Michelin ?preuve Grand Prix du Japon, Suzuka

Championnat du Monde MotoGP 2002, 1ère 5/6/7 avril 2002 C'EST PARTI POUR LES QUATRE-TEMPS ! La nouvelle Ere des quatre-temps débute ce week-end. Un premier rendez-vous historique qui a lieu sur le mythique circuit de Suzuka, au Japon. Le ...

Championnat du Monde MotoGP 2002, 1ère 5/6/7 avril 2002

C'EST PARTI POUR LES QUATRE-TEMPS !

La nouvelle Ere des quatre-temps débute ce week-end. Un premier rendez-vous historique qui a lieu sur le mythique circuit de Suzuka, au Japon. Le premier GP a été organisé à Suzuka il y a 40 ans, à une époque où le championnat opposait déjà les technologie s deux et quatre-temps. Les deux-temps avaient l'avantage grâce aux motos de Suzuki et de Yamaha qui contestaient la suprématie des quatre-temps Honda. Mais dimanche, cette tendance devrait s'inverser grâce à un nouveau règlement technique qui permet aujou rd'hui aux quatre-temps de revenir aux avant-postes et au championnat de s'aligner sur les réalités du marché de la moto.

Le moteur deux-temps domine toutes les catégories de Grand Prix depuis le milieu des années 70. Pendant tout ce temps, Michelin n'a eu de cesse de repousser les limites de la technologie pneumatique. Le Groupe français entend bien continuer avec l'arrivée des quatre-temps. Michelin s'est fortement impliqué dans le développement des nouvelles motos aux côtés de Honda et de Yamaha, les favoris pour le titre cette année. Pour autant, Michelin continue d'accompagner la plupart des équipes qui engagent encore de s 500 deux-temps.

Le championnat compte 16 épreuves cette année. La deuxième se déroulera dans deux semaines à Welkom, en Afrique du Sud. Ensuite ce sera le début de la campagne européenne. Le championnat se terminera le 3 novembre à Valence.

SUZUKA ET LES PILOTES

Depuis quelques années, les pilotes japonais comptent parmi les meilleurs du monde. Les Japonais sont arrivés en Grand Prix au début des années 60 et ont commencé à remporter des championnats vers la fin des années 70. Mais ce n'est que depuis environ dix ans qu'ils occupent les devants de la scène dans toutes les catégories. Avec 149 victoires, le Japon est maintenant le 4ème pays des Grands Prix après l'Italie, l'Angleterre et les USA. Pour autant, aucun japonais n'a encore réussi à remporter le titre en catégorie reine. Une réalité historique que Tohru Ukawa (Repsol Honda Team-Michelin) aimerait bien commencer à changer dès ce week-end.

Vainqueur de quatre Grands Prix 250 en 1999 et 2000, Ukawa est arrivé en catégorie 500 l'an dernier. Après avoir signé un podium et une pole, il pilote cette année la redoutable Honda RCV quatre-temps. Pour lui, cette moto est excellente et il rêve de la f aire gagner dimanche.

"Je n'ai jamais gagné un Grand Prix au Japon donc je vais vraiment tout donner pour cette édition 2002," dit-il. "Ce Grand Prix compte énormément pour tous les pilotes japonais et il est bien entendu également très important pour Honda. De plus, Suzuka est mon circuit préféré et la RCV est la meilleure moto que j'ai pilotée depuis le début de ma carrière. J'attends donc la course avec impatience."

La seule autre RCV engagée sera confiée à Valentino Rossi (Repsol Honda-Michelin), le coéquipier d'Ukawa. Le Japonais a énormément participé au travail de développement de la moto et des pneus cet hiver. Les deux pilotes ont ^Üuvré en étroite collaboration avec les ingénieurs Michelin pour obtenir des pneus capables d'encaisser les 200 chevaux et plus de la RCV. Un travail qui, d'après les temps qu'ils ont signés, s'avère réussi.

"Les nouvelles motos sont si puissantes qu'au début, nous avons eu quelques problèmes de longévité avec les pneus", explique Ukawa. "Mais très vite, les techniciens de chez Michelin ont développé leur 16,5 pouces arrière et nous avons ainsi pu obtenir de t rès bons résultats en simulation de course à Sepang et Phillip Island. Aujourd'hui, les pneus tiennent bien la distance. La RCV est bien plus puissante que la NSR500 que je pilotais l'an dernier mais son moteur est pourtant plus facile à exploiter et nous faisons donc moins glisser les pneus. Bien sûr, avec autant de chevaux ça arrive, mais ce n'est pas gênant car la motricité reste excellente dans ces conditions."

Ukawa a déjà connu la réussite à Suzuka. Il y a remporté la prestigieuse épreuve des Huit Heures de Suzuka trois fois, dont deux avec Michelin. En 250, il est monté quatre fois sur le podium de ce circuit (trois deuxièmes place en 1997, 1999 et 2000 et une troisième place en 1994). Cette année, il est donc probablement le pilote qui connaît le mieux Suzuka.

