GP d'Italie Michelin course

Michelin et Jaguar sur le podium Les deux Ferrari ont signé un nouveau doublé dans leur jardin de Monza. Derrière, Michelin place trois voitures dans les points, avec la Jaguar d'Eddie Irvine sur le podium et les deux Mild Seven RenaultF1 de...

Michelin et Jaguar sur le podium

Les deux Ferrari ont signé un nouveau doublé dans leur jardin de Monza. Derrière, Michelin place trois voitures dans les points, avec la Jaguar d'Eddie Irvine sur le podium et les deux Mild Seven RenaultF1 de Jarno Trulli et Jenson Button en 4e et 5e places. Les deux BMW WilliamsF1-Michelin ont été contraintes à l'abandon.

Le Grand Prix d'Italie était pourtant bien parti pour les BMW WilliamsF1-Michelin. Bondissant de sa troisième place de grille, Ralf Schumacher parvint à s'emparer du commandement au premier virage, devant son coéquipier Juan-Pablo Montoya, qui partait de la pole, et devant les deux Ferrari.

Si les trois premiers tours ont vu les machines en bleu et blanc tenir les avant-postes, c'est au quatrième tour que Ralf Schumacher vit son moteur le lâcher, juste après qu'il ait laissé passer Juan-Pablo Montoya. "Juan a eu des problèmes au départ, et j'en ai profité pour le passer au premier virage," explique Ralf Schumacher. "Mais la FIA a demandé à l'écurie d'échanger les places, et j'ai ralenti pour laisser Juan me repasser. Le moteur a lâché juste après."

Juan-Pablo Montoya n'allait tenir la tête de la course qu'un tour durant, avant de laisser Rubens Barrichello, parti pour ravitailler deux fois, prendre la tête. Il abandonna ensuite au 34e tour sur problème mécanique. "Le moteur a presque calé au départ," d'expliquer le Colombien. "Ensuite, c'est dommage que le châssis n'ait pas tenu, parce que je pouvais terminer sur le podium. Mais il est clair qu'en ce moment les Ferraris restent plus rapides que nous."

Une troisième marche du podium qui est finalement revenue à la Jaguar d'Eddie Irvine, qui n'avait encore jamais terminé si bien placé cette saison. Après le point marqué en Belgique, l'écurie verte réussit ainsi un redressement spectaculaire. Pedro de la Rosa, le coéquipier de l'Irlandais, a dû abandonner au 16e tour suite à une collision avec Felipe Massa. Une collision qui valut à ce dernier une pénalité: il sera rétrogradé de dix places sur la grille de départ du prochain Grand Prix des Etats-Unis.

Les deux Mild Seven RenaultF1 terminent dans les points, Jarno Trulli devant Jenson Button. Pas très bien qualifiées, les deux monoplaces ont mené une course superbe. "La course n'était pas très excitante, mais le résultat est totalement inattendu," commente Jenson Button.

Chez West McLaren Mercedes, Kimi Räikkönen roulait en quatrième place lorsqu'il vit son moteur le lâcher, au 30e tour.

David Coulthard, qui dut changer son aileron avant au terme du premier tour, termine septième, à la porte des points. "Je suis rentré dans la voiture de Kimi au départ. Il a dû freiner pour éviter une voiture, et je n'ai pas réagi assez vite," confiait David Coulthard. "Ensuite, j'ai pris bien soin de laisser les premiers me prendre un tour, ce qui m'a coûté beaucoup de temps, et probablement une place dans les points." Seule la Panasonic Toyota de Mika Salo franchit la ligne d'arrivée, en onzième place. Allan McNish a abandonné au 14e tour suite à une rupture de sa suspension avant.

Chez KL Minardi Asiatech, seul Alex Yoong termine, en dernière place. Mark Webber a abandonné au 21e tour.

La journée vue par Michelin: Pierre Dupasquier (Directeur Michelin Compétition)

Vous étiez très optimistes hier après votre performance en qualifications. Malheureusement la course s'est déroulée différemment. Avez-vous eu des problèmes particuliers?

"Absolument pas. Les faits de course n'ont pas tourné à notre avantage mais nous savons tous que les qualifications et la course sont des épreuves différentes. Nous avons été malchanceux en perdant les deux Williams-BMWs, Ralf Schumacher initialement leader a du renoncer sur un problème moteur et Juan Pablo Montoya, en pole position, a été affecté par un problème technique sur sa monoplace. Nous avons également perdu Kimi Räikkönen (West McLaren-Mercedes), bien placé, et qui aurait pu faire une très belle course sans un problème moteur. Néanmoins, nous sommes très heureux du résultat d'Eddie Irvine qui mérite vraiment d'être sur le podium avec Jaguar Racing. Les pilotes Renault F1 ont bien géré la course, ils ont été très constants et terminent dans les points. Quant à David Coulthard il a signé des chronos très réguliers et a simplement perdu du temps en s'arrêtant au stand pour changer le nez avant de sa monoplace.

D'une manière générale comment résumeriez-vous ce week-end?

"Nous avions un pneu fantastique pour les qualifications et il a permis à plusieurs de nos partenaires de se comporter exceptionnellement bien aujourd'hui en course. Nous n'avons pas ajouté de victoire à notre actif mais nous avons amassé des données utiles qui seront profitables pour le futur."

Prochaine course: Indianapolis -- Quelles seront vos propositions pneumatiques pour cette course?

"C'est une piste très différente des autres. Elle comporte une partie très technique, avec quelques virages comme Monaco, et une longue ligne droite qui évoque quelque peu le circuit de Monza. Ce tracé exige donc un compromis pneumatique mais nous avions déjà fait un bon travail pour Indy la saison dernière. Nous travaillons pour l'instant sur de nouveaux mélanges qui seront particulièrement adaptés."

Pascal Vasselon, Responsable du programme F1

"C'est dommage que nous ayons perdu plusieurs de nos voitures les plus compétitives mais nos partenaires qui ont pu compléter la course ont très bien figuré. Les Jaguars et les Renaults ont bien profité de la performance des pneumatiques. Quand on compare aux courses précédentes, les jaguars ont fait un bon en avant et l'équipe a ainsi gagné deux places au Championnat du Monde des constructeurs, alors que Renault F1 a consolidé sa quatrième place. Toyota aurait pu se saisir d'un bon résultat et finir dans les points si Mika Salo n'avait pas été pénalisé."

-michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Juan Pablo Montoya
Teams Ferrari , Mercedes , McLaren , Williams , Minardi , Jaguar Racing