Michelin sommaire du Sepang course

Biaggi, devant Rossi. Une course ultra-rapide - 45 secondes de moins que l'édition 2001 C'est du grand art que nous ont offert les pilotes MotoGP aujourd'hui à Sepang. Les quatre leaders se sont battus comme des acharnés pour arracher la ...

Biaggi, devant Rossi.

Une course ultra-rapide - 45 secondes de moins que l'édition 2001

C'est du grand art que nous ont offert les pilotes MotoGP aujourd'hui à Sepang. Les quatre leaders se sont battus comme des acharnés pour arracher la victoire. Ce faisant, ils ont considérablement réduit le temps total de course par rapport à l'édition pré cédent de ce GP de Malaisie. Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team YZR-M1-Michelin) a été brillant et l'emporte devant son grand rival Valentino Rossi (Repsol Honda Team RC211V-Michelin). Alex Barros (West Honda Pons RC211V-Michelin) est 3e devant Tohru Ukawa ( Repsol Honda Team RC211V-Michelin).

45 secondes de moins, c'est l'incroyable progrès réalisé au niveau du temps total de course par Biaggi cette année en comparaison avec le GP 500 2001 qui avait été remporté par Rossi. C'est aussi la preuve de la compétence technique de Michelin, les pneus français pouvant encaisser la formidable puissance des quatre-temps (plus de 200 chevaux) dans n'importe quelles conditions. Le GP de Malaisie à Sepang est souvent considéré comme le rendez-vous le plus éprouvant de la saison en raison des fortes chaleurs que les pilotes y rencontrent. Et cette année encore, la domination Michelin est manifeste. Aujourd'hui les 11 premiers étaient des pilotes Michelin et le premier à ne pas utiliser les pneus français a passé la ligne avec 45 secondes de retard su r Biaggi.

" Ce week-end s'est très bien déroulé pour nous, " s'est réjouit Emmanuel Fournier, le responsable Michelin Grand Prix. " Nos pneus quatre-temps sont de toute évidence très performants, même dans des conditions aussi difficiles. Les trois premiers ont utilisé les mêmes pneus et Ukawa a choisi un arrière un peu différent. Daijiro (Kato, Fortuna Honda Gresini RC211V-Michelin) a décidé de ne pas prendre son pneu avant préféré. Il a opté pour le même que les autres mais ne l'a pas vraiment apprécié. Trè s bon résultat de Shinya (Nakano, Gauloises Yamaha Tech 3 YZR-M1-Michelin) pour sa première course avec un quatre-temps. "

Biaggi, qui signe là sa 2e victoire de la saison, sa 10e en catégorie reine et aussi la 600e victoire italienne en grand prix, s'est félicité de ses pneus. " Les Michelin sont vraiment excellents. Les quatre-temps sont beaucoup plus puissants mais les Michelin encaissent sans problème. Bien sûr, l'arrière a tendance à glisser mais nous gardons toujours un très bon niveau de motricité. Quand on gagne c'est toujours le plus beau jour de sa vie et je suis donc très, très heureux. Ce fut une course diff icile, la plus difficile de l'année. "

Deuxième sur la grille, Biaggi a d'abord suivit Barros pendant plusieurs tours. Le Brésilien, vainqueur du précédent GP en pole ici, a loupé un rapport à mi-course et Biaggi a immédiatement saisit sa chance. Il s'est porté en tête et a cravaché pour creuser un petit écart sur Barros mais également sur Rossi et Ukawa, les deux coéquipiers s'étant débarrassés de Kato en début de course. Biaggi a pris jusqu'à 2 secondes d'avance sur ses poursuivants, au coude à coude pour se disputer la 2e place. Ro ssi a même percuté l'un de ses adversaires au moins deux fois dans cette course. Il a quand même réussit à les distancer en fin d'épreuve mais n'a pas pu se rapprocher suffisamment de Biaggi pour le menacer.

" Quelle chaleur, " a ajouté Biaggi, maintenant 2e au championnat. " Quand les écarts sont si réduits pendant toute la course c'est très éprouvant. Mais j'aime bien ce genre de course où il faut vraiment attaquer puis contrôler ses adversaires. "

Rossi s'était qualifié à la 8e place, sa pire performance de la saison en essais. Comme à Motegi, il a continué à rencontrer des problèmes de réglages sur sa RCV Championne du Monde. " C'était mon plus gros problème pendant cette course, " a-t-il reconnu. " Mais j'ai aussi perdu beaucoup trop de temps en début de course quand j'ai commis quelques erreurs en doublant Kato et Ukawa. J'espère que ce GP va nous permettre d'en apprendre assez pour nous améliorer sur les courses à venir. "

Barros, bon troisième pour cette deuxième courses avec la RCV, était quand même un peu déçu de s'être laissé empêtré dans la bagarre avec Rossi et Ukawa. " Nous nous sommes touchés Valentino et moi et notre bagarre a certainement aidé Max à prendre le large. Je l'ai vu quand j'ai rétrogradé à la 4e place parce qu'Ukawa et Rossi ont fait pareil et cela m'a aidé à revenir sur eux. Et là, quand Ukawa a fait une erreur, j'ai pu le repasser. "

Nakano termine 6e derrière Kato, son deuxième meilleur résultat de la saison. Il a doublé Carlos Checa (Marlboro Yamaha Team YZR-M1-Michelin), qui se maintient en 7e position de justesse face à Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki GSV-R-Michelin). Loris Capirossi (West Honda Pons NSR500-Michelin) est le meilleur pilote deux-temps. Il est 9e et pourtant, son temps de course est plus rapide que celui du vainqueur du GP 2001 de 17 secondes.

-michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Carlos Checa , Loris Capirossi , Valentino Rossi , Alex Barros , Tohru Ukawa , Kenny Roberts
Teams Repsol Honda Team