Michelin sur tous les fronts

Michelin, l'une des trois grandes entreprises mondiales de fabrication de pneumatiques, est traditionnellement présent dans de nombreuses disciplines des sports mécaniques. 2001 ne fait pas exception, avec une grande nouveauté : L'arrivée de...

Michelin, l'une des trois grandes entreprises mondiales de fabrication de pneumatiques, est traditionnellement présent dans de nombreuses disciplines des sports mécaniques. 2001 ne fait pas exception, avec une grande nouveauté : L'arrivée de Bibendum en Formule 1, avec comme partenaires Mild Seven Benetton Renault Sport, BMW WilliamsF1, Jaguar Racing, Minardi et Prost Grand Prix, ainsi que Toyota dés 2002. Michelin est également présent en Championnat du Monde des rallies, ainsi qu'aux 24 Heures du Mans et dans de nombreuses autres compétitions.

En moto, Michelin assure toujours sa présence en Superbike et en Supersport, mais aussi en Grands Prix 500 cm3, motocross, supercross mondial et américain (avec notamment Suzuki, KTM et des pilotes comme Travis Pastrana),enduro, trial et rallies raids, ceci aux niveaux mondial comme national. En Superbike, avec de grands champions et des constructeurs prestigieux, comme Fred Merkel et Honda en 1988, Raymond Roche et Ducati en 90, Carl Fogarty et Ducati en 94, 95, 98 et 99, Troy Corser et Ducati en 96, John Kocinski et Honda en 97, Colin Edwards et Hondal'an dernier, Michelin a remporté 9 titres mondiaux sur les 13 décernés depuis la création du championnat en 1988. La célèbre casquette bleue Michelin a coiffé sur le podium la tête du vainqueur à l'occasion de 212 courses, ceci sur un total de 312 départs.

Pour ce championnat 2001, les principaux pilotes partenaires de Michelin sont Colin Edwards(Castrol Honda-Michelin), Tadayuki Okada (Castrol Honda-Michelin), Troy Bayliss (Ducati Infostrada-Michelin) et Ruben Xaus (Ducati Infostrada-Michelin).

En Supersport, ce sont Chris Vermeulen (Castrol Honda-Michelin Pilot), Vittoriano Guareschi (Dienza Ducati Racing-Michelin Pilot), Dean Thomas (Dienza Ducati Racing-Michelin Pilot),Kevin Curtain (Honda BKM-Michelin Pilot), Ivan Coi (Honda BKM-Michelin Pilot), Markus Barth (Alfa Technik Castrol Honda-Michelin Pilot) et Adam Fergusson (Alfa Technik Castrol Honda-Michelin Pilot) . L'équipe Michelin Compétition souhaite une prompte convalescence à ce dernier, blessé lors d'essais cet hiver et lui donne rendez-vous très bientôt sur les circuits. Il est remplacé provisoirement par Alex Gobert.

Tests des 18 et 19 février :

Le circuit de Valence a accueilli voici peu pendant deux jours les concurrents du mondial 2001. Malgré une demi-journée pluvieuse, les résultats d'ensemble ont été satisfaisants, les quatre pilotes partenaires de Michelin se classant parmi les meilleurs. Temps des essais : <pre> 1. Bostrom (Ducati) 1:35.228, 2. Bayliss (Ducati Infostrada-Michelin) 1:35.503 3. Okada (Castrol Honda-Michelin) 1:35.709, 4. Corser (Aprilia) 1:35.744, 5. Edwards (Castrol Honda-Michelin) 1:36.047, 6. Laconi (Aprilia) 1:36.393, 7. Xaus (Ducati Infostrada-Michelin) 1:36.580, 8. Lavilla (Kawasaki) 1:36.691, 9. Antonello (Aprilia) 1:36.709, 10. Bussei (Ducati) 1:36.847 </pre> Deuxième temps de ces essais, Troy Bayliss se positionnait parmi les meilleurs spécialistes mondiaux de la discipline : "J'ai passé beaucoup de temps à m'habituer à la moto dotée de nouveau d'un changement de vitesses traditionnel, mais quoi qu'il en soit je suis satisfait. Ces essais ont été une excellente préparation pour la course du mois de mars. Je connais maintenant très bien le circuit de Valence et je me sens prêt de la meilleure manière possible pour ce début de la saison 2001."

