GP du Br?sil, Michelin, course

Grand Prix du Brésil Dimanche 31 mars 2002 - Course Magnifique duel; BMW WilliamsF1 Team et West McLaren Mercedes sur le podium - Le premier virage s'annonçait comme celui de tous les dangers. Entre Juan-Pablo Montoya et Michael Schumacher, la...

Grand Prix du Brésil Dimanche 31 mars 2002 - Course

Magnifique duel; BMW WilliamsF1 Team et West McLaren Mercedes sur le podium - Le premier virage s'annonçait comme celui de tous les dangers. Entre Juan-Pablo Montoya et Michael Schumacher, la tension semble monter à chaque Grand Prix. Mais cette fois, c'est le pilote colombien qui partait de la pole-position tandis que son adversair e était à ses côtés en première ligne. On attendait un duel sans merci, et duel il y eut. Feu vert. Moins bien partie que la Ferrari, la Williams tente de l'empêcher de passer au premier virage. Freinant trop tard, Juan-Pablo Montoya est déporté vers l'extérieur.

Revenant sur la trajectoire, le Colombien se retrouve alors côte à côte avec Michael Schumacher, qui tient désormais l'intérieur. Le virage est perdu pour elle, et la Williams tente alors de revenir sur la Ferrari dans la ligne droite qui suit. Juan-Pablo Montoya la heurte par l'arrière et voit d'un coup son aileron avant et ses chances de victoire s'envoler. Le premier tour n'est pas encore terminé que Michael Schumacher, dont la voiture sort intacte de l'accrochage n'a plus qu'à contrôler son avance sur Ralf Schumacher. Rubens Barrichello, son coéquipier chez Ferrari, prend la tête quelques instants, mais sa stratégie l'oblige à stopper deux fois. Le Brésilien tombe en panne peu après. En fin de course, après les ravitaillements, Ralf Schumacher revient alors sur la Ferrari à coups de dixièmes de seconde. Mais le petit frère ne parviendra pas à passer son aîné.

Ralf Schumacher termine ainsi à une demi-seconde de son frère sur sa BMW WilliamsF1 chaussée de pneus Michelin. Derrière, David Coulthard, troisième, montait sur le podium pour la première fois de la saison. Il dut passer une bonne partie de la course à se battre contre les Renault F1 de Jarno Trulli et Jenson Button. Si le premier a finalement abandonné, sur problèmes techniques, au 61e tour, le second termine quatrième, juste devant la BMW WilliamsF1 de Juan-Pablo Montoya. Sixième, Mika Salo marquait un nouveau point pour l'écurie Toyota, elle aussi chaussée de pneus Michelin. Les deux Jaguar finissent la course, en septième place pour Eddie Irvine et en huitième pour Pedro de la Rosa. En tout, le manufacturier clermontois place sept voitures dans les huit premiers. La première Minardi de Mark Webber se classe 11e, devant Kimi Räikkönen, 12e. Le Finlandais est classé mais n'a pas terminé. Alex Yoong finit 13e et dernier sur l'autrer Minardi.

Du côté des abandons, Allan McNish a couvert 41 tours avant de s'arrêter.

La journée vue par Michelin Pierre Dupasquier, Directeur de la compétition :

Malgré sept pilotes Michelin dans les dix premiers vous semblez déçu de ne pas avoir emporté la victoire ?

"Oui c'est une déception, mais nous sommes conscients qu'il sera difficile de battre Michaël Schumacher et sa Ferrari. Nous continuerons à leur mettre la pression"

Nous trouvons BMW WilliamsF1 Team, West McLaren Mercedes et Renault F1 juste derrière les Ferrari - c'est tout de même positif ?

"Absolument, puisque nous avons trois partenaires qui sont au même niveau et très compétitifs , c'est une grande satisfaction mais aussi un gage de travail important et de bonne compréhension.

Jaguar Racing réalise son meilleur résultat de la saison

" Oui c'est encourageant. Ils ont nettement progressé ce week-end ."

Que pensez-vous du résultat de Toyota ? Ils débutent en Formule Un mais ont d'ores et déjà marqué deux points ?

"Ils ont fait un excellent travail , Mika Salo se qualifie régulièrement dans les dix premiers et c'est l'assurance de pouvoir finir dans les points "

Prochaine course à Imola - L'année dernière vous remportiez votre première victoire. Les pneus vont-ils bien se comporter avec des températures plus basses ?

"Nous n'avons pas que des pneus qui sont performants par température élevée , la preuve est notre victoire l'an dernier à Imola. Les solutions que nous emmènerons seront différentes en architecture et mélange par rapport à celles que nous avons utilisées i ci. Nous proposerons de nouvelles évolutions adaptées aux circonstances, mais qui utilisent une technologie que nous avons déjà testée en course"

-michelin-

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Eddie Irvine , Jarno Trulli , Jenson Button , Ralf Schumacher , Michael Schumacher , Rubens Barrichello , Mark Webber , David Coulthard , Kimi Raikkonen , Allan McNish , Mika Salo
Teams Ferrari , Mercedes , McLaren , Williams , Minardi , Jaguar Racing