GP de Belgique Michelin presentation

Championnat du Monde de la Formule Un de la FIA 2001 Grand Prix de Belgique ­ Spa - Dimanche 2 septembre 2001 En Hongrie, Michael Schumacher a remporté son 4e titre mondial, sa 51e victoire et a offert, avec son coéquipier Rubens...

Championnat du Monde de la Formule Un de la FIA 2001 Grand Prix de Belgique ­ Spa - Dimanche 2 septembre 2001

En Hongrie, Michael Schumacher a remporté son 4e titre mondial, sa 51e victoire et a offert, avec son coéquipier Rubens Barrichello, le titre de Champion du monde des Constructeurs à Ferrari.

Pour Michelin et ses partenaires, ce dernier Grand Prix est à mettre entre parenthèses. Ralf Schumacher et Juan Pablo Montoya (BMW WilliamsF1 Team-Michelin) ont conservé leurs places acquises en qualification (4e et 8e) et les monoplaces de Mild Seven Benetton Renault Sport-Michelin et du Jaguar Racing-Michelin n'ont pu réitérer leurs chronos prometteurs des essais libres.

"Nous gardons du Grand Prix de Hongrie une forte impression de lassitude. Mis à part le bon départ de Barrichello qui passe de la troisième place à la deuxième se mettant ainsi dans la position idéale de protection de Michael Schumacher, rien n'est venu distraire l'ordonnancement issu des qualifications", explique Pierre Dupasquier.

Pour gros coeur uniquement...
Situé en plein coeur des Ardennes, à 50 kilomètres de Liège, Spa-Francorchamps est un tracé "naturel" où chaque virage évoque un grand moment du sport automobile. Caractérisé par des enfilades très rapides qui se négocient à plus de 300 km/h, ce circuit nécessite des réglages extrêmement fins pour atteindre une bonne vitesse de pointe et ne pas se faire dépasser en haut de la ligne droite des Combes ou au freinage de la Source. Le raidillon de l'Eau Rouge reste une des portions d'asphalte les plus mythiques du sport automobile : une plongée suivie d'une remontée très raide qui assurent aux pilotes les plus fortes sensations de la saison.

"Le tracé de Spa est superbe avec des appuis très exigeants pour les châssis, un revêtement adhérent, de somptueux dénivelés et des enchaînements qui exigent du métier et du coeur ! Alors, à Spa, nous espérons une vraie compétition ! Avec les évolutions de la FW23 et notre nouvelle architecture, nous pourrions faire preuve d'une compétitivité accrue si tout cela se couple bien." déclare Pierre Dupasquier

"Les courbes sont très rapides et nous avons travaillé sur une offre qui supporte de forts appuis transversaux à très grande vitesse" annonce Pascal Vasselon. De plus, nous apporterons à Spa une nouvelle évolution d'architecture qui a été appréciée par nos partenaires lors de nos derniers tests à Barcelone et Silverstone"

Dans ce coin des Ardennes, la météo peut se révéler relativement capricieuse et certains tronçons du circuit peuvent être secs pendant que la pluie s'abat sur certains virages. Il arrive également que le soleil transforme un week-end pluvieux en une fournaise estivale !

"Côté produit, nous nous situons dans le milieu de notre gamme. Nous avons essayé d'appréhender les conditions climatiques changeantes et notre offre Prime et Option est très écartée afin de parer aux possibles variations de températures" confie Pascal Vasselon.

-Michelin

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Juan Pablo Montoya
Teams Ferrari , Williams , Benetton , Jaguar Racing