WRC

Rallye du Portugal: compte rendu Michelin

LES TROIS "M" : MÄKINEN, MITSUBISHI ET MICHELIN VAINQUEURS DANS LA BOUE! Encore un final "au couteau" au rallye du Portugal où la Mitsubishi-Michelin de Tommi Mäkinen et la Ford de Carlos Sainz n'étaient séparées que de 3/10e de...

LES TROIS "M" :

MÄKINEN, MITSUBISHI ET MICHELIN VAINQUEURS DANS LA BOUE!

Encore un final "au couteau" au rallye du Portugal où la Mitsubishi-Michelin de Tommi Mäkinen et la Ford de Carlos Sainz n'étaient séparées que de 3/10e de seconde au départ de la dernière spéciale. La victoire est revenue au Finlandais qui a terminé avec 8,6 secondes d'avance. Cette lutte a prouvé que le suspense pouvait aller jusqu'au bout en dépit d'un temps exécrable qui fait que l'on se souviendra longtemps de cette édition. Marcus Grönholm (3e, Peugeot-Michelin) a enfin marqué ses premiers points de 2001.

Les fortes pluies tombées dans la région de Porto cet hiver, plus les trombes d'eau incessantes qui se sont abattues durant l'épreuve ont fait que la troisième manche du Championnat du monde était un enfer pour les concurrents avec une belle couche de boue et un épais brouillard. Même les pilotes d'ancienne génération, comme Kenneth Eriksson (Hyundai-Michelin) qui a débuté en Mondial en 1980, déclarait n'avoir jamais vu des conditions aussi apocalyptiques que ce week-end. Et sûrement pas au Portugal. Passe encore au Safari, en Chine ou en Indonésie, mais jamais sur une épreuve européenne.

Le quadruple Champion du monde Tommi Mäkinen (Mitsubishi-Michelin) est passé au dessus de tout pour célébrer son 100e départ en championnat du monde par une nouvelle victoire. Le Finlandais fut pleinement satisfait de la dernière évolution des suspensions arrière sur sa Lancer qui favorise la motricité sur surface glissante, alors que la réactivité des techniciens Michelin, qui ont retaillé les pneus du vainqueur pour assurer une meilleure stabilité directionnelle ainsi qu'une meilleure évacuation d'eau, a aussi joué un rôle important dans le succès de Mäkinen.

Comme depuis le début de saison, l'Espagnol Carlos Sainz fut encore une fois en bagarre pour la victoire, mais malgré s'être approché de la tête à 3/10e de secondes à l'issue de l'avant-dernière spéciale, le pilote Ford fut contraint de rendre les armes et finir 2e pour la seconde fois de l'année.

Le troisième pilote sur le podium est Marcus Grönholm qui a par ailleurs marqué ses premiers points, et les premiers de Peugeot en Championnat du monde 2001. Une position défavorable sur la route l'a pratiquement écarté de la victoire dès le premier jour, car des rails se creusaient dans la boue après le passage de chaque auto. Et même l'avantage de rouler en pneu Michelin WB à structure boue (Peugeot fut la seule équipe à choisir ce produit au Portugal) n'a pas suffi à combler ce handicap. Dans de telles circonstances, la troisième place fut peut-être la meilleure que le Finlandais puisse espérer, mais il était particulièrement heureux d'avoir remporté son duel lors de la deuxième étape face au pilote Subaru Richard Burns qui a finalement terminé quatrième.

Plus loin, des écarts conséquents séparent les survivants, avec François Delecour (Ford) cinquième à plus de dix minutes de Mäkinen et Sainz ! Derrière lui pointent les deux Hyundai-Michelin aux 6e et 7e rangs. Alister McRae et Kenneth Eriksson peuvent se réjouir d'une fiabilité irréprochable de la dernière évolution de la Hyundai WRC et, puisque Delecour n'est pas nominé par Ford, tous deux inscrivent des points constructeurs pour la marque coréenne qui prend la troisième place du championnat.

