GP de Grande Bretagne course

17 juillet 2001 ­ Course Mika Häkkinen retrouve la victoire. Juan Pablo Montoya et Michelin en quatrième place. Enfin une victoire pour Mika Häkkinen! Cette saison, le Finlandais avait empilé les problèmes et n'avait encore remporté aucun...

17 juillet 2001 ­ Course Mika Häkkinen retrouve la victoire. Juan Pablo Montoya et Michelin en quatrième place.

Enfin une victoire pour Mika Häkkinen! Cette saison, le Finlandais avait empilé les problèmes et n'avait encore remporté aucun Grand Prix. Il était passé près de la victoire en Espagne, avant que sa McLaren ne s'arrête dans le tout dernier tour.

Cette fois, la série noire est terminée. A Silverstone, le Finlandais s'est imposé avec une avance confortable sur Michael Schumacher, et peut inscrire ainsi son nom au tableau des vainqueurs du Grand Prix de Grande Bretagne.

Michael Schumacher était parti en tête, et le pilote McLaren avait misé sur une stratégie en deux arrêts ­ ce qui lui permit de prendre un avantage sur les deux pilotes Ferrari. Il a ainsi mené la course dès le 5ème tour, après avoir dépassé le pilote Allemand à la sortie de "Copse", et n'a plus été rejoint.

"Il était très important pour moi de passer devant très tôt, expliquait Mika Häkkinen après la course. J'étais parti pour m'arrêter deux fois, et il fallait que je creuse l'écart très vite pour que cette stratégie fonctionne." L'autre pilote de la Ferrari termine ce Grand Prix à la troisième place.

David Coulthard, le coéquipier de Mika Häkkinen, lui, se devait de remporter ce Grand Prix d'Angleterre pour conserver une chance au championnat du monde. Malheureusement l'Ecossais sortit de route au troisième tour après une collision avec Jarno Trulli au premier virage.

Pour Michael Schumacher, la deuxième place décrochée en Angleterre est aussi synonyme d'un net avantage au titre mondial : avec 37 points d'avance sur David Coulthard et six Grands Prix restant à jouer. Derrière l'Allemand, on trouvait la Ferrari de Rubens Barrichello, qui fut en duel pratiquement toute la course durant avec la BMW WilliamsF1 équipée de pneus Michelin de Juan-Pablo Montoya. Bien parti, ce dernier parvint à occuper la première place l'espace de quelques tours, à la faveur des ravitaillements et après avoir réussi à doubler Michael Schumacher dans la ligne droite des stands.

Ayant adopté une stratégie à deux ravitaillements, le Colombien se trouva en quatrième place après son deuxième arrêt, une position qu'il conserva jusqu'à l'arrivée.

Ralf Schumacher, son coéquipier, lutta longtemps derrière avec ce même Rubens Barrichello et devant les deux Sauber-Petronas avant que sa voiture ne tombe en panne au 37e tour.

Chez Jaguar Racing-Michelin, Eddie Irvine se classe 9e, trois places devant son coéquipier Pedro de la Rosa. La Prost Acer de Jean Alesi termine 11e, alors que son coéquipier Luciano Burti fut contraint à l'abandon au 7e tour.

Les deux Mild Seven Benetton Renault Sport-Michelin terminent la course et sont classées 13e (Giancarlo Fisichella) et 15e (Jenson Button). La seule European Minardi en course de Fernando Alonso termine à la 16e place. Son coéquipier, Tarso Marquès, n'étant pas qualifié à Silverstone, n'a pas pu prendre le départ.

La journée vue par Michelin :

Pierre Dupasquier (Directeur de la Compétition) :

Quel jugement portez-vous sur la prestation d'ensemble de Michelin aujourd'hui ?

"Ce fut, pour nous, une course très excitante. Les BMW.Williams ont effectué un départ superbe, et cela leur a permis de se battre dans la tête du peloton. Après, nous avons vu ce qui s'est passé, et nous sommes un peu déçus, mais le niveau de performance était là. Eddie Irvine a également tourné dans des temps remarquables durant la course. Nous sommes donc assez satisfaits."

L'alternance de pluie et de beau temps ce week-end vous a-t-elle pénalisé dans votre apprentissage de la F1 ?

"Pas vraiment. Nous avons vu que les produits que nous avons apportés étaient centrés sur la piste. Ils nous ont, de plus, permis d'utiliser des stratégies assez flexibles. BMW WilliamsF1, qui utilisait le même type de gommes pour ses deux voitures, a ainsi pu tabler sur une stratégie à deux arrêts, et sur une autre à un seul. L'un des types présent était "roulable" mais pas au niveau que nous souhaitions. Nous continuons à beaucoup travailler mais le décalage entre les essais et la réalité ne facilite pas la tâche."

Hockenheim, dans deux semaines : quelle agressivité envers les pneumatiques ?

" C'est une piste plutôt moins agressive que Silverstone, mais sa caractéristique principale, à savoir de longues lignes droites suivies par un secteur très sinueux, en fait un cas assez particulier. Il nous reste quelques jours pour déterminer notre offre."

-Michelin

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Eddie Irvine , Giancarlo Fisichella , Jarno Trulli , Jenson Button , Luciano Burti , Ralf Schumacher , Pedro de la Rosa , Michael Schumacher , Rubens Barrichello , Jean Alesi , David Coulthard , Mika Hakkinen , Fernando Alonso , Tarso Marques
Teams Ferrari , Sauber , McLaren , Williams , Benetton , Minardi , Jaguar Racing