GP du Br?sil: essais libres du vendredi

Après une domination des Ferrari au cours des deux premiers Grands Prix de la saison, David Coulthard (McLaren) est parvenu à imposer son nom au sommet du classement de la première journée d'essais du Grand Prix du Brésil. Même si Mika ...

Après une domination des Ferrari au cours des deux premiers Grands Prix de la saison, David Coulthard (McLaren) est parvenu à imposer son nom au sommet du classement de la première journée d'essais du Grand Prix du Brésil. Même si Mika Häkkinen, son coéquipier, ne pouvait faire mieux que cinquième, la performance de l'Ecossais redonne espoir à une écurie McLaren en proie au doute après son double échec du début de saison. "Nous avons fait des progrès depuis la dernière course. Je ne sais pas si ce sera suffisant, nous verrons", commentait-il.

Jarno Trulli, deuxième à une seconde de David Coulthard (à 1.004 sec. exactement), confirme la forme des Jordan à moteur Honda. Michael Schumacher, le leader actuel du classement du championnat du monde, est classé troisième à 1.378 seconde de David Coulthard.

Chez Ferrari, toutefois, personne ne semble s'inquiéter outre mesure, le vendredi ne comptant pas pour l'établissement de la grille de départ. "Je serais inquiet si les deux McLaren étaient devant avec plus d'une seconde d'avance. Mais comme ce n'est pas le cas, je ne pense pas que nous serons loin derrière aux qualifications", commente Rubens Barrichello, qui se classe septième après avoir vu sa séance interrompue par un problème de moteur.

Premier des pilotes chaussés de pneus Michelin, Juan-Pablo Montoya pointe à la quatrième place, à un quart de seconde seulement de Michael Schumacher. Ralf Schumacher, son coéquipier chez BMW WilliamsF1 Team, se classe sixième et confirme l'homogénéité de l'ensemble BMW-Williams / Michelin, même si Michelin manque d'expérience sur le circuit brésilien.

Les deux Jaguar d'Eddie Irvine et Luciano Burti se classent 10e et 11e après une journée exempte de gros problème. Le seul problème aurait pu survenir du bord de la piste, lorsqu'une caméra TV installée sur rail au dessus du stand Jaguar, tomba brusquement juste devant l'équipe. Heureusement personne ne fut blessé.

Jean Alesi, longtemps huitième de la séance d'essais, termine finalement à la 14e place, les Prost bénéficient d'une vitesse de pointe très élevée sur ce circuit. Son coéquipier, Gaston Mazzacane, se classe 20e.

Chez Mild Seven Benetton Renault Sport, les deux voitures se classent 17e (Giancarlo Fisichella) et 22e (Jenson Button). Du côté de European Minardi, Fernando Alonso, 18e, précède Tarso Marques, 21e.

La journée vue par Michelin :

Pierre Dupasquier (Directeur de la Compétition) :
"Découverte intéressante de ce circuit d'Interlagos, que nous connaissions par le passé, mais qui a beaucoup changé. Le circuit a un revêtement relativement nouveau avec différentes natures de granulométrie. Bien que nous l'ayons expertisé au préalable, nous ne connaissions pas la pondération de ces différentes surfaces mais, comme nous le pensions, Interlagos est un peu plus abrasif que Sepang."

"Notre pneu le plus 'soft' donne de bon résultat mais pourrait être, dans l'état actuel de la piste, sensible à l'usure. Le pneu le plus résistant fonctionne bien mais les pilotes n'aiment généralement pas perdre en adhérence !"

"Les dépôts de gomme sur le circuit, au fil des tours, rendent le tracé très évolutif. Nous sommes dans une situation semblable à celle de Melbourne, bien qu'Interlagos soit un circuit permanent. La séance de qualification de demain sera importante car si le niveau d'adhérence augmente, le circuit devrait devenir de moins en moins abrasif."

"Une fois encore, nous sommes heureux de la performance de nos partenaires qui tournent dans les meilleurs temps. Aujourd'hui c'est Juan Pablo Montoya qui a montré que nous sommes assez compétitifs."

-Michelin

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Juan Pablo Montoya
Teams Ferrari , McLaren , Williams , Benetton , Minardi , Jordan