GP Etats Unis Michelin course

COULTHARD "FER DE LANCE" MICHELIN Le Grand Prix des Etats-Unis a montré de belles performances de la part des pneus Michelin, qui ont permis à leurs pilotes de ne ravitailler qu'une seule fois tout en se montrant très compétitif C'est ainsi...

COULTHARD "FER DE LANCE" MICHELIN

Le Grand Prix des Etats-Unis a montré de belles performances de la part des pneus Michelin, qui ont permis à leurs pilotes de ne ravitailler qu'une seule fois tout en se montrant très compétitif C'est ainsi que la West McLaren Mercedes -- Michelin de David Coulthard termine troisième, à moins de 8 secondes des deux voitures de tête. Le manufacturier clermontois place trois voitures dans les cinq premier.

Le Grand Prix des Etats-Unis, pour le grand public, restera dans les annales du sport automobile comme celui où le record de l'arrivée la plus serrée de l'histoire a été quasi égalé. A Indianapolis, 11 millièmes de seconde seulement ont séparés les deux Ferrari à l'arrivée, Rubens Barrichello s'imposant devant son coéquipier quintuple champion du monde.

Derrière, c'est la West McLaren Mercedes de David Coulthard qui termine sur la troisième marche du podium, à 7.799 secondes du vainqueur, et à peine plus de deux secondes devant la BMW WilliamsF1-Michelin de Juan-Pablo Montoya. "Après l'explosion du moteur de Kimi (Räikkönen, son coéquipier), nous avons changé notre stratégie pour le moteur que j'ai essayé de préserver pendant les 40 derniers tours de course, explique David Coulthard. Je pense que nous pouvons rentrer satisfaits du week-end, nous avons fait un pas en avant."

Kimi Räikkönen, sur l'autre West McLaren Mercedes, a abandonné au 51e tour sur problème de moteur. Chez BMW WilliamsF1-Michelin, Juan-Pablo Montoya termine quatrième. "Ce fut une bonne course, mais le résultat est assez décevant, explique le Colombien. Au deuxième tour, j'ai passé Ralf (Schumacher), et j'ai freiné tard. Il m'a heurté au moment où je prenais le virage, je pense qu'il a freiné encore plus tard!"

Plus tard, le Colombien a ravitaillé trop tôt, et par erreur -- il a cru voir un panneau lui donnant l'ordre de rentrer alors que ses mécaniciens n'étaient pas prêts. Un problème qui lui a peut-être coûté la troisième place, pour l'avoir condamné à rouler une grande partie de la course avec une voiture plus lourde. Ralf Schumacher, après l'accrochage avec son coéquipier, a dû de son côté rentrer à son stand pour faire changer son aileron arrière. Il termine 16e. "Juan m'a passé par l'extérieur, ce qui est très difficile à faire, il n'y a pas beaucoup de place. Mais ce genre d'accidents ne devraient pas arriver entre coéquipiers."

Chez Mild Seven Renault F1, Jarno Trulli marque deux points supplémentaires grâce à sa cinquième place. L'Italien s'est déclaré très satisfait de sa voiture, mais admit qu'il restait encore du chemin à parcourir avant que l'écurie ne soit en mesure de se battre pour les victoires. Jenson Button, sur l'autre Mild Seven Renault F1, termine huitième.

Au sein de l'écurie Jaguar Racing, seul Eddie Irvine termine la course, en 10e place. "Nous avons payé le prix des qualifications ratées, expliquait l'Irlandais. Mais en course, nous étions dans le rythme. Je suis persuadé que nous aurions pu battre les Renault aujourd'hui."

Les deux Panasonic Toyota terminent, Mika Salo en 14e place, et Allan McNish en 15e et avant-dernière position. Tandis que le Finlandais souffrait de problèmes hydrauliques, la voiture de l'Ecossais avait du mal à tourner à droite.

Les deux KL Minardi Asiatech ont abandonné, Mark Webber au 39e tour, et Alex Yoong au 47e.

La journée vue par Michelin: Pierre Dupasquier (Directeur Michelin Compétition)

David Coulthard, meilleur des pilotes Michelin aujourd'hui, termine à la troisième place et vous classez trois voitures dans les six premières. Vous ne remportez pas la victoire et pourtant vous semblez très satisfait de vos résultats ...

"Oui absolument -- Le podium est malheureusement une maigre consolation de ce que nous avons vu en course. Je dois dire que depuis le début de la saison et même depuis notre arrivée en Formule Un c'est notre plus belle course et notre plus forte domination sur la concurrence en matière de pneumatiques, bien que nous n'ayons pas gagné. Nos quatre voitures les plus compétitives ont été retardées par plusieurs incidents. David Coulthard et Kimi Räikkönen ménageaient leur moteur et les deux Williams-BMWs ont été ralenties par leur collision au deuxième tour. L'important est de constater que nos pneus étaient rapides et constants sur une stratégie en un arrêt, ils n'ont montré aucun signe d'usure, ce qui n'est pas le cas de notre concurrent même sur une stratégie en deux arrêts. Ce fut une journée très encourageante pour nous."

L'ensemble de vos partenaires avaient-ils choisis le Prime (dur)?

"Oui l'ensemble de nos partenaires ont opté pour le Prime. Ce pneu est né de nos derniers développements mais nous n'avons qu'une expérience limitée avec cette spécification. Je crois que nous travaillons clairement dans la bonne direction et nous pouvons maintenant l'optimiser pour des conditions de travail spécifiques."

Est-ce que vous avez prévoyez des développements particuliers pour la dernière course de la saison au Japon?

"Nous commençons immédiatement à travailler sur ce prochain Grand Prix. Nous n'avons pas finalisé notre choix mais cela ne va tarder. Néanmoins, nous pouvons dire qu'une des évolutions que nous apporterons sera issue de la même famille que celle utilisée lors des derniers Grands prix, extrêmement prometteuse.

-michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Eddie Irvine , Jarno Trulli , Jenson Button , Ralf Schumacher , Rubens Barrichello , Mark Webber , David Coulthard , Kimi Raikkonen , Mika Salo , Alex Yoong
Teams Ferrari , Mercedes , McLaren , Williams , Minardi , Jaguar Racing