Débutant cette année en mondial Superbike après une brillante saison disputée en Supersport l'an dernier, Ruben Xaus se situait parmi les pilotes de pointe. "Nous avons eu quelques petits problèmes, mais j'ai quand même réussi à améliorer, déclarait l'Espagnol. Je suis très content de mon septième temps après ces deux jours d'essais et ainsi de terminer parmi les meilleurs pilotes qui ont beaucoup plus d'expérience en Superbike que je n'en ai moi-même".

Pour Tadayuki Okada, nouveau venu en mondial Superbike, cette séance de tests était bénéfique avec le troisième temps : "J'aurais préféré être plus rapide, mais de manière générale je suis heureux. Malgré la pluie, ce furent de bons essais sans problèmes majeurs et j'attends avec impatience le début du championnat. Nous avons essayé un pneu Michelin destiné à la course qui était bon et il ne me reste qu'à améliorer la finesse de mes réglages."

Pour Colin Edwards, ces essais se sont également avérés positifs : "Je suis assez content. J'ai connu quelques difficultés lors du premier jour et demi, ainsi qu'une chute le dimanche, mais nous avons modifié nos réglages le lundi midi et tout marcha mieux ensuite. J'ai réalisé mon tour le plus rapide avec un pneu course et non un pneu de qualification, ce qui est toujours satisfaisant." <pre> Temps des Supersport : 1. Riba (Honda) 1:38.581, 2. Guareschi (Dienza Ducati Racing-Michelin Pilot) 1:39.107, 3. Bontempi (Yamaha) 1:39.709, 4. Casoli (Yamaha) 1:39.719, 5. Foret (Honda) 1:39.730, 6. Thomas (Dienza Ducati Racing-Michelin Pilot)1'39.831, 7. Fujiwara (Suzuki) 1'39.838, 8. Cogan (Yamaha) 1'40.127, 9. Muggeridge (Suzuki) 1'40.148, 10. Daemen (Yamaha) 1'40.188 </pre> Les défis du circuit et les solutions Michelin

Le mondial Superbike a été accueilli pour la première fois l'an dernier à Valence. Situé sur la commune de Cheste, à 25 km de Valence, 320 de Madrid et 370 de Barcelone, le "Circuit de la Comunitat Valenciana - Ricardo Tormo" est long de 4,005 km et sa largeur est comprise entre 12 et 13 m. Il comporte 9 virages à gauche et 5 à droite, avec des rayons variant de 30 à 250 m. La ligne droite mesure 876 m. La pente maximale en descente est de 5,33% alors qu'elle est en montée de 3,58%. La surface du paddock est de 49 066 m², et le nombre maxi de spectateurs de 60 000 assis plus environ 50 000 sur la colline environnante.

"Ce circuit provoque une température élevée sur le côté gauche des pneumatiques arrière" explique Jean Hérissé, responsable Michelin Compétition Superbike. "C'est le cas en particulier dans le double gauche en dévers qui précède la ligne droite des stands et qui sollicite l épaule du pneu. De plus, la température au sol, qui parfois dépasse 50° dans cette région de l'Espagne, peut amplifier ce phénomène d'élévation de la température. La course se déroulant cette année en mars, ce ne sera peut-être pas le cas"

Valence est un circuit passionnant mais truffé de pièges. On peut s'y laisser facilement surprendre en raison des nombreux virages lents. Ce n est certainement pas le type de circuit où on peut profiter à plein de la puissance et de la vitesse d une Superbike. Il y a des accélérations sur les premiers rapports, ce quiest toujours délicat. C est un vrai circuit "stop-and-go" où il faut un pneu avant qui permette de freiner et de tourner rapidement.

