WRC

Preview Michelin Rallye de Sanremo

Championnat du monde des Rallyes 2000 12e manche : le Rallye Sanremo (19 - 22 octobre 2000) DE PLUS EN PLUS SERRÉ ! Plus ça va, plus les écarts en haut des classements du Championnat du monde des Rallyes se resserrent. A trois manches de...

Championnat du monde des Rallyes 2000
12e manche : le Rallye Sanremo (19 - 22 octobre 2000)

DE PLUS EN PLUS SERRÉ !

Plus ça va, plus les écarts en haut des classements du Championnat du monde des Rallyes se resserrent.

A trois manches de la fin de cette saison 2000 riche en rebondissements, les quatre hommes encore en lice pour le titre Pilotes (Marcus Grönholm, Richard Burns, Colin McRae, Carlos Sainz) ne sont séparés que par cinq points. Une broutille si l'on se souvient que Grönholm (Peugeot), Sainz (Ford) et McRae (Ford) accusaient un retard de 14, 21 et 24 longueurs respectivement sur le leader provisoire au début de l'été !

Ce retournement de situation est directement lié au retour fulgurant des partenaires Michelin, Ford et Peugeot, qui se sont partagés l'ensemble des victoires depuis le Rallye d'Acropole en juin. Et cela sur tous les types de sols rencontrés au cours du championnat, à savoir asphalte, terre roulante et terre cassante. Bilan : ces deux constructeurs se sont emparés des deux premières places au classement Marques tandis que Grönholm a pris le commandement côté Pilotes.

Mais tout reste extrêmement ouvert, d'autant plus qu'une répétition sur l'asphalte du Sanremo de la hiérarchie constatée il y a deux semaines en Corse (épreuve dominée par les Peugeot-Michelin de Gilles Panizzi et François Delecour) priverait une nouvelle fois les candidats au titre Pilotes d'une place dans les gros points. Par la suite, avec deux manches terre - Australie et Grande-Bretagne - restant à disputer, il faudrait des dons de voyant pour oser prédire le dénouement final!

Enfin, c'est l'époque de l'année où de nombreux championnats nationaux sont en phase de se décider. Alors que c'est au tour de la ville de Sanremo de recevoir ce week-end la caravane du Mondial, Michelin est particulièrement heureux d'avoir remporté un championnat d'Italie particulièrement relevé et disputé grâce à Piero Longhi et sa Toyota Corolla WRC.

Côté technique
Le pneu et le Championnat du monde des Rallyes
Expérience, vitesse de réaction, produits adaptés et performants, travail permanent de recherche et de développement, collaboration technique rapprochée avec nos partenaires.

La réussite de Michelin en Championnat du monde des Rallyes s'appuie sur un savoir-faire et des prestations de qualité. Mais chaque épreuve constitue un challenge particulier et la victoire dépend souvent de la réponse la plus dynamique et la plus appropriée à celui-ci.

Le challenge du Sanremo.
La charge du calendrier estival et la proximité du Sanremo et du Tour de Corse ont obligé les teams à regrouper leurs essais dits 'à moins six semaines' pour ces épreuves. De ce fait, les constructeurs et les manufacturiers ont dû extrapoler les informations recueillies à cette occasion afin de s'adapter aux différences subtiles entre ces deux rendez-vous asphalte.

La solution Michelin - expérience et réactivité

Aimé Chatard, responsable du programme rallyes Michelin :

*.. "Le rapprochement dans le temps du Tour de Corse et du Sanremo nous a imposé des délais de fabrication extrêmement réduits pour la manche italienne. Car, ne l'oublions pas, produire de pneus de qualité, en quantité nécessaire pour les équipes Michelin engagées en Championnat du monde est à la fois long et complexe. *.. Heureusement, le Sanremo "new look" emprunte cette année un nombre réduit de routes et cela a simplifié notre travail d'analyse lors de nos essais d'avant-course. Même si le Sanremo se déroulera probablement sous des conditions plus fraîches que celles vécues en Corse, nous devrions profiter de l'expérience tirée de certaines nouvelles solutions utilisées pendant la manche française.

*.. Enfin, la différence entre la longueur des groupements de spéciales nous obligera à être particulièrement vigilant en Italie : la première étape comportera quatre boucles de 36 km "contre-la-montre" par rapport à des groupes de 53 km le lendemain, dont une spéciale sensiblement plus longue (38 km). Ce découpage a bien sûr imposé le développement de deux produits distincts.

L'importance du pneu au Sanremo vue par Gilles Panizzi (pilote, Peugeot-Michelin)
"Avec la disparition de la traditionnelle deuxième étape - plus poussiéreuse et plus étroite - autour d'Acqui Terme, le découpage du Sanremo devient beaucoup plus homogène sur le plan des sols. Les réglages ont donc pu être définis avant le départ pour l'ensemble de la course. Ce sera moins compliqué.

Mais si l'on connaît bien les routes et le niveau de grip qu'elles offrent, nous avons dû nous pencher sur le découpage des différents groupements de spéciales - leur caractéristiques et leur longueur - afin de peaufiner notre préparation.

Après les excellents essais que nous avons effectués avant la Corse avec Michelin, nous possédons beaucoup de repères. Ces informations nous permettrons d'extrapoler assez finement des données pour la manche italienne.

