GP de Hongrie Michelin course

BATAILLE POUR LA DEUXIEME PLACE AU CHAMPIONNAT Après le titre des conducteurs remporté par Michael Schumacher lors du Grand Prix de France, la Scuderia Ferrari a décroché le titre des constructeurs à Budapest, ses deux voitures signant un...

BATAILLE POUR LA DEUXIEME PLACE AU CHAMPIONNAT

Après le titre des conducteurs remporté par Michael Schumacher lors du Grand Prix de France, la Scuderia Ferrari a décroché le titre des constructeurs à Budapest, ses deux voitures signant un doublé Barrichello -- Schumacher. Derrière, Ralf Schumacher s'empare de la troisième place sur sa BMW WilliamsF1.

Ce Grand Prix de Hongrie n'était pas le plus passionnant de la saison. Mise à part la remontée des deux West McLaren Mercedes, il ne s'est pratiquement rien passé au cours de ce Grand Prix de Hongrie.

C'est dès l'extinction des feux rouges que les deux Ferrari ont pris la tête de la course. Parti de la pole-position, Rubens Barrichello s'est présenté pratiquement seul au premier virage, tandis que derrière lui les deux frères Schumacher se sont livrés une petite bataille qui finit par tourner à l'avantage de l'aîné.

Une fois les deux monoplaces rouges en tête, rien ne put les arrêter, ce qui offrit à Rubens Barrichello sa deuxième victoire de la saison après celle du Grand Prix d'Europe, tandis que ce doublé assurait à Ferrari de décrocher le championnat du monde des constructeurs 2002.

Derrière, Ralf Schumacher termine troisième d'une course menée presque en solitaire. "Je ne m'attendais pas à terminer troisième, je suis donc plutôt heureux d'être là. Nous sommes contents de voir que seul notre équipe a été capable de suivre le rythme des Ferrari. Les pneus étaient de mieux en mieux au fil de la course, ce qui satisfaisant."

Juan-Pablo Montoya, le coéquipier de Ralf Schumacher, ne termine qu'en onzième place. Après avoir résisté à Kimi Räikkönen en début de course, le Colombien est sorti de piste au moment où le Finlandais le dépassait.

Kimi Räikkönen, quatrième, a effectué une très belle course puisque partant de la onzième place de grille sur un circuit où les dépassements sont réputés impossibles. Le Finlandais a mené sa West McLaren Mercedes à la perfection pour marquer trois points et terminer devant son coéquipier David Coulthard - qui prit un moins bon départ et termine cinquième. Après la sortie de route de Jenson Button, une seule Mild Seven RenaultF1 termine la course, celle de Jarno Trulli, à la huitième place.

La Panasonic Toyota de Mika Salo a fini la course à la treizième place, avant d'être pénalisée de 25 secondes par les commissaires sportifs de Budapest pour avoir quitté sa place de ravitaillement juste devant la Jaguar de Pedro de la Rosa et avoir ainsi failli causer un accident. Mika Salo se retrouve donc 15e, son coéquipier Allan McNish finissant 14e après le réajustement du classement Pedro de la Rosa se classe 13e, seul pilote Jaguar à terminer, Eddie Irvine ayant abandonné au 24e tour. Chez KL Minardi Asiatech, Mark Webber termine 16e et dernier, tandis que le débutant Anthony Davidson abandonne au 59e tour.

Grâce à ce résultat Ralf Schumacher se classe troisième au Championnat du Monde des pilotes, à cinq points de Rubens Barrichello. A quatre Grand Prix de la fin de saison, Schumacher junior conserve ainsi toutes ses chances pour la deuxième place au Champio nnat.

La journée vue par Michelin: Pierre Dupasquier (Directeur Michelin Compétition)

Quel est votre bilan de la course d'aujourd'hui?

"Il n'y a pas grand chose à dire, cette course est conforme à ce que nous avons généralement l'habitude de voir cette année. Le seul nouveau point est la place de Jordan-Honda qui montre que le classement général sera peut-être différent lors des prochaines épreuves. D'un point de vue Michelin, Ralf Schumacher a fait une belle course avec BMW-Williams, il a prit un départ audacieux et était en mesure de dépasser son frère dans le premier virage. Il ne l'a pas fait mais s'est admirablement comporté et nos pneus ont été résistants. Certaines personnes m'ont demandé pourquoi les McLaren-mercedes ont été compétitives en course et plus discrètes en qualifications. Nous devons encore analyser les raisons de ces écarts mais ils étaient partis aujourd'hui du début de la grille, le résultat final aurait pu être très différent."

Rétrospectivement, est-ce vous ne pensez pas avoir été un peu trop conservateur ce week-end?

"Nous aurions pu être plus rapides, mais le gain aurait été de quelques dixièmes par tour, certainement pas d'une demi-seconde. Et cela n'aurait pas changé l'issue de la course."

Quelquefois nous voyons les BMW-Williams très compétitives pendant un week-end et sur d'autres circuits c'est McLaren ? Nous devrions voir vos deux partenaires régulièrement compétitifs et en même temps. Comment pouvez-vous résoudre cela?

"Avec beaucoup de travail - mais je pense que nous sommes dans la bonne direction."

Est-ce que vous avez déjà pensé au prochain Grand prix de Belgique, à Spa?

"Pas encore. Nous devons reprendre notre souffle et surtout analyser les enseignements de cette course en Hongrie. "

Les nombreux incidents de course ont éliminé quelques-unes unes de vos voitures. Néanmoins vous ne semblez pas être déçu de votre résultat?

"Je ne le suis pas. Comme je l'ai précisé, nous aurions pu être un peu plus rapides, mais peut-être pas suffisamment pour décrocher la victoire. De plus, si nous regardons notre performance de l'an dernier par rapport à celle de ce week-end il est clair que nous avons nettement progressé.

-michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Eddie Irvine , Jarno Trulli , Jenson Button , Ralf Schumacher , Pedro de la Rosa , Michael Schumacher , Rubens Barrichello , Mark Webber , David Coulthard , Kimi Raikkonen , Anthony Davidson , Allan McNish , Mika Salo
Teams Ferrari , Mercedes , McLaren , Williams , Minardi , Jordan