L'intendance

Michelin amène pour cette course espagnole un total de 2000 pneumatiques pour piste sèche ou humide. Quatre dimensions sont disponibles pour les Superbikes : 18/ 67-17 (17 pouces) ainsi que 19 / 67-420 (16,5 pouces) pour l'arrière en slicks, en pneus pluie et en intermédiaires. A l'avant, les pilotes peuvent choisir entre les 12 / 60-17 (17 pouces) et les 12 / 60-420 (16,5 pouces). Il y a un total de 800 pneus pour piste sèche, 200 pneus pluie et 100 intermédiaires. Pour la catégorie Supersport, seront présents 900 pneus Michelin Pilot Race de dimensions 120 / 70 ZR 17 et 180 / 55 ZR 17. Les pneus destinés à une piste sèche sont homologués pour un usage routier. Les pneus pluie n'ont désormais plus besoin d'homologation.

Le personnel présent sur place comprend un responsable, trois techniciens, huit monteurs et un attaché de presse. <pre> Temps de référence :

Superbike :

Meilleur temps en essais chronométrés officiels en 2000 : 1'36.661 par Troy Corser (Aprilia Axo) à la vitesse moyenne de 149,160 km/h

Temps de la Superpole en 2000 : 1'36.185 par Troy Corser (Aprilia Axo) à la vitesse moyenne de 149,899 km/h

Record du tour (meilleur temps en course en 2000) : 1'36.817 par Troy Corser (Aprilia Axo) à la vitesse moyenne de 148,920 km/h au 10ème tour de la 1ère manche.

Résultats de la première manche en 2000 : 1- Troy Corser (Aprilia Axo) les 23 tours (92,115 km) en 37'17.084 à la vitesse moyenne de 148,235 km/h 2- Ben Bostrom (Team Ducati NCR-Michelin) à 8.703 3- Noriyuki Haga (Yamaha WSBK) à 13.934 4- Troy Bayliss (Ducati Infostrada-Michelin) à 18.190 5- Colin Edwards (Castrol Honda-Michelin) à 21.205

Résultats de la deuxième manche en 2000 :

1- Noriyuki Haga (Yamaha WSBK) les 23 tours (92,115 km) en 37'27.788 à la vitesse moyenne de 147,529 km/h 2- Ben Bostrom (Team Ducati NCR-Michelin) à 1.227 3- Troy Bayliss (Ducati Infostrada-Michelin) à 3.056 4- Colin Edwards (Castrol Honda-Michelin) à 10.455 5-. Troy Corser (Aprilia Axo) à 12.966

Supersport :

Meilleur temps en essais officiels en 2000 : 1'39.725 par Jörg Teuchert (Alpha Technik Yamaha) à la vitesse moyenne de 144,578 km/h

Record du tour (meilleur temps en course en 2000) : 1'40.199 par Iain MacPherson (Kawasaki Racing) à la vitesse moyenne de 143,894 km/h au 11ème tour

Résultats de la course en 2000 :

1- Christian Kellner (Alpha Technik Yamaha) les 23 tours (92,115 km) en 38'51.491 à la vitesse moyenne de 142,233 km/h 2- Jörg Teuchert (Alpha Technik Yamaha) à 0.012 3- Pere Riba (Castrol Honda-Michelin Pilot) à 0.353 4- Fabrizio Pirovano (Suzuki Alstare) à 12.480 5- Antonio Carlacci (Yamaha GiMotorsports Lights) à 13.649

Deuxième épreuve du Championnat du Monde Superbike : le 1er avril à Kyalami (Afrique du Sud), à suivre sur www.michelinsport.com.

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series World Superbike
Drivers Troy Bayliss , Colin Edwards , Adam Fergusson , Noriyuki Haga , Ruben Xaus , Troy Corser , Christian Kellner , Iain MacPherson , Jorg Teuchert , Pere Riba , Chris Vermeulen , Alex Gobert , Dean Thomas , Carl Fogarty , Kevin Curtain , Vittoriano Guareschi , Fred Merkel , Ben Bostrom
Teams Williams , Jaguar Racing