Michelin GP du Japon apprendre ?course

Grand Prix du Japon dimanche 14 octobre 2001 ­ Course Beau final pour Michelin Le Champion du Monde Michael Schumacher décroche sa 53ème victoire de sa carrière en Formule Un lors de la dernière épreuve du championnat de monde à Suzuka.

Grand Prix du Japon
dimanche 14 octobre 2001 ­ Course

Beau final pour Michelin

Le Champion du Monde Michael Schumacher décroche sa 53ème victoire de sa carrière en Formule Un lors de la dernière épreuve du championnat de monde à Suzuka. C'est la 9ème victoire de la saison pour le pilote Allemand et il égale ainsi le record détenu par Nigel Mansell en 1992. Il bat également le record du nombre de points marqués au cours d'une carrière, 801 points contre 798.5 à Alain Prost. Juan Pablo Montoya (BMW WilliamsF1 Team-Michelin) fut le seul à pourvoir inquiéter l'allemand jusqu'au passage du drapeau à damiers, il termine 2ème à 3.1 secondes.

Michael Schumacher a tenu à faire comprendre à ses adversaires qu'il entendait bien remporter ce dernier Grand Prix de la saison: à peine le départ donné, l'Allemand a creusé le trou sur le reste du peloton, se forgeant un gouffre de 3.6 secondes à l'issue du premier tour! Juan-Pablo Montoya, deuxième, eut fort à faire pour retenir Rubens Barrichello, juste derrière lui, qui était parti pour ravitailler trois fois et dont la Ferrari était par conséquent très légère. Le Brésilien parvint à passer le Colombien brièvement, à la fin du deuxième tour, mais ce dernier lui reprit son bien immédiatement après.

"Ce fut une belle bataille avec Rubens dans les premiers tours, il m'a dépassé mais j'ai été capable de remonter et de rester devant lui sans problème. Je suis ravi de cette première saison en Formule Un et nous terminons bien - nous avons eu quelques problèmes mécaniques mais je pense que, sans cela, nous aurions pu remporter plus de victoires et marquer plus de points." déclarait Juan Pablo.

Devant, Michael Schumacher continuait de creuser son avance, mais celle-ci se stabilisa aux environs de 10 secondes à partir du 6e tour. Le champion du monde buta ensuite sur le trafic en piste et fut après chaque ravitaillement coincé par Mika (Häkkinen).

Juan-Pablo Montoya, sur sa BMW WilliamsF1 aux pneus Michelin, parvint alors à remonter jusqu'à cinq secondes de la Ferrari. Le champion du monde accéléra ensuite légèrement la cadence pour montrer au Colombien qu'il n'avait rien à espérer.

Derrière Juan-Pablo Montoya, Ralf Schumacher classe la deuxième BMW.WilliamsF1 en sixième position. Sa course fut plutôt mouvementée, et marquée par une pénalité de 10 secondes pour avoir court-circuité la chicane et en avoir gagné avantage.

Jenson Button classait sa Benetton-Renault en septième position, l'un de ses meilleurs résultats de la saison (il ne fit pas mieux qu'à Hockenheim, où il termina cinquième). Derrière, Fernando Alonso classait sa European Minardi en 10e place, devant la Prost Acer de Heinz-Harald Frentzen. Ce dernier, victime d'un accrochage avec Pedro de la Rosa au 3e tour, dut faire changer son aileron avant aux stands. Tomas Enge (Prost Acer) abandonna sur un problème mécanique au niveau de la roue gauche.

Alex Yoong classa l'autre Minardi en 16e place, devant le dernier pilote Michelin classé, Giancarlo Fisichella (Benetton Renault), qui abandonna au 48e tour après un joli début de course.

-Michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Juan Pablo Montoya
Teams Ferrari , Williams , Benetton , Minardi