Grand Prix de Saint Marin qualification, Michelin

La physionomie de la grille de départ du Grand Prix de Saint-Marin ne ressemble pas à celle des trois premiers Grands Prix de la saison. Alors que Michael Schumacher avait jusqu'ici réussi à monopoliser les pole- positions, les deux ...

La physionomie de la grille de départ du Grand Prix de Saint-Marin ne ressemble pas à celle des trois premiers Grands Prix de la saison. Alors que Michael Schumacher avait jusqu'ici réussi à monopoliser les pole- positions, les deux McLaren-Mercedes et la Williams-BMW de Ralf Schumacher ont réussi à lui souffler la politesse devant le public d'Imola.

C'est en toute fin de la séance qualificative que les événements se sont précipités et c'est après l'abaissé du drapeau à damier que David Coulthard signa le chrono de 1:23.054 qui lui assura la pole-position. En fait, il s'agissait même du record absolu du circuit. Le précédant record était détenu par Jacques Villeneuve depuis 1997 en 1:23.303.

Derrière David Coulthard, Mika Häkkinen complétait la première ligne de l'écurie McLaren en signant le second chrono, à 228 millièmes de son coéquipier.

Derrière eux, Ralf Schumacher parvient à placer sa Williams-BMW équipée de pneus Michelin à la troisième place alors que Juan-Pablo Montoya, termine à la 7ème position. Pour la première fois de sa carrière en Formule 1, Ralf devance ainsi son frère aîné. Ce qui constitue une surprise pour le pilote allemand: "je ne pensais pas me voir si bien placé. La température de la piste est un peu montée sur la fin de la séance, ce qui convient mieux à nos pneus Michelin."

Michael Schumacher vient ensuite, en quatrième place. L'Allemand rend plus d'une demi-seconde au chrono de la pole-position. Son coéquipier Rubens Barrichello est placé en 6e position. Les autres pilotes équipés de pneus Michelin : Eddie Irvine (Jaguar Racing) pointe en 13e place, juste devant la Prost-Acer de Jean Alesi et l'autre Jaguar de Luciano Burti. Chez European Minardi, Fernando Alonso pointe en 18e place, tandis que Tarso Marques ferme la marche. Giancarlo Fisichella (Mild Seven Benetton Renault Sport) se classe 19e et son coéquipier Jenson Button 21e. Gaston Mazzacane, sur la deuxième Prost-Acer, est classé 20e.

La journée vue par Michelin :

Pierre Dupasquier (Directeur de la Compétition) :
"Jusqu'à présent, c'était des rouges qui étaient devant nous. Aujourd'hui, ce sont des gris. Les choses changent ... mais nous arriverons bien un jour à être devant tout les monde ! Ce n'est pas encore pour tout de suite. Il nous reste à travailler beaucoup."

"Quelques éléments nous ont un peu surpris à Imola. La piste est anormalement peu agressive dans son ensemble, et sa température a été très basse tout le week-end. Par quatre degrés ce matin, par exemple, nos pneus pluie n'étaient absolument pas adaptés. Durant la qualification, le circuit s'est progressivement réchauffé, ce qui explique que les meilleurs temps aient été réalisés à la fin de la séance. Les pneus que nous avons apportés ici étaient certainement un peu trop durs. Si nous avions su, nous serions peut-être venus avec des gommes différentes. Nous nous servirons de cet enseignement pour 2002."

"Pour demain, la stratégie appartient aux équipes. Cela dit, la configuration particulière de la pitlane, qui n'est pas très pénalisante, permet d'envisager plusieurs arrêts. Il est de tradition, à Imola, d'en profiter pour rouler léger. En ce qui nous concerne, l'usure de nos pneumatiques ne nous inquiète pas. Nous pourrions aisément supporter un seul arrêt ... voir disputer toute la course avec les mêmes enveloppes."

-Michelin

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Eddie Irvine , Giancarlo Fisichella , Jenson Button , Luciano Burti , Ralf Schumacher , Gaston Mazzacane , Michael Schumacher , Jean Alesi , David Coulthard , Mika Hakkinen , Jacques Villeneuve , Fernando Alonso , Tarso Marques
Teams Mercedes , McLaren , Williams , Benetton , Minardi , Jaguar Racing