GP d'Europe rapport preliminaire de Michelin

Le week end prochain (23 juin 2002) les équipes Michelin retrouveront l'Europe et le circuit du Nurburgring pour disputer la neuvième épreuve du Championnat du Monde de la Formule Un de la FIA 2002 Pierre Dupasquier (Directeur de la...

Le week end prochain (23 juin 2002) les équipes Michelin retrouveront l'Europe et le circuit du Nurburgring pour disputer la neuvième épreuve du Championnat du Monde de la Formule Un de la FIA 2002 Pierre Dupasquier (Directeur de la compétition) s'explique sur les choix pneumatiques de ce prochain rendez-vous mais également sur les résultats du manufacturier Clermontois sur le Continent Nord Américain

Les contraintes du Nurburgring

"Le tracé comporte des virages rapides mais pas de longues lignes droites à hautes vitesses comme à Montréal. Nous proposerons sur ce tracé deux évolutions choisies et adaptées spécialement à sa configuration. Les risques météorologiques peuvent s'apparenter à ceux de Spa qui se situe à 100 kilomètres à vol d'oiseaux, avec beaucoup d'humidité. Enfin, le tracé a été modifié et allongé de 583 mètres donc tout reste à découvrir"

Michelin peut-il rééditer en Allemagne la performance que ses partenaires et lui ont réalisée au Canada? Les pneus feront-ils la différence?

"Certains analystes ont écrit cette saison que les pneus feraient la différence. Cela "agace" toujours un peu dans la mesure ou le pneu seul est bien peu de choses dans la performance de l'ensemble complexe moteur-chassis-aérodynamique. Néanmoins, il est bien vrai qu'une erreur de pneu peut faire perdre une très bonne auto - Monaco et Montréal en sont deux exemples - l'association dominante Ferrari/Michael Schumacher a bel et bien été prise en défaut par les machines équipées de Michelin."

"Et si Bibendum n'a pas complété le podium canadien, c'est parce que les incidents de course ont retardé ou éliminé trois de ses voitures les plus rapides. David Coulthard qualifié seulement en quatrième ligne, termine dans les roues de Michael. Quant à Juan Pablo Montoya (BMW Williamsf1 Team- Michelin) il signe le meilleur temps en course et remonte au rythme avoisinant la seconde par tour avant ses ennuis mécaniques."

Les cartes vont être redistribuées en Eiffel et le Nürburgring sera une autre histoire.

-michelin-

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers David Coulthard
Teams Ferrari , Williams