Michelin GP Australie course notes

Cinq pilotes Michelin dans les points La journée vue par Michelin Pierre Dupasquier, Directeur de la Compétition : Première course et 7 voitures Michelin sur 8 à l'arrivée ? "Tout d'abord, je ne pense que l'accident de départ ait...

Cinq pilotes Michelin dans les points

La journée vue par Michelin

Pierre Dupasquier, Directeur de la Compétition :

Première course et 7 voitures Michelin sur 8 à l'arrivée ?
"Tout d'abord, je ne pense que l'accident de départ ait changé le résultat final. Les Ferrari sont intouchables ! Les voitures qui ont terminé la course nous permettent de tirer de bons enseignements de Melbourne, dans des conditions particulières, mais su r piste sèche et constante."

Juan Pablo Montoya a prit le départ avec des pneus rodés ?
"Absolument. C'était son choix et il était très content de l'équilibre de sa voiture."

Pourquoi a-t-il prit des pneus neufs après son premier arrêt au stand ?
"C'est très simple ^Ö les conditions climatiques changeantes ne nous ont pas permis de roder plus de pneus. Mais sa monoplace semblait bien fonctionner - c'est peut-être une tactique à retenir pour l'avenir. Cette expérience nous a fournie de précieuses ind ications."

Kimi Räikkönen termine 3ème sur le podium pour sa première course avec McLaren et Michelin. Quelles sont vos impressions ?
"Kimi a fait une belle course. Comme d'autres pilotes, il a malheureusement été victime de l'huile suite aux différents accidents, qui lui ont values quelques incursions dans l'herbe. David Coulthard a également bien géré sa course jusqu'à ce qu'il ait un problème technique."

Mark Webber et Mika Salo terminent dans les points ^Ö Vous semblez très heureux pour eux ^Å
"Je le suis. Bien entendu le premier accident a joué en leur faveur, mais le plus important est de terminer la course. Les deux pilotes sont à l'arrivée et c'est l'essentiel."

Allez-vous proposer de nouveaux pneus en Malaisie ?
Oui absolument. Ils seront totalement différents en mélange et construction. Nous les avons déjà testés et nous continuerons à Silverstone la semaine prochaine. Cependant, je ne peux pas imaginer que les conditions météorologiques puissent s'apparenter à l a Malaisie avec une température au sol de 50 degrés.

Resume :

La saison 2002 débute par un fantastique Grand Prix d^ÒAustralie, incroyablement riche en rebondissements. Si Michael Schumacher l^Òa emporté avec une large avance sur ses adversaires, Michelin équipait toutes les autres voitures à l^Òarrivée dont notamment Juan Pablo Montoya (BMW WilliamsF1 Team) qui termine deuxième et Kimi Räikkönen (West McLaren-Mercedes) qui monte sur la troisième marche du podium pour sa première course avec cette équipe et Michelin. La Minardi de Mark Webber, l^ÒAustralien, termine cinquième et marque deux points pour son premier Grand Prix. Un fabuleux départ également pour l^Òécurie Panasonic Toyota Racing. Son objectif était d^Òatteindre le drapeau à damier, mais Mika Salo a fait nettement mieux puisqu^Òil termine lui aussi dans les points. Ces deux pilotes ont toutefois profité de l^Òhécatombe du début de course. Au premier virage, un carambolage général impliqua dix voitures, dont la plupart ne purent repartir. Un accident causé initialement par un accrochage entre la Ferrari de Rubens Barri chello, qui partait en pole-position, et la BMW Williams de Ralf Schumacher, juste derrière lui. L^Òécurie Arrows, par ailleurs, vit ses deux voitures disqualifiées au drapeau noir après avoir calé sur la grille de départ. Bien d^Òautres incidents émaillèrent cette course : David Coulthard, qui se retrouva en tête après le premier virage, sorti de piste au 11e tour et rétrograda en quatrième place juste après le retrait du Safety Car intervenu pour dégager la monoplace de Jar no Trulli ^Ö qui venait de sortir de piste alors qu^Òil était second ! Kimi Räikkönen, sur l^Òautre McLaren-Mercedes, a dû observer un long arrêt à son stand pour faire changer son aileron avant et dégager un débris coincé à l^Òarrière de sa voiture. Reparti d ernier, le Finlandais parvint finalement ^Ö grâce à la deuxième intervention du Safety Car ^Ö à rejoindre le peloton de tête et terminer sur le podium. Un superbe résultat pour son premier Grand Prix au sein de l^Òécurie McLaren-Mercedes. Après le retrait du second Safety Car, la course put réellement démarrer. Juan-Pablo Montoya parvint à passer Michael Schumacher au bout de la ligne droite, par l^Òextérieur, dans le style flamboyant dont il a déjà fait démonstration la saison dernière. Michael Schumacher l^Òa alors pris en chasse pour le repasser au 17e tour, prendre le large et ne plus être inquiété jusqu^Òà l^Òarrivée. Derrière le pilote Ferrari, Juan-Pablo Montoya dut encore cravacher pour conserver sa deuxième position devant Kimi Räikkönen, troisième. Eddie Irvine (Jaguar Racing) profitait quant à lui des abandons à l^Òavant pour placer sa Jaguar à la quatrième place. Pedro de la Rosa, son coéquipier, termine lui aussi la course en 8e et dernière place. La grosse surprise vint des Minardi de Mark Webber, cinquième, et d^ÒAlex Yoong, septième. Ce dernier fut longtemps dans les points, avant d^Òêtre passé par la Toyota de Mika Salo, la seule qui ait survécu au carnage du premier virage. Un excellent résultat pour la formation japonaise qui n^Òen attendait pas tant pour son premier Grand Prix.

-michelin-

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Juan Pablo Montoya
Teams Ferrari , Mercedes , McLaren , Williams , Toyota Racing , Minardi , Jaguar Racing