Dans la première, Peugeot-Michelin a pris le pouvoir à l'issue du Rallye d'Australie tandis que Tommi Mäkinen (Mitsubishi-Michelin) ­ en tête pratiquement toute l'année ­ fait partie des trois hommes séparés par deux petits points en haut du tableau Pilotes. C'est dire si la lutte dans les forêts galloises s'annonce chaude !

Mais quel que soit le dénouement final de cette confrontation de titans, Michelin a toutes les raisons d'être satisfait de sa saison 2001.

Sur les treize manches disputées à ce jour, ses pneumatiques en ont remporté neuf, et cela sur tous les types de terrains rencontrés... depuis la neige, la glace et l'asphalte à la terre roulante et à celle ­ très cassante ­ du légendaire Safari (voir page 2).

De plus, ces succès ont été signés par six pilotes et trois constructeurs différents, témoin éloquent de la qualité de la collaboration entre les techniciens Michelin et les partenaires WRC du manufacturier.

Succès sur tous les sols (les 9 victoires de Michelin à ce jour en 2001)

Asphalte (3 victoires sur 3) : Nouveau sans faute pour Michelin sur asphalte, son troisième grand chelem consécutif sur ce type de revêtement où les contraintes exceptionnelles exigent une liaison au sol irréprochable. Sur l'ensemble des trois manches asphalte de la saison, seules cinq spéciales ont échappé aux partenaires de la firme française qui ont monopolisé le podium chaque fois. Le Michelin N "FP", le pneu asphalte le plus sophistiqué du Championnat du monde, demeure invaincu depuis son lancement en octobre 1998.

Résultats 2001 :
Catalogne : 1ers, Auriol/Giraudet (Peugeot-Michelin)
Sanremo : 1ers, Panizzi/Panizzi (Peugeot-Michelin)
Corse : 1ers, Puras/Marty (Citroën-Michelin)

Sols hivernaux (2 victoires sur 2) : Les pneumatiques Michelin restent la référence dans les conditions de sol souvent complexes des deux manches hivernales du calendrier. Dans les Alpes françaises, une gamme parfaitement adaptée a permis à Tommi Mäkinen de s'imposer pour la 3e année consécutive. Trois semaines plus tard, par des températures atteignant les -25°C, Harri Rovanperä a profité de la qualité du mariage clou/pneu de ses Michelin pour signer la 20e victoire suédoise du manufacturier en 22 ans !

Résultats 2001 :
Monte-Carlo : 1ers, Mäkinen/Mannisenmäki (Mitsubishi-Michelin)
Suède : 1ers, Rovanperä/Pietilainen (Peugeot-Michelin)

Terre roulante (3 victoires sur 5) : De la boue du Portugal au toboggan finlandais et aux célèbres "billes" australiennes, les pneus Michelin ont à nouveau fait preuve d'une belle polyvalence pour cueillir trois victoires sur les cinq manches "terre roulante" disputées jusqu'ici. A regretter, l'importance des ordres de passage et des jeux tactiques en Nouvelle-Zélande, sans oublier les ennuis qui ont frappé les partenaires de la firme en Argentine où ils ont été trop rapidement éliminés de la bagarre pour la gagne.

Résultats 2001 :
Portugal : 1ers, Mäkinen/Mannisenmäki (Mitsubishi-Michelin)
Argentine : 1ers, McRae/Grist (Ford)
Finlande : 1ers, Grönholm/Rautiainen (Peugeot-Michelin)
Nouvelle-Zélande : 1ers, Burns/Reid (Subaru)
Australie : 1ers, Grönholm/Rautiainen (Peugeot-Michelin)

Terre cassante (1 victoire sur 3) : La victoire au Kenya a été l'une des priorités de l'année pour le staff de développement Michelin. Très grande satisfaction donc, car la firme y a signé un triplé sans bavure, sa 7e victoire au Safari en 10 ans. L'ultime évolution du Michelin Z19 a allié robustesse et performance auxquelles s'est ajouté l'efficacité du système Michelin ATS malgré l'hostilité du terrain (grande chaleur, vitesses élevées soutenues, chocs). Comme il l'avait fait au côté de Michelin en 2000, Ford s'impose à Chypre et en Grèce, mais on peut regretter l'élimination précoce des principaux candidats à la victoire chaussés de pneus Michelin lors de ces épreuves.

Résultats 2001 :
Chypre : 1ers, McRae/Grist (Ford)
Acropole : 1ers, McRae/Grist (Ford)
Safari : 1ers, Mäkinen/Mannisenmäki (Mitsubishi-Michelin)

Le pneu et le Championnat du monde des Rallyes
Comme tout pneu (tourisme, poids lourd,...), un pneu du Championnat du monde des Rallyes doit assurer un certain nombre de fonctions : adhérer, amortir, guider, transmettre, résister. Pour être compétitif, il doit bien sûr réunir l'ensemble de ces qualités. Cependant, les spécificités de chaque manche mettent en exergue l'un ou l'autre de ces rôles.

-michelin sport-