Michelin? GP d?Australie, Phillip Island prevue

Championnat du Monde Moto Grand Prix díAustralie, Phillip Island 12/13/14 octobre 2001 PHILLIP ISLAND - UN SUPPLICE POUR LES PNEUS Le Grand Prix díAustralie qui se tient ce week-end Phillip Island est celui qui donne le plus de...

Championnat du Monde Moto
Grand Prix díAustralie, Phillip Island
12/13/14 octobre 2001

PHILLIP ISLAND - UN SUPPLICE POUR LES PNEUS

Le Grand Prix díAustralie qui se tient ce week-end Phillip Island est celui qui donne le plus de fil retordre aux techniciens Michelin. Si les courses y sont gÈnÈralement trËs belles, ce tracÈ trËs rapide inflige une vÈritable punition aux pneumatiques.

Il níest donc pas Ètonnant de constater la domination exercÈe par Michelin depuis le premier Grand Prix moto organisÈ Phillip Island, en 1989. En tout, six Grands Prix 500 y ont ÈtÈ courus et tous ont ÈtÈ remportÈs par Michelin. Díailleurs, sur les 12 Grands Prix 500 australiens (les autres furent disputÈs sur le circuit de Eastern Creek, cÙtÈ de Sydney), Michelin ne compte quíune seule dÈfaite.

La domination Michelin en 500 va bien au-del des frontiËres australiennes et síÈtend sur líensemble de la catÈgorie. Ainsi Michelin va cette annÈe signer son dixiËme titre 500 consÈcutif. Que le Champion du Monde soit Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin) ou Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin), Michelin fÍtera son 21e titre 500 en 26 annÈes de participation ! La firme a remportÈ son premier titre 500 en 1976 avec líAnglais Barry Sheene (Texaco Heron Suzuki-Michelin), seulement un an aprËs Ítre arrivÈe dans la catÈgorie reine. Et Michelin ne gagne pas quíen vitesse 500 ! Le mois dernier, avec la consÈcration de Troy Bayliss (Infostrada Ducati- Michelin), cíest le huitiËme titre consÈcutif que le manufacturier de pneus a glanÈ en Championnat du Monde Superbike.

Le Grand Prix díAustralie est le 14e díune saison qui en compte 16 au total. Cíest Ègalement le 2e díune Èprouvante sÈrie de trois Grands Prix organisÈs lors de week-ends successifs. AprËs le Japon, le week-end dernier, le marathon se poursuit le week-end prochain en Malaisie. Puis, aprËs un week-end de rÈpit plus que nÈcessaire, la saison 2001 síachËve le samedi 3 novembre Rio de Janeiro.

PHILLIP ISLAND ET LES PILOTES

Garry McCoy (Red Bull Yamaha WCM-Michelin) ne sera pas Champion du Monde en 2001 mais líAustralien y est quand mÍme pour beaucoup dans líamÈlioration des performances en 500 cette annÈe. Car cíest la saison 500 la plus rapide de líhistoire que nous assistons. Par rapport lían passÈ, les temps sont souvent plus rapides díune seconde au tour ou plus.

McCoy fut le premier de líactuelle gÈnÈration de pilotes vraiment comprendre les possibilitÈs offertes par le pneu arriËre Michelin de 16.5 pouces. En deux ans, ce pneu est devenu le plus performant de la 500. Avec le 16.5 pouces, la surface de contact au sol est plus importante sur líangle. Voil qui donne une meilleure adhÈrence tout en permettant au pneu de moins chauffer et donc de durer plus longtemps. Il en dÈcoule des temps plus rapides sur un tour comme sur la totalitÈ díune course. Cíest pour cela que de nombreuses courses ont ÈtÈ nettement moins longues cette annÈe : Welkom la progression fut de 35 secondes , Suzuka, cíest 15 secondes qui furent gagnÈes par rapport au GP 2000 , 23 secondes Jerez, 16 au Mans, 32 Brno et 42 Estoril.

¿ Welkom lían dernier, Garry McCoy remportait sa toute premiËre victoire en 500. Une victoire acquise avec le Michelin arriËre de 16.5 pouces. De de fait, les autres pilotes se sont intÈressÈs ce pneu. Au Grand Prix díAustralie 2000, pour la premiËre fois tous les tÈnors de la catÈgorie prÈfÈraient le 16.5 au 17 pouces. Et la fin de líannÈe, cíest líensemble du plateau qui utilisait le 16.5 pouces.

McCoy est fier díavoir entamÈ la "rÈvolution 16.5", tout en regrettant un peu que son petit secret soit maintenant connu de tous. "CíÈtait mieux pour moi quand jíÈtais le seul utiliser ce pneu," blague-t-il. McCoy avait choisi díutiliser ce pneu parce quíil convient bien mieux son style de pilotage - tout en glisse, superbement agressif, et devenu cÈlËbre dans le monde entier. "Le 16.5 donne une meilleure adhÈrence en milieu du virage et cíest l que je dois remettre les gaz pour que mon style soit efficace. Le 17 pouces a un profil plus plat qui couvre une surface de piste moins importante sur líangle maxi. Le 16.5 a vraiment changÈ la catÈgorie cette annÈe. Maintenant, toutes les motos sont rÈglÈes pour en tirer la quintessence. Et comme tout le monde est capable díexploiter le pneu au maximum, les temps ont chutÈ."

Phillip Island devrait rester dans cette tendance de courses 2001 plus rapides. Mais la diffÈrence ne sera peut-Ítre pas aussi importante quíailleurs puisque lían dernier, le 16.5 pouces Ètait dÈj la monte de choix pour les meilleurs pilotes. Comme ce circuit est trËs exigeant pour les pneus, le 16.5 pouces síy est imposÈ comme le choix obligatoire.

"Le circuit de Phillip Island sollicite vraiment les pneus parce quíon y accÈlËre vraiment fort, surtout dans la derniËre sÈrie de virages gauche avant la ligne droite des stands," ajoute McCoy. "Cíest un circuit qui requiert du courage parce quíon y est fond tout le temps. Il faut essayer de garder une vitesse de passage en courbe trËs ÈlevÈe et la maintenir avec la poignÈe de gaz."

"Ce níest pas mon circuit favori mais je líapprÈcie quand mÍme. Je níy ai pas toujours ÈtÈ chanceux puisque je crois que cíest lían dernier que jíy ai signÈ mon meilleur rÈsultat. Comme cíest un circuit trËs rapide, on nía pas tendance trop y faire dÈriver líarriËre de la moto, bien quíil y ait certains virages o líarriËre glisse un peu. Cela se voit surtout la sortie du dernier virage, celle de Southern Loop et dans Lukey Heights, mais surtout aprËs la mi-course."

LES PNEUS MICHELIN ET PHILLIP ISLAND

AprËs Assen en Hollande, Phillip Island est le circuit le plus rapide du calendrier. Cíest aussi celui qui fait le plus souffrir les pneus. Le tracÈ australien est composÈ de virages aussi longs que rapides qui sollicitent vraiment les pneus, surtout líarriËre. Les Èquipes Michelin ont donc