Juan-Pablo Montoya se classe 11e, juste devant la Jaguar d'Eddie Irvine, douzième, qui confirme toutefois que sa voiture progresse de course en course. Pedro de la Rosa, son coéquipier, se classe 15e. Les deux Prost de Luciano Burti et Jean Alesi se classent respectivement 17ème et 18ème. Les deux Minardi de Tarso Marques et Fernando Alonso, terminent 19ème et 20ème précédant les deux Benetton Renault Sport de Giancarlo Fisichella (21ème) et Jenson Button (22ème)

La journée vue par Michelin :
Pierre Dupasquier (Directeur de la Compétition) : La piste
"La piste que nous utilisons ce week-end est très différente de Barcelone. Nous passons en effet d'un revêtement très agressif à un revêtement beaucoup plus doux. Les deux types de gommes apportés ici sont donc bien plus tendres. Reste a savoir quelle sera l'évolution de cette piste dans la durée."

Les nouveautés Michelin à Spielberg
"Beaucoup de choses nouvelles ici. Pour le sec, nous avons apporté un composant tout nouveau. L'autre a déjà été utilisé en début de saison. Nos disposons également d'un mélange pluie et d'un mélange intermédiaire inédits."

Gommes dures ou gommes tendres ?
"Les deux types de pneus fonctionnent bien. Nos partenaires pourront donc choisir l'un ou l'autre. Il faut cependant savoir que la différence entre ces deux pneumatiques en performance est assez sensible. C'est du moins ce que nous avons constaté ici sur des runs de 5 tours. Le composant le plus tendre, si la piste n'évolue pas, risque toutefois d'être un peu limite en usure pour la course."

La pluie
"Il est inexact de dire que les pneumatiques Michelin ne sont pas efficaces sous la pluie. Au contraire, nous avons bâti notre réputation sur notre compétitivité en conditions extrêmes. Ce qui est vrai, en revanche, c'est que les pneus pluie que nous avions apporté lors des premières courses de la saison n'étaient pas adaptés aux conditions rencontrées. Nous avons mené des essais la semaine dernière, qui nous a permis d'isoler plusieurs mélanges intéressants."

L'antipatinage
"Il a une influence sur la qualité de gommes utilisées. En ce sens, les pneumatiques apportés ici auraient été différents si les monoplaces n'étaient pas équipées d'antipatinage. Cela dit, nous ne faisons que nous conformer aux qualités des voitures que nous équipons."

Un meilleur résultat ce week-end qu'au Rallye d'Argentine ?
"Il n'y a pas eu de contre-performance Michelin en Argentine ! Ce rallye est le plus simple pour les pneumatiques : c'est tout droit, et il n'y a aucune usure. En revanche, il faut pouvoir compter sur une voiture qui permette de passer les gués à fond de six. Cette année, seules les Ford et les Subaru en étaient capables. Les voitures que nous équipons ont connu des incidents mécaniques de toute nature."

-Michelin

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Eddie Irvine , Jenson Button , Ralf Schumacher , Pedro de la Rosa , Michael Schumacher , Rubens Barrichello , Jean Alesi , David Coulthard , Mika Hakkinen , Fernando Alonso , Tarso Marques
Teams Ferrari , Benetton , Minardi