GP du Japon Michelin qualifications

Michael a cependant précisé ce matin qu'il pourrait laisser l'avantage à son coéquipier Rubens Barrichello, si l'occasion se présente en course, afin qu'il puisse décrocher la seconde place au championnat du monde devant David Coulthard ...

Michael a cependant précisé ce matin qu'il pourrait laisser l'avantage à son coéquipier Rubens Barrichello, si l'occasion se présente en course, afin qu'il puisse décrocher la seconde place au championnat du monde devant David Coulthard (McLaren-Mercedes).

BMW WilliamsF1 Team et Michelin partiront de la première et deuxième ligne. Ce sont les deux BMW WilliamsF1 et leurs pneus Michelin qui ont offert le plus de résistance à Michael. C'est ainsi que Juan-Pablo Montoya se qualifie en première ligne, à 7 dixièmes de la Ferrari de Michael Schumacher. "Je ne suis pas trop mécontent, commentait le Colombien après les qualifications. Je suis surtout surpris de voir les chronos que signait la Ferrari dans le premier secteur, mais je pense que Suzuka, c'est avant tout une affaire d'expérience. Comme c'est la première fois que je pilote ici, je peux dire que je peux me montrer satisfait de cette deuxième place."

Troisième, juste derrière Juan-Pablo Montoya, Ralf Schumacher plaçait l'autre BMW WilliamsF1. Derrière Rubens Barrichello (4ème) et Mika Häkkinen (5ème), qui dispute son dernier Grand Prix avant son retrait sabatique, Giancarlo Fisichella prouvait les progrès réalisés par les Benetton-Renault cette fin de saison en signant le 6e temps. Son coéquipier Jenson Button se qualifiait lui en 9e place. L'équipe Mild Seven Benetton Renautl Sport signe ici son meilleur résultat de la saison. Plus loin, les autres pilotes équipés de pneus Michelin étaient emmenés par Eddie Irvine, dont la Jaguar pointait le museau en 13e place. Heinz-Harald Frentzen plaçait sa Prost Acer en 15e position, juste devant la deuxième Jaguar de Pedro de la Rosa.

La première European Minardi était celle de Fernando Alonso, 18e, qui précédait la deuxième Prost Acer de Tomas Enge, 19ème , qui souffrait légèrement du cou après sa sortie de route vendredi matin. Alex Yoong fermait la marche en 22e position. Alonso, une fois encore se classe devant plusieurs voitures potentiellement plus rapides et il aurait pu améliorer s'il n'avait pas quitter la piste pour l'herbe lors de son dernier tour. Demain marquera le 201ème et dernier Grand Prix de Formule Un du pilote Français Jean Alesi après 12 ans de participation. Il partira en 10ème position.

La journée vue par Michelin :
Pierre Dupasquier (Directeur de la Compétition) :

Quel regard portez-vous sur la prestation d'ensemble des pneumatiques Michelin aujourd'hui? "Une bonne journée, et une solide performance de la part de BMW.Williams, comme de Benetton. Nous sommes satisfaits du résultat, mais nous sommes aussi un peu en colère d'avoir manqué la pole position. D'un certain côté, cette frustration est bon signe : nous nous habituons à jouer les meilleurs temps et la victoire, ce qui est plutôt sympathique au terme de notre première saison !"

Types Prime et Option : un choix s'est-il imposé pour la course? "Chaque équipe a beaucoup travaillé ce matin, afin de valider les conclusions d'hier, qui voulaient que l'Option soit plus rapide, mais que le Prime ne démérite pas. Je ne peux pas dire si nos deux types de gommes seront présentes sur la grille demain, car certains de nos partenaires ne souhaitent pas communiquer cette information."

Usure pour la course : êtes-vous serein? "On n'est jamais vraiment serein avant une course, surtout sur une piste inconnue. En règle générale, le Grand Prix se révèle moins difficile envers les pneumatiques que ce que nous craignons, pour tout un tas de raisons que nous avons identifiées. Suzuka est une piste difficile, mais nous devrions pouvoir terminer les relais sans connaître de problème."

Grande différence dans le premier secteur entre le temps de la pole et celui des Williams. Imputable au facteur pneumatiques? "Ce premier secteur, qui pose problème, est assez difficile. C'est là que nous perdons la pole. Nous n'y sommes pas rapides, et il nous faudra comprendre pourquoi. Cette situation est-elle à mettre sur le compte des pneumatiques ? possible mais pas sûr ­ dans ce métier il n'y a jamais de miracle et chaque résultat à une explication.

Les monoplaces équipées en Michelin prendront-elles le départ en pneumatiques neufs ou en pneumatiques rôdés demain? "Ce n'est pas encore décidé, mais il est probable que nous prenions le départ en pneumatiques rôdés."

-michelinsports-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Eddie Irvine , Giancarlo Fisichella , Jenson Button , Ralf Schumacher , Pedro de la Rosa , Heinz-Harald Frentzen , Rubens Barrichello , Jean Alesi , Mika Hakkinen , Tomas Enge , Fernando Alonso , Alex Yoong
Teams Ferrari , Mercedes , McLaren , Williams , Benetton , Minardi