Spanish GP: Michelin course

Deuxième victoire de l'année pour Rossi mais c'est Kato, 2e, qui impressionne. Valentino Rossi (Repsol Honda Team RC211V-Michelin) a signé sa deuxième victoire de la saison 2002, la troisième en trois courses pour la Honda RCV quatre-temps,...

Deuxième victoire de l'année pour Rossi mais c'est Kato, 2e, qui impressionne.

Valentino Rossi (Repsol Honda Team RC211V-Michelin) a signé sa deuxième victoire de la saison 2002, la troisième en trois courses pour la Honda RCV quatre-temps, devant 130 000 spectateurs espagnols déchaînés. Mais c'est Daijiro Kato (Fortuna Honda Gresini NSR500-Michelin) qui a vraiment marqué ce GP de Jerez. Le Champion du Monde 250 en titre n'en est qu'à sa troisième course en catégorie reine et pourtant, il est le premier à réussir à s'opposer à la domination des Honda RCV. Kato ne termine qu'à 1''190 secondes de Rossi après avoir distancé le vainqueur du GP d'Afrique du Sud Tohru Ukawa (Repsol Honda Team RC211V-Michelin). Ce GP, qui a permis à Rossi d'accroître son avance au championnat, est le GP d'Espagne le plus rapide de l'histoire. Ainsi par rapport à l'année dernière, Rossi a amélioré son temps total de course de 25 secondes ! La course a également été dominée par Michelin, qui équipe les six premiers pilotes. C'est d'ailleurs en partie grâce au progrès du nouveau slick arrière Michelin S4, ainsi qu'à la performance de la RCV de Rossi, que les temps ont pu baisser à ce point.

"C'est une bonne course pour nous," a confirmé Emmanuel Fournier, le responsable Michelin Grand Prix. "Tous nos pneus ont donné de bons résultats et affiché un taux d'usure normal, malgré le fait que nous n'avions jamais couru sur ce nouveaurevêtement. Les trois premiers ont tous utilisé les mêmes pneus -- un S4 de 16,5 pouces à gomme medium à l'arrière et notre dernier pneu avant, aussi en medium. Valentino a eu une bonne stratégie dans cette course. Il a changé sa tactique après sa défaite à Welkom! Kato était vraiment impressionnant dans les derniers tours. Il attaquait très fort pour rester avec Rossi. Il est encore en phase d'apprentissage sur la 500 mais je crois que cette course montre que le HRC continue de développer cette moto."

Rossi a dû fournir de gros efforts pour accrocher sa 41e victoire en GP. Malgré sa pole, la troisième en trois courses, il s'est vite retrouvé 8e après un incident au premier virage, où Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki GSV-R-Michelin) estparti en glisse de l'arrière et a poussé Rossi hors de la trajectoire. L'Italien a gardé son calme et s'est immédiatement re-concentré pour revenir sur les leaders. Au 6e tour, il prenait la 2e place derrière Ukawa. Et c'est là qu'il est resté pendant 11 tours. Derrière, c'est Kato qui réalisait des miracles en doublant Loris Capirossi (West Honda Pons NSR500-Michelin) puis Alex Barros (West Honda Pons NSR500-Michelin) pour prendre la 3e place. A 11 tours de la fin, avec la pression de ces trois pilotes 500 collés à sa roue arrière, Rossi s'est décidé à passer son coéquipier et à s'emparer du commandement.

"J'ai senti Kenny me percuter^Å je suppose qu'il a fait une erreur au freinage," a expliqué Rossi. "J'ai eu de la chance de ne pas chuter. Après, c'était comme reprendre un 2e départ. La moto n'était pas facile à piloter avec le réservoir pleinmais j'ai pu remonter à la 2e place et ainsi suivre Ukawa, qui avait un bon rythme. A la fin, la moto commençait à glisser mais je pense que nous aurions pu tourner encore un peu plus vite, de trois ou quatre dixièmes."

Kato avait gagné le GP 250 à Jerez l'an dernier et était bien entendu ravi de se retrouver sur la deuxième marche du podium MotoGP, son premier dans cette catégorie. " Je suis très fier, " a affirmé le Japonais. "Je vais maintenant mettre toutemon énergie dans la bataille pour rattraper Valentino."

Ukawa a eu beau mener 15 des 16 premiers tours, il a dû se contenter de la 3e place, ce qui lui donne la 2e place au championnat. Il a vécu un beau duel avec Kato puis a ensuite dû se défendre face aux attaques persistantes de Capirossi. A chaquefois, les 500 plus légères rentraient plus fort dans les virages mais la puissance du cinq cylindres quatre-temps de la RCV lui redonnait l'avantage à la sortie. " Quelle course spectaculaire, " s'est félicité Capirossi. Son coéquipier Barros, 5e, était également très heureux car c'est la première fois cette année qu'il tient le rythme des leaders. Il a mené pendant un tour et termine à seulement quatre secondes de Rossi.

Norick Abe (Antena 3 Yamaha-d'Antin YZR500-Michelin) termine 6e devant Nobuatsu Aoki (Proton KR) et Roberts. Ce dernier, dont l'équipe Suzuki est passée aux pneus Michelin pour ce GP après un début de saison avec d'autres pneus, termine une coursepour la première fois de l'année. " Les pneus ont été constants, " a commenté Roberts. " Maintenant nous savons ce que nous devons faire pour nous améliorer. "

-michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Loris Capirossi , Valentino Rossi , Tohru Ukawa , Kenny Roberts , Nobuatsu Aoki , Abe Norick
Teams Repsol Honda Team