Championnat du Monde Superbike - 11ème manche
Motopark Oschersleben (Allemagne) - 2 septembre 2001

Edwards (vainqueur 2000) et Bayliss (leader du mondial) parmi les favoris

C'est à Oschersleben, où le Championnat du Monde Superbike faisait étape l'an dernier pour la première fois, que Colin Edwards (Castrol Honda-Michelin) prenait un avantage décisif pour le titre mondial. Ses principaux adversaires Noriyuki Haga (Yamaha) et Troy Corser (Aprilia) ne parvenaient en effet pas à monter sur le podium. Colin Edwards réalisait également à l'occasion de ce week- end allemand le meilleur temps de la Superpole et le record du tour en course. Troy Bayliss (Ducati Infostrada-Michelin) terminait à la 3ème position de la 1ère manche, puis à la 2ème place de la deuxième, après avoir été le plus rapide des essais chronométrés.

Le titre mondial est de nouveau cette année l'objet d'une superbe lutte, ce dont peut témoigner le nombre élevé de spectateurs présents sur tous les circuits. Troy Bayliss, sur le podium lors de la dernière course à Brands Hatch, était satisfait de son dimanche britannique : "J'ai terminé le week-end sans avoir perdu aucun point sur Colin. J'en ai toujours 53 d'avance donc tout s'est bien passé. Félicitations à l'équipe, nous avons tous très bien travaillé, faisant ce que nous devions faire."

Si effectivement l'écart entre Troy Bayliss et Colin Edwards, les deux leaders du championnat, est resté stable, par contre on assiste à une belle remontée pour Ben Bostrom (Ducati) et Neil Hodgson (Ducati). Bostrom arrive en Allemagne avec 5 victoires consécutives (1 à Misano, 2 à Laguna Seca et 2 à Brands Hatch) et cette superbe série lui permet de n'être plus maintenant qu'à 3 points d'Edwards. Bostrom est désormais le pilote qui a remporté cette année le plus grand nombre de victoires, avec 6 succès, contre 4 à Troy Bayliss et 3 à Colin Edwards. Neil Hodgson, quatre fois sur le podium à Laguna Seca puis à Brands Hatch, est désormais à 33 points d'Edwards et à 9 points de Corser (4ème du provisoire).

Parmi les pilotes équipés de motos compétition-client, on note que l'avantage revient actuellement à Broc Parkes (Ducati NCR-Michelin) qui occupe la 16ème place du classement avec 41 points. Puis on trouve à la 17ème place avec 29 points Giovanni Bussei (Ducati NCR) et à la 18ème avec 27 points Robert Ulm (Ducati Gerin WSBK Team-Michelin). La dernière course a Brands Hatch a été défavorable à ces trois pilotes qui ont tous connu la malchance de ne pouvoir y marquer aucun point. D'autre part, Giovanni Bussei, qui avait commencé la saison avec Michelin, puis l'avait poursuivi avec Dunlop, était équipé à Brands Hatch par Pirelli.

Supersport

Teuchert désormais leader

Lors de la dernière manche du mondial Supersport à Brands Hatch, l'Allemand Jörg Teuchert (Yamaha) s'est imposé de superbe manière de 0.011 devant Andrew Pitt (Kawasaki) et de 0.016 devant James Whitham (Yamaha). Cet exploit permet à Teuchert d'occuper désormais la tête du Championnat du Monde avec 4 points d'avance sur Paolo Casoli (Yamaha), 13 sur Andrew Pitt et 27 sur Kevin Curtain (Honda BKM-Michelin Pilot).

Pour préparer cette course d'Oschersleben, Kevin Curtain est venu effectuer une séance d'essais le 16 juillet dernier. C'était alors l'occasion pour le pilote australien d'améliorer les réglages de sa moto, mais aussi de tester son coude convalescent : "J'avais très envie de remonter sur la moto après mon opération car, bien que j'avais récupéré de la mobilité dans mon coude, beaucoup de peau avait été ôtée pour empêcher ma blessure de s'aggraver. Ces essais étaient une bonne opportunité pour apprendre le circuit d'Oschersleben, mais j'ai aussi utilisé le temps passé en piste pour rééduquer mon coude car la peau etait très tendue et réclamait encore de la physiothérapie. Je n'étais pas en forme à 100% car j'avais perdu de la force dans le bras suite à mon opération. J'avais des problèmes en milieu de virage, là où on peut gagner beaucoup de temps. Mais quand nous retournerons à Oschersleben en septembre tout ira mieux et gagner du temps en piste ne sera pas un problème."

