GP de Malaisie Michelin

Disputé sur le circuit de Sepang, le Grand Prix de Malaisie, deuxième manche du championnat du monde de Formule Un 2001, s'est conclu sur une nouvelle victoire de Michael Schumacher ­ sa deuxième en deux Grands Prix, et sa sixième ...

Disputé sur le circuit de Sepang, le Grand Prix de Malaisie, deuxième manche du championnat du monde de Formule Un 2001, s'est conclu sur une nouvelle victoire de Michael Schumacher ­ sa deuxième en deux Grands Prix, et sa sixième consécutive.

Une domination du champion du monde qui se voit terminer avec plus de 23 secondes d'avance sur son coéquipier Rubens Barrichello. Michael Schumacher, en fait, n'a perdu la tête de la course qu'entre le troisième et le seizième tour, au moment ou unorage d'une rare violence s'est abattu sur le circuit de Sepang.

Surprises, les deux Ferrari sortirent de la piste, tout comme Jacques Villeneuve, Giancarlo Fisichella, Nick Heidfeld, Jarno Trulli, David Coulthard, Juan-Pablo Montoya, Tarso Marques et d'autres encore. Au troisième tour, la confusion était totale sur la piste et dans les stands, qui virent les pilotes stopper les uns après les autres pour chausser des pneus pluie. La direction de course neutralisa alors l'épreuve sous Safety Car jusqu'au 10e tour, le temps de laisser le plus gros de l'averse passer. Une fois la course repartie, Michael Schumacher reprit la tête de la course au 16e passage, pour la conserver jusqu'à l'arrivée. Rubens Barrichello, deuxième, complète le doublé de la Scuderia. Derrière eux, David Coulthard termine troisième et Heinz-Harald Frentzen quatrième.

Du côté des pilotes chaussés de pneus Michelin, Ralf Schumacher termine cinquième et permet au manufacturier de marquer ses premiers points depuis son retour à la Formule 1. Le pilote du BMW WilliamsF1 Team fut l'un des grands animateurs de la course. Très bien parti, il éta it victime d'un accrochage avec Rubens Barrichello au premier virage et partait en tête-à-queue. Reparti dernier, il parvint à remonter à la huitième place derrière le Safety Car, après avoir chaussé des pneus pluie. Ralf Schumacher doubla ensuite successi vement Heinz-Harald Frentzen au 25e tour, puis Mika Häkkinen au 29e et Jos Verstappen au 31e. L'Allemand se retrouva alors quatrième. Au moment de son deuxième ravitaillement, il perdit une place au profit de Heinz-Harald Frentzen, qui ne ravitailla qu'une seule fois. Sur la fin de la course, Ralf Schumacher résista au retour de Mika Häkkinen et termina cinquième, permettant à Michelin de marquer deux points.

Les autres pilotes équipés des pneumatiques Michelin, Juan-Pablo Montoya, sur l'autre Williams - BMW, sortit de la route au plus fort de l'averse et ne put repartir. Un sort qui condamna aussi Eddie Irvine et sa Jaguar. Luciano Burti, sur l'autre Jaguar, termine quant à lui en dixième place.

Chez Benetton Renault Sport, Giancarlo Fisichella fut victime de son moteur au 32e tour, tandis que Jenson Button termine 11e. Jean Alesi, sur sa Prost-Acer, finit la course en 9e place, à un tour du vainqueur. Les deux Prost sont à l'arrivée, puisque son coéquipier Gaston Mazzacane se classe 12e.

Fernando Alonso et Tarso Marques (European Minardi) se classent respectivement 13e et 14e.

La journée vue par Michelin :

Pierre Dupasquier (Directeur de la Compétition) :
"Quelle course ! Bien sûr nous sommes heureux de marquer des points mais il faut reconnaître que ce fut une course étrange, émaillée d'un certain nombre d'incidents. L'arrivée de la pluie en début de course a amené beaucoup de bouleversements pour tout le monde, mais je suis particulièrement impressionné par la performance des Ferrari surtout sur des intermédiaires sous une forte pluie!"

"La performance de Ralf Schumacher est exceptionnelle. Il s'est battu du début (contact avec R. Barrichello) à la fin (contre Hakkinen). De nombreux points restent à analyser, par exemple, sa superbe performance avec son premier train de pneus secs, la baisse de cadence du Finlandais, puis l'inversion des rôles après leurs arrêts pour ravitailler où Mika s'envole et où Ralf, au contraire, ralentit le pas."

"Au vu des temps de Ralf, nos pneus semblent être rapid es et constants. Néanmoins, nous avons besoin de faire plus de courses dans des conditions 'normales' avant de savoir exactement où nous en sommes."

-Michelin

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Eddie Irvine , Giancarlo Fisichella , Jarno Trulli , Jenson Button , Luciano Burti , Ralf Schumacher , Jos Verstappen , Michael Schumacher , Heinz-Harald Frentzen , Rubens Barrichello , Jean Alesi , David Coulthard , Mika Hakkinen , Jacques Villeneuve , Nick Heidfeld , Fernando Alonso , Tarso Marques
Teams Ferrari , Williams , Benetton , Minardi