GP de France Michelin course

Une température de près de 30 degrés baignait le circuit de Nevers-Magny Cours pendant ce Grand Prix de France, et ceci n'a pas empêché Michael Schumacher de remporter la sixième victoire de la saison et le 50ème Grand Prix de sa carrière.

Une température de près de 30 degrés baignait le circuit de Nevers-Magny Cours pendant ce Grand Prix de France, et ceci n'a pas empêché Michael Schumacher de remporter la sixième victoire de la saison et le 50ème Grand Prix de sa carrière. Michael mène toujours le championnat - de 31 points devant David Coulthard - et 7 courses restent à venir. Ralf Schumacher terminait 2ème derrière son frère, suivi de Rubens Barrichello (Ferrari).

Avec la BMW WilliamsF1 de Ralf Schumacher qualifiée en pole-position devant la Ferrari de son frère Michael, le premier virage s'annonçait lui aussi très chaud. Surtout après la bataille qui avait vu les deux Allemands s'affronter au Nürburgring.

A Magny-Cours, pourtant, pas de trace du moindre duel. Au départ, Ralf Schumacher fut le plus prompt à s'élancer et occupa la tête de la course jusqu'aux premiers ravitaillements. Michael Schumacher, derrière lui, s'appliqua à ne pas se laisser trop distancer, et les deux frères tournèrent dans des chronos extrêmement proches au cours des 23 premiers tours de course.

Ralf Schumacher avait tout de même réussi à se forger une avance d'environ 3 secondes au moment de stopper à son stand pour son premier ravitaillement, au 24e passage. Mais lorsque Michael Schumacher s'arrêta à son tour, il ressortit des stands en tête. "Nous avons perdu un petit peu de temps lors du ravitaillement, mais je suis content d'avoir terminé deuxième" explique Ralf Schumacher. Le pilote BMW-WilliamsF1 termine un peu plus de 10 secondes derrière son aîné et ce résultat lui permet de prendre la troisième place au Championnat du Monde.

Juan-Pablo Montoya, sur l'autre Williams, mena une très belle course qui le vit occuper provisoirement la tête du classement au moment des ravitaillements - il avait choisi de stopper très tard. Il aurait toutefois pu terminer juste derrière Ralf Schumacher s'il n'avait été contraint à l'abandon au 53e tour.

Chez McLaren, ce Grand Prix de France se conclut une nouvelle fois dans la déception, Mika Häkkinen ayant abandonné sur la grille de départ tandis que David Coulthard écopait d'une pénalité de dix secondes pour avoir commis un excès de vitesse dans les stands. L'Ecossais termine finalement quatrième, derrière la deuxième Ferrari de Rubens Barrichello.

Chez Prost Acer, Luciano Burti termine dixième, deux places devant Jean Alesi finissant à deux tours du vainqueur. Chez Mild Seven Benetton RenaultSport, Giancarlo Fisichella se classe onzième. Jenson Button, de son côté, vécut une course difficile: le Britannique stoppa en même temps que l'Italien lors de son second ravitaillement et dut ainsi attendre son tour. Il commet ensuite un tête-à-queue et se classe 16e.

Eddie Irvine, sur sa Jaguar, fut l'un des grands animateurs du Grand Prix avant d'abandonner, au 55e tour. Son coéquipier Pedro de la Rosa termine 14e.

Les deux European Minardi sont classées, Tarso Marquès en 15e place et Fernando Alonso en 17e.

La journée vue par Michelin :

Pierre Dupasquier (Directeur de la Compétition) :

"Ralf a parfaitement tiré parti de sa pole position et son premier relais a été sans faute. Malheureusement, un petit incident lors de son premier ravitaillement ne lui a pas permis de sortir devant Michael Schumacher et là... les choses se sont gâtées."

"Nous n'avons pas encore dépouillé les mesures embarquées de la Williams, mais Ralf a dit clairement que son deuxième train de pneus était très difficile à conduire. Il nous reste à comprendre pourquoi. Jusqu'à présent, nous n'avions pas constaté de différence entre nos trains de pneumatiques. En qualifications, ils ont tourné dans le même dixième et nous ont permis de décrocher la pole. Usure et pression étaient identiques à l'arrivée de la course. Il nous faudra donc, peut-être, rechercher l'origine du problème dans les tours qui ont été effectués en essais libres."

"Juan Pablo, quant à lui, a été plus heureux et il s'est déclaré très satisfait de sa voiture avant son incident mécanique. Eddie Irvine, a fait, lui aussi, une fois de plus, une course exemplaire. Dommage qu'il n'ait pas pu aller jusqu'au bout : les points étaient sûrement à la clé."

"Nous quittons Magny-Cours avec notre première pole position et la deuxième place. Ralf Schumacher passe à la troisième place du championnat du monde. Nous continuons notre apprentissage de la F1, nous avons encore beaucoup à apprendre mais ça rentre petit à petit."

-Michelin

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Eddie Irvine , Giancarlo Fisichella , Jenson Button , Luciano Burti , Ralf Schumacher , Pedro de la Rosa , Michael Schumacher , Rubens Barrichello , David Coulthard , Fernando Alonso , Tarso Marques
Teams Ferrari , McLaren , Williams , Benetton , Minardi