Suzuka Michelin Sunday April 8

500cc MOTO GRAND PRIX Suzuka / Japon ROSSI S'IMPOSE APRES UN PALPITANT PASSE D'ARME Suzuka est repute comme l'un des meilleurs circuits du monde, surtout pour la bagarre. Le trace japonais n'a pas failli à cette reputation aujourd'hui, en ...

500cc MOTO GRAND PRIX
Suzuka / Japon

ROSSI S'IMPOSE APRES UN PALPITANT PASSE D'ARME

Suzuka est repute comme l'un des meilleurs circuits du monde, surtout pour la bagarre. Le trace japonais n'a pas failli à cette reputation aujourd'hui, en accueillant un vrai regal de course 500 avec une lutte acharnee entre les meilleurs pilotes du monde.

Carenages contre carenages, coudes contre coudes, les tenors de la categorie s'en sont donnes à coeur joie mais ont finalement dû s'incliner face au talent de Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin). L'Italien a domine le dernier tiers de la course pour s'imposer avec 0.7 secondes d'avance sur Garry McCoy (Red Bull Yamaha WCM- Michelin) et neuf dixièmes d'avance sur Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin). Les trois hommes ont tous opte pour des pneus Michelin differents, mais leurs temps de course sont quand même très proches. Rossi a prefere un pneu avant à gomme intermediaire et un 16.5 arrière dur, McCoy a utilise deux pneus tendres et Biaggi deux intermediaires.

La victoire de Rossi est historique puisque c'est la 500e victoire de Honda en Grand Prix. Une etape très importante pour ce constructeur, qui a recolte son premier succès en championnat du monde en avril 1961. Rossi, vice- champion du monde 500 en titre, s'est demene pour revenir aux avant-postes après avoir ete pointe en huitième position au premier tour. Le jeune italien (22 ans) a accumule les manoeuvres de depassement osees avant de prendre une legère avance sur ses poursuivants une fois devant. A l'entame de l'avant dernier tour, Rossi comptait environ trois secondes d'avance. Il a alors legèrement baisse le rythme pour mieux savourer sa victoire. Malgre plusieurs "touchettes" entre les leaders, ce Grand Prix du Japon a ete très rapide puisqu'il a dure 25 secondes de moins que l'epreuve de l'an dernier, soit le meilleur temps de course jamais realise sur ce trace.

"C'est la première fois que les choses se passent bien pour moi à Suzuka," s'est felicite Rossi, qui n'avait auparavant jamais termine dans les dix premiers à Suzuka, que ce soit en 125, 250, 500 ou sur une superbike. "Aujourd'hui, la chance etait avec moi. Merci à Honda et à mon equipe. Je n'ai gagne que trois Grands Prix pour Honda, mais cette dernière victoire me fera rentrer dans l'histoire."

"J'ai pris un bon depart mais après quelques tours je me suis senti fatigue alors j'ai continue à attaquer. Je me suis bien battu avec Nori (Haga ­ Red Bull Yamaha WCM-Michelin), Alex (Barros ­ West Honda Pons-Michelin) et Max. Puis, d'un coup, il n'y avait plus personne devant moi. J'avais du mal à creuser l'ecart et pourtant je me suis très vite retrouve avec une avance de 3.5 secondes ! J'ai quand même vecu de grosses chaleurs pendant cette course à frôler d'autres pilotes. Je suis même sorti dans l'herbe à plus de 200 km/h ! La 500 est devenue si competitive que personne ne se laisse doubler facilement... et certainement pas des gens comme Haga, Barros ou Biaggi. Dès qu'ils vous voient arriver, ils relâchent les freins!"

Haga a termine la course dans le bac à graviers après une chute sans gravite. McCoy, qui avait surpris tout le monde en remportant le premier Grand Prix de la saison dernière à Welkom, etait très content de finir deuxième sur une piste qu'il n'affectionne pas particulièrement. "A dire vrai, je m'attendais à une course plus difficile," a explique l'Australien, qui a mene pendant quatre tours. "J'ai pu prendre la tête mais je savais que je ne pourrais pas m'echapper. Deux pilotes m'ont passe, j'ai essaye de m'accrocher mais Valentino a pu nous distancer. Mais je suis content. Deuxième, c'est un très bon debut."

Biaggi s'est montre aussi courageux que determine pendant cette course epique. Malgre les assauts des ses adversaires, il a maintenu son cap et ne s'est jamais laisse impressionner. Il a quand même retrograde à la quatrième place à un moment de la course et a perdu beaucoup de temps lorsque Tohru Ukawa (Repsol YPF Honda- Michelin) a chute devant lui à quelques tours de l'arrivee. Biaggi se battait alors contre Shinya Nakano (Gauloises Yamaha Tech 3-Michelin) et Norick Abe (Antena 3 Yamaha-D'Antin-Michelin), et les deux Japonais ont pu eviter Ukawa sans problème. Mais Biaggi s'est accroche pour revenir sur eux et prendre la troisième place dans le dernier tour. Abe s'est classe quatrième devant Nakano, qui disputait là sa première course en 500 et qui s'est montre très prometteur. Ukawa a ete releve indemne, bien que fortement contusionne.

"Je suis très satisfait car cela fait deux ans que je ne marque pas de points au premier Grand Prix," a souffle Biaggi. "C'est vraiment dur. Tout le monde prenait des trajectoires differentes et on faisait plus que de se frôler. J'ai touche les motos d'Haga, Ukawa et Rossi à un moment ou un autre ! C'est dingue, mais c'est ce qui rend la course si passionnante."

Alex Barros (West Honda Pons-Michelin) a termine sixième à douze secondes, loin devant le champion du monde en titre Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin) et Loris Capirossi (West Honda Pons-Michelin). Alex Criville (Repsol YPF Honda-Michelin), le champion du monde 500 1999, et Carlos Checa (Marlboro Yamaha Team-Michelin) etaient neuvième et dixième. Checa a chute à basse vitesse pendant la course mais a pu repartir.

-Michelin

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Carlos Checa , Garry McCoy , Loris Capirossi , Valentino Rossi , Alex Barros , Shinya Nakano , Kenny Roberts , Abe Norick