La difficulté du terrain n'a pas épargné nombre de chefs de fil: Harri Rovanperä (Peugeot-Michelin), un court instant en tête du rallye, qui a succombé à des ennuis moteur, le Belge Freddy Loix qui a quitté la scène le deuxième jour sur ennuis d'embrayage alors qu'il était excellent 5e sur la Mitsubishi-Michelin, et Colin McRae, victime d'une rupture moteur le premier jour. D'autre part, l'équipe Subaru a perdu Petter Solberg (direction, étape 1) et Markko Märtin (englué dans la boue après une sortie de route, étape 2). Cependant, l'équipe la plus malchanceuse du week-end fut Skoda-Michelin qui a perdu ses deux pilotes (Bruno Thiry, Armin Schwarz) avant même la fin de la première vraie spéciale.

LE RALLY SELON MICHELIN...

Le travail de Michelin en coulisses récompensé

HOMMAGE... On se doit de rendre un hommage aux techniciens et aux monteurs Michelin qui ont travaillé non stop en coulisse, retaillant à la main les pneumatiques qui ont permis à Tommi Mäkinen de remporter une belle victoire pour sa 100e participation en Championnat du monde. Cela faisait longtemps que les conditions n'avaient nécessité une réactivité aussi rapide de la part des hommes de Michelin sur toute la durée de l'épreuve, d'autant plus que décoder les informations collectées par les ouvreurs ne fut jamais évident.

UN TOUR D'HORLOGE !.. Dominique Bravy, le technicien Michelin dévolu à l'équipe Mitsubishi, et ses monteurs ont passé des heures à retailler les pneus de Tommi Mäkinen et de Freddy Loix pour les sept groupes de spéciales que comptait cette épreuve. Retailler à la main chaque train (5 pneus) pour les autos de Mäkinen et de Loix pour un groupe de spéciales demandait une heure de travail !

CONSULTATION... C'est suite à une consultation entre Dominique Bravy et l'équipe Mitsubishi-Michelin au "shakedown" que la décision a été prise de creuser une bande centrale sur toute la circonférence du pneu (afin d'augmenter la stabilité directionnelle), en plus des entailles couramment pratiquées sur les épaules du pneumatique pour améliorer la capacité d'évacuation d'eau. Lorsque Mäkinen signa les meilleurs chronos dans la première boucle du rallye, cette solution fut adaptée par d'autres équipes.

MICHELIN WB... Le pneu Michelin WB à sculpture boue, choisi uniquement par Peugeot-Michelin sur cette épreuve, a certainement aidé Marcus Grönholm à surmonter une partie de son handicap dû à son ordre de passage dans les spéciales (il roulait en 8e position le premier jour). Hélas, plusieurs spéciales particulièrement boueuses où ce pneu pouvait exceller furent annulées. Harri Rovanperä a lui aussi utilisé le Michelin WB pour prendre la tête après l'ES3, mais il ne put défendre cette place à cause d'un problème mécanique survenu plus tard dans la journée.

LE CHAMPIONNAT DU MONDE 2001 APRES 3 MANCHES

PILOTES                         MC      S       P       E       RA      CY      GR      EAK     FIN     NZ      I       F       AUS     GB      Total
Tommi Mäkinen (FIN)             10      0       10      -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       20
Carlos Sainz (E)                6       4       6       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       16
Harri Rovanpera (FIN)           -       10      0       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       10
François Delecour (F)           4       2       2       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       8
Thomas Radström (S)             -       6       0       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       6
Toni Gardemeister (FIN)         2       3       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       5
Marcus Grönholm (FIN)           0       0       4       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       4
Armin Schwarz (D)               3       0       0       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       3
Richard Burns (GB)              0       0       3       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       3
 = Partenaire Michelin                                            
                                                                                
CONSTRUCTEURS                   MC      S       P       E       RA      CY      GR      EAK     FIN     NZ      I       F       AUS     GB      Total
Mitsubishi-Michelin             13      10      10      -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       33
Ford                            6       8       6       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       20
Hyundai-Michelin                2       3       3       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       8
Skoda-Michelin                  5       1       0       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       6
Subaru                          0       4       3       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       7
Peugeot-Michelin                0       0       4       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       -       4

= Partenaire Michelin

-Michelin

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series WRC
Drivers Tommi Makinen , Carlos Sainz , Freddy Loix , Richard Burns , Harri Rovanpera , Marcus Gronholm , Petter Solberg , François Delecour , Alister McRae , Armin Schwarz , Thomas Radstrom , Toni Gardemeister