Le circuit d'Oschersleben et les pneumatiques

Longue de 3 667 mètres (2.285 miles), la piste a une largeur comprise entre 11 et 13 mètres. Elle possède 14 virages, dont 7 à gauche et 7 à droite, et tourne dans le sens des aiguilles d'une montre. La plus longue ligne droite mesure 680 mètres. Les emplacements prévus pour les spectateurs ont été conçus selon le principe de l'arène, ce qui permet de voir plus de la moitié du circuit depuis environ 70% des places réservées au public. Les abords immédiats de la piste sont suffisamment vastes pour assurer la sécurité des pilotes, et celle des spectateurs est obtenue en les plaçant en hauteur (jusqu'à 6 à 8 mètres) au-dessus du circuit.

Ouvert en juillet 1997, le Motopark Oschersleben est situé au sud-ouest de Magdeburg, à environ 150 km de Berlin et d'Hannovre. 3 millions de mètres cubes de terre ont été déplacés pour sa construction. 29 stands sont répartis sur un segment droit de 280 mètres.

C'est un tracé équilibré, avec autant de virages à gauche qu'à droite, dotés d'une vitesse de passage en courbe peu élevée pour la grande majorité d'entre eux. Il n'y a pas de grandes lignes droites, ce qui fait que quand les pilotes sont arrivés la première fois sur ce circuit ils pensaient que doubler serait difficile. En fait, on a pu constater qu'il n'y avait pas trop de difficultés dans ce domaine.

Pour Jean Hérissé, responsable Michelin Compétition Superbike, " le revêtement est peu abrasif, il faut donc utiliser des pneus appropriés pour "aller chercher le grip", ce qui fait que des problèmes d'endurance peuvent apparaître si l'on n'effectue pas le bon choix". Le fait qu'on y soit beaucoup "sur l'avant", d'une manière générale et sans entrer dans les détails, oriente les choix vers une dureté medium-soft pour l'arrière et medium-dur pour l'avant.

L'intendance

Michelin apporte pour cette course allemande un total de 2000 pneumatiques pour piste sèche ou humide.

Trois dimensions sont disponibles pour les Superbikes : 19 / 67-420 (16,5 pouces) pour l'arrière en slicks, en pneus pluie et en intermédiaires. A l'avant, les pilotes peuvent choisir entre les 12 / 60-17 (17 pouces) et les 12 / 60-420 (16,5 pouces). Il y a un total de 800 pneus pour piste sèche, 200 pneus pluie et 100 intermédiaires.

Pour la catégorie Supersport, sont mis à disposition 900 pneus Michelin Pilot Race de dimensions 120 / 70 ZR 17 et 180 / 55 ZR 17. Les pneus destinés à une piste sèche sont homologués pour un usage routier. Les pneus pluie n'ont pas besoin d'homologation.

Le personnel présent sur place comprend un responsable, trois techniciens, huit monteurs et un attaché de presse.

Les partenaires Michelin

Superbike
DUCATI Team Infostrada Ducati T. Bayliss - R. Xaus
HONDA Team Castrol Honda C. Edwards - T. Okada

Teams privés
DUCATI Team N.C.R Ducati B. Parkes
YAMAHA Team Panavto J. Borja
DUCATI Team WSBK Team R. Ulm

Supersport
DUCATI Team Ducati Motorola V. Guareschi - D. Thomas
HONDA Team Castrol Honda C. Vermeulen
HONDA Team Honda BKMK. Curtain - C. Migliorati
HONDA Team Honda Alpha Technic A. Fergusson - M. Barth

Oschersleben en chiffres

Superbike
Meilleur temps en essais officiels en 2000
1'27.823 par Troy Bayliss (Ducati Infostrada-Michelin) à la vitesse moyenne de 150,316 km/h

Temps de la Superpole en 2000
1'27.799 par Colin Edwards (Castrol Honda-Michelin) à la vitesse moyenne de 150,357 km/h

Record du tour (meilleur temps en course en 2000)
1'28.294 par Colin Edwards (Castrol Honda-Michelin) à la vitesse moyenne de 149,514 km/h au 2ème tour de la 1ère manche.

Supersport
Meilleur temps en essais officiels en 2000
1'31.291 par Karl Muggeridge (Ten Kate Honda) à la vitesse moyenne de 144,606 km/h

Record du tour (meilleur temps en course en 2000)
1'31.947 par Jörg Teuchert (Alpha Technik Yamaha) à la vitesse moyenne de 143,574 km/h au 7ème tour

-Michelin