GP de Belgique Prost

L'histoire du circuit de Spa-Francorchamps commença en 1920 dans les Ardennes verdoyantes. L'idée germa dans l'esprit du directeur du journal "La Meuse" et du Président de la Commission Sportive du Royal Automobile Club de Belgique, deux ...

L'histoire du circuit de Spa-Francorchamps commença en 1920 dans les Ardennes verdoyantes. L'idée germa dans l'esprit du directeur du journal "La Meuse" et du Président de la Commission Sportive du Royal Automobile Club de Belgique, deux personnes bien connues dans le monde du sport automobile, de profiter des routes reliant trois petits villages (Malmedy, Stavelot et Francorchamps) pour créer un circuit de course. En 1924 eut lieu la première édition des célèbres 24 Heures de Francorchamps, et en 1939, le tracé fut enrichi du célèbre Raidillon, portion artificielle visant à rendre le circuit encore plus rapide et spectaculaire. Le circuit alors long de 14 kilomètres accueillit ensuite nombre d'événements majeurs jusqu'à la fin des années 60. En 1970, Spa-Francorchamps perdit le Grand Prix de Belgique de Formule Un suite aux plaintes des pilotes relatives au caractère dangereux du circuit. Un nouveau tracé de 7 kilomètres fut inauguré en 1979, qui préservait toutefois les caractéristiques ayant fait sa renommée tant auprès des spectateurs que des pilotes. Plus technique, sinueux et aménagé pour plus de sécurité, le circuit redevint l'hôte du Grand Prix de Belgique de F1 en 1983. Depuis lors, il reste l'un des rendez-vous les plus attrayants de la saison de Formule Un et le tracé favori de nombreux pilotes.

Heinz-Harald Frentzen et Luciano Burti, les deux pilotes Prost Acer, se réjouissent de retrouver ce tracé pour la 14ème épreuve du Championnat du Monde qui se déroulera dimanche 2 septembre à Spa Francorchamps. Le pilote allemand a terminé 5 des 7 courses qu'il a disputées en Belgique, obtenant deux 2èmes places, deux 4èmes et une 6ème l'an passé. Son coéquipier brésilien connaît pour une fois le tracé pour y avoir disputé 4 courses en Formule Opel et en Formule 3, décrochant une victoire et deux 2èmes places. Disputé sur un circuit très particulier et offrant de véritables opportunités de dépassement, le Grand Prix de Belgique donne généralement lieu à des courses riches en rebondissements. C'est le tracé le plus long et parmi les plus rapides de la saison. Depuis la course de Hongrie, l'équipe Prost Acer s'est préparée activement au défi de la Belgique depuis son usine de St Quentin en Yvelines, comme l'explique Henri Durand :

Henri Durand - Directeur Technique :
"Spa représente un vrai défi en matière de réglages des voitures. Ce circuit demande un niveau de charge aérodynamique moyen afin d'offrir une bonne stabilité à la fois dans les nombreuses courbes rapides, tel l'impressionnant Eau Rouge, et dans les portions lentes comme la Chicane de l'Arrêt de Bus ou la célèbre épingle de la Source. La stratégie sera également un élément clé en qualification comme en course puisque les conditions météorologiques demeurent traditionnellement imprévisibles tout au long du week-end. Nous utiliserons à Spa de nouveaux éléments aérodynamiques que nous avons brièvement testé en Hongrie, mais auxquels la piste n'était alors pas favorables. Nos deux pilotes connaissent bien le circuit et nous allons pouvoir partager le travail de manière efficace pour optimiser ces nouveaux éléments et définir le meilleur équilibre possible pour notre voiture. En outre, après avoir acquis une certaine expérience lors de sa première course parmi nous, Heinz-Harald a identifié des directions de travail touchant aux réglages et aux suspensions que nous nous attacherons à explorer ce week-end en Belgique."

-Prost

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Luciano Burti , Heinz-Harald Frentzen