Pr?sentation du Brands Hatch par Michelin

Bayliss-Edwards : le duel continue Quadruple vainqueur à Brands Hatch (1 fois en 98, 2 fois en 99 et 1 fois en 2000) le Texan Colin Edwards (Castrol Honda-Michelin) sera une fois de plus l'un des principaux adversaires du leader du mondial ...

Bayliss-Edwards : le duel continue

Quadruple vainqueur à Brands Hatch (1 fois en 98, 2 fois en 99 et 1 fois en 2000) le Texan Colin Edwards (Castrol Honda-Michelin) sera une fois de plus l'un des principaux adversaires du leader du mondial Superbike Troy Bayliss (Ducati Infostrada-Michelin) , lui-même victorieux en 2000 sur cette piste historique. Avec un total provisoire de 405 points, l'Australien Champion du Monde en titre possède 53 unités d'avance sur 'Texas Tornado'. Ducati (14 fois) et Honda (4 fois) sont les seules marques à s'être im posées jusqu'à présent en mondial Superbike à Brands Hatch. Mais c'est Noriyuki Haga (en 2000, à l'époque sur Yamaha R7 alors qu'il pilote cette année une Aprilia RSV 1000) qui détient le record des essais chronométrés officiels : 1'26.235 à la vitesse moy enne de 176,212 km/h. Il faudra également compter avec Ruben Xaus (Ducati Infostrada-Michelin), excellent deuxième voici peu aux Etats-Unis.

A Laguna Seca, lors de la dernière course, Troy Bayliss a réalisé une belle performance en gagnant la première manche et en terminant second de la deuxième : " J'ai fait deux bonnes courses et je suis satisfait des résultats car j'ai augmenté mon avance su r Colin de quelques points. J'ai été très content que Michelin termine 1-2-3 car ce n'est pas l'un des circuits les plus favorables. J'ai raté la 2ème course que j'aurais pu gagner, je pense. Ca a été l'une des plus belles courses de Superbike de l'année. J'ai fait quelques erreurs et Colin m'a distancé. "

Bien que natif de Taree en Australie, Bayliss est actuellement plus à l'aise à l'heure européenne qu'à l'heure californienne. " Je crois que c'est le mardi (précédant la course de Laguna Seca) que Kim et moi sommes arrivés aux Etats-Unis, et cette nuit-là j'étais complètement réveillé à 2 heures du matin. Je suis donc sorti faire un tour. En rentrant, Kim dormait et je n'avais pas la clé. Pour ne pas la réveiller, je suis parti visiter l'endroit en voiture. J'étais si éveillé que ce n'était pas amusant du t out. Il y avait quelques personnes à l'aspect plutôt bizarre dans les rues ".

Colin Edwards était enchanté de sa victoire en deuxième manche : " Je n'avais jamais gagné à Laguna et je savais que la foule voulait voir ma machine franchir la ligne d'arrivée en premier. C'est toujours une dure bagarre quand on est sur une piste contre Troy (Bayliss) et il m'a fallu aller chercher des ressources au plus profond de moi-même. Je ne pense pas que j'aurais pu attaquer plus. Cette manche a été à peu près quatre secondes plus rapide que la première et j'étais heureux de débuter le dernier tour avec 6 dixièmes d'avance sur le deuxième. Ca faisait longtemps que je n'avais pas gagné. Avec la moitié du Texas derrière moi à Laguna Seca et un team qui voulait vraiment gagner, je suis heureux de leur avoir donné une bonne raison de se réjouir. "

Alors qu'il reste 8 courses à disputer cette année, Troy Bayliss peut grâce à ses 14 victoires acquises depuis le début de la saison viser le record historique de Doug Polen (17 victoires en 1991 sur Ducati).

Depuis que le Championnat du Monde Superbike a été créé en 1988, les pilotes équipés de pneus Michelin ont remporté 244 victoires en 359 courses (67,9%) et 9 titres mondiaux sur 13 attribués.

Lors des 18 courses déjà disputées en 2002, Michelin en a gagné 17 (dont 8 fois aux 3 premières places). Sur les 54 pilotes qui sont montés sur le podium cette année, 40 d'entre eux (74%) portaient une casquette Michelin, tout cela en équipant seulement q uatre pilotes.