L'essentiel est d'optimiser l'adéquation entre la voiture et nos pneumatiques. On n'arrête jamais de travailler dans ce sens. Les voitures ne cessent d'évoluer, le découpage des rallyes est en pleine mutation et la technologie déployée par Michelin avance également. Mais tous ces éléments doivent obligatoirement évoluer de front."

"FP"
Lors de son lancement au Sanremo en 1998, le nouveau Michelin FP (Fort Potentiel) s'est révélé être le pneu asphalte le plus sophistiqué du Championnat du monde des Rallyes. Depuis, au fil de ses évolutions, il s'est imposé deux fois sur le sol italien (1998, 1999), deux fois en Catalogne (1999, 2000) et deux fois en Corse (1999, 2000).

La gamme Michelin à Sanremo <pre> Conditions dominantes Type de pneu préconisé (a priori) Dimension Caractéristiques techniques Temps sec et frais (jusqu'à 16°C au sol) Michelin N1

· (pneu de base) + Evolutions 20/65x18

Ce sont tous des pneus type "racing". Les dessins, centrages et constructions de ces pneus asphalte diffèrent bien sûr en fonction de leur destination et des conditions (temps sec, revêtement humide, niveau de précipitation, température).

Leur bande de roulement large (maximum autorisé, 9 pouces/228 mm) favorise la transmission de la puissance au sol.

La hauteur de flanc réduite procure une excellente tenue latérale.

      Le taux d'entaillement minimum des pneus "temps sec" est de 17%. 
     
      Temps sec, températures normales (13°C à 26°C au sol) Michelin N22

· (pneu de base) + Evolutions N2 dont le FP (Fort Potentiel) et Evolutions FP 20/65x18 Temps sec et très chaud (à partir de 20°C au sol) Michelin N43

· (pneu de base) + Evolutions N4 dont le FP (Fort Potentiel) et Evolutions FP 20/65x18 Asphalte humide Michelin TA03

      ·          (pneu de base) + Evolutions TA0     20/65x18
     
      Maxi pluie Michelin B  20/65x18
     

L'effectif de Michelin au Sanremo s'élève à 27 personnes. Le nombre total d'enveloppes pour le rallye est de 3 800 transportées dans 10 camions ateliers. Toutes seront équipées du système ATS (Appui Temporaire Souple). Il convient d'ajouter à ces chiffres les moyens déployés par Michelin Italie.

Les partenaires WRC de Michelin à Sanremo :

FORD MOTOR CO. LTD : Colin McRae/Nicky Grist (GB/GB) ; Carlos Sainz/Luis Moya (E/E) ; Piero Liatti/Carlo Cassina (I/I)

MARLBORO MITSUBISHI RALLIART : Tommi Mäkinen/Risto Mannisenmaki (FIN/FIN) ; Freddy Loix/Sven Smeets (B/B)

PEUGEOT SPORT : François Delecour/Daniel Grataloup (F/F); Marcus Grönholm/Timo Rautiainen (FIN/FIN); Gilles Panizzi/Hervé Panizzi (F/F)

HYUNDAI MOTORSPORT : Kenneth Eriksson/Stefan Parmander (S/S); Alister McRae/David Senior (GB/GB)

SKODA MOTOR SPORT : Armin Schwarz/Manfred Hiemer (D/D) ; Luis Climent/Alex Romani (E/E)

Championnat du monde des Rallyes

Classements provisoires après 11 manches

      PILOTES         MC S EAK P E RA GR NZ FIN CY F I AUS GB Total 
Marcus Gronholm (FIN) 0 10 0   6 2 6  0  10 10  0  2 - -   -  46   
Richard Burns (GB)    0 2  10 10 6 10 0  0  0   3  3 - -   -  44       
Colin McRae (GB)      0 4  0  0 10 0  10 6  6   6  0 - -   -  42      
Carlos Sainz (E)      6 0  3  4  4 0  6  4  0   10 4 - -   -  41      
Tommi Makinen (FIN)  10 6  0  0  3 4  0  0  3   2  0 - -   -  28         

CONSTRUCTEURS MC S EAK P E RA GR NZ FIN CY F I AUS GB Total Ford-Michelin 6 4 3 4 14 0 16 10 6 16 4 - - - 83 Peugeot-Michelin 0 11 0 9 3 6 2 10 13 4 16 - - - 74 Subaru 4 5 16 10 6 13 4 0 2 4 5 - - - 69 Mitsubishi-Michelin 12 6 0 2 3 6 0 0 4 2 0 - - - 35 Seat 3 0 4 0 0 0 0 0 0 0 1 - - - 8 Skoda-Michelin 1 - 3 1 0 - 3 0 - 0 - - - - 8 Hyundai-Michelin - 0 - 0 0 1 0 3 1 - 0 - - - 5

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series WRC
Drivers Tommi Makinen , Colin McRae , Carlos Sainz , Freddy Loix , Richard Burns , Gilles Panizzi , Marcus Gronholm , Daniel Grataloup , François Delecour , Alister McRae , Armin Schwarz , Hervé Panizzi , Timo Rautiainen , Kenneth Eriksson , Risto Mannisenmaki , Luis Moya , David Senior , Nicky Grist , Sven Smeets , Carlo Cassina , Piero Longhi