"Ma partie préférée du circuit comprend tous ces virages rapides entre la courbe Dunlop et la chicane", avoue-t-il. "J'adore les virages rapides. Mais les virages qui comptent vraiment ici sont les esses après la ligne droite des stands. Bien les négocier veut dire gagner beaucoup de temps sur l'ensemble du tour. La partie que j'aime le moins c'est bien sûr la chicane. Elle est bien trop lente. On a même plus l'impression de faire de la course!"

MICHELIN ET SUZUKA

Les huit derniers GPs du Japon ont été remportés par Michelin. Le manufacturier entend bien continuer cette excellente série ce week-end, grâce aux quatre-temps ou aux deux-temps. Cette première course de la nouvelle saison s'annonce fascinante pour tous c eux qui ont activement préparé la nouvelle Ere des Grands Prix et donc pour les équipes Michelin qui viennent de passer des mois à développer des pneus pour la Honda RCV et la Yamaha YZR-M1.

Leur but a d'abord été de créer un pneu arrière capable d'encaisser l'impressionnante puissance des nouveaux quatre-temps. Pour ce faire, il a fallu continuer à peaufiner le 16,5 pouces arrière qui est plébiscité en GP depuis déjà deux saisons. La particul arité de ce pneu tient dans son profile atypique qui donne une empreinte plus large et donc plus de grip tout en permettant au pneu de moins chauffer et donc de durer plus longtemps. Le 16,5 pouces quatre-temps ne fait qu'accroître ces qualités en adoptant une empreinte encore plus large pour supporter le surplus de puissance des nouveaux moteurs.

"Depuis le début de notre programme de développement quatre-temps, nous avons conçu quatre types de profiles", révèle Emmanuel Fournier, le nouveau responsable MotoGP de Michelin. "Nous en aurons peut-être même un cinquième à Suzuka. Nous avons beaucoup tr availlé pour améliorer le grip sur l'angle maxi. Les quatre-temps ont tellement plus de couple à bas régime qu'il leur faut plus de grip, plus tôt dans le virage. Jusqu'à maintenant, nos nouveaux pneus ont très bien fonctionné sur les différents circuits q ue nous avons visités. Suzuka sera bien entendu un premier Grand Prix très intéressant mais ce n'est pas le circuit le plus exigeant pour les pneus. La course suivante, à Welkom, le sera beaucoup plus."

Si les quatre-temps seront forcément le centre de tous les intérêts ce week-end, Daijiro Katoh (Fortuna Honda Gresini-Michelin) et Loris Capirossi (West Honda Pons-Michelin) ont quand même surpris tout le monde en essais hivernaux grâce au temps de folie q u'ils ont réalisé. Katoh débute avec Michelin cette année mais lui et Capirossi se sont tous deux rendus compte que le pneu développé pour les quatre-temps marche aussi très bien sur leurs NSR500.

"Certains temps réalisés cet hiver par Ukawa ont beaucoup impressionné Daijiro et il a donc demandé à son équipe la permission d'essayer les pneus quatre-temps," poursuit Fournier. "Dès le premier jour, à Sepang, il a vu qu'il pouvait sortir trois ou quatr e fois avec les mêmes pneus et aligner les même temps à chaque fois. Il a donc décidé de les utiliser."

Emmanuel Fournier a 36 ans et est originaire du Puy. Il travaille chez Michelin depuis 12 ans. Il a commencé au département équipement d'origine automobile puis a migré vers le service R&D course pour les voitures de GT. Mais la moto a toujours été sa pass ion et sa nouvelle affectation est donc pour lui un rêve devenu réalité. Il est lui-même propriétaire de 15 motos parmi lesquelles des Honda des années 70, des motos de trial ou encore des machines de cross.

Stats de Suzuka

Record du tour 1998
Max Biaggi (Marlboro Kanemoto Honda-Michelin) 2' 06.746

Pole position 2001
Loris Capirossi (West Honda Pons-Michelin) 2' 04.777

Recent vainqueurs du GP du Japon
2001 Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin), 44'51.501
2000 Norick Abe (Antena 3 Yamaha-D'Antin-Michelin), 45'16.657
1999 Kenny Roberts (Suzuki Grand Prix Team-Michelin), 51'54.386 à Motegi
1998 Max Biaggi (Marlboro Kanemoto Honda-Michelin), 44'59.478
1997 Mick Doohan (Repsol Honda-Michelin), 45'11.995
1996 Norick Abe (Marlboro Team Roberts Yamaha-Michelin), 45'34.590

2ème épreuve du Championnat du Monde MotoGP : April 19/20/21 à Welkom (Afrique du Sud)

-michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Loris Capirossi , Valentino Rossi , Tohru Ukawa , Kenny Roberts , Daijiro Kato , Mick Doohan , Abe Norick , Phillip Island
Teams Repsol Honda Team