Les grands champions britanniques et Michelin

Beaucoup parmi les plus célèbres pilotes britanniques ont fait ou font confiance à Michelin : Citons Carl Fogarty, Champion du Monde Superbike en 1994, 95, 98 et 99 sur Ducati-Michelin, ainsi que Barry Sheene, double Champion du Monde 500 cm3 en 1976 et 77 sur Suzuki-Michelin. En trial, Doug Lampkin (Montesa HCR-Michelin) va remporter cette année son 6ème titre mondial.

En Formule 1, David Coultard a gagné en mai dernier le Grand Prix de Monaco sur sa West McLaren Mercedes-Michelin. En rallye, Michelin équipe la Peugeot de Richard Burns et de Robert Reid, tout comme la Mitsubishi Ralliart d'Alister McRae et de David Senio r. Aux dernières 24 Heures du Mans, l'Audi de Johnny Herbert était équipée par Michelin, tout comme les deux MG officielles de Blundell, Bailey, Mc Garrity et de Reid, Hugues, Kane.

Le circuit de Brands Hatch et les pneumatiques

"Brands Hatch est un circuit relativement exigeant qui engendre beaucoup de température dans les pneus, précise Nicolas Goubert, responsable Michelin Compétition pour la moto. C'est un peu le même phénomène d'élévation de température qu'à Phillip Island e t Monza, bien que cette température ne se situe pas au même endroit du pneu. Il y a peu de dissymétrie du tracé à Brands Hatch, même si le côté droit est plus sollicité mais pas forcément à l'épaule. Il n'y a pas d'autre véritable particularité, ni de prob lème de grip majeur. "

Troy Bayliss : " C'est un circuit où j'ai beaucoup couru en raison de ma participation au championnat Superbike britannique. Cela ne s'est pas très bien passé pour moi l'année dernière, nous avons eu quelques petits problèmes et je suis parti de loin sur l a grille. Mais finalement, j'ai fait deux courses à moitié décentes. C'est un circuit agréable, j'aime la partie arrière dans la forêt, c'est super. C'est un vrai circuit de pilotage. C'est un peu dangereux par endroit, comme à Dingle Dell, mais c'est un d es lieux où nous avons le plus de spectateurs en Europe. C'est bon, très bon de gagner ici. "

Colin Edwards : " J'aime Brands Hatch. Ce n'est pas forcément un des meilleurs circuits mais c'est un bon endroit pour les spectateurs. Vous pouvez voir l'essentiel de la piste depuis les tribunes. C'est un circuit un peu bosselé mais très technique. J'ai toujours été bon sur les circuits techniques et je les apprécie ".

Ruben Xaus : " C'est un circuit moyennement rapide caractérisé par beaucoup de relief. Les freinages sont importants. J'aime beaucoup cette piste où il y a toujours de nombreux spectateurs présents. Elle est difficile, mais très belle. De plus, le temps en général est très beau au mois de juillet."

Inauguré en 1928 en tant que piste moto, le circuit de Brands Hatch est la propriété du Groupe Octagon, qui gère également les droits télévision et marketing du Championnat du Monde Superbike.

Allongé en 1953 avec l'utilisation de la colline qui mène à "Druids Bend", ce circuit comprend depuis 1960 la grande boucle avec les virages Hawthorn et Westfield. Disposant désormais d'un développement suffisant (4,19 km) pour les épreuves internationales , Brands Hatch recevait son premier Grand Prix de F1 en 1964. Distant de seulement 32 km de Londres, ce circuit a accueilli en 1999 le nombre extraordinaire de 120 911 spectateurs pour le mondial Superbike.

Pour Jean Hérissé, responsable Michelin Compétition Superbike, "l'évolution historique de ce circuit explique la présence de deux types de revêtements différents. Les niveaux d'adhérence du "circuit Grand Prix" et celui du "petit" circuit ne sont pas les m êmes, ceci pouvant parfois surprendre les pilotes quand ils passent de l'un à l'autre, en particulier sur le mouillé. L'adhérence est en effet supérieure sur l'extension Grand Prix à ce qu'elle est sur la partie où se trouvent les stands et les tribunes."

-michelin-

Write a comment
Show comments
About this article
Series WSBK

User photos

Canali

Canali

11 photos
bane41

bane41

6 photos
Evan_DeCiren

Evan_DeCiren

7 photos
muratodentro

muratodentro

91 photos
boulcoco

boulcoco

31 photos
User140

User140

5 photos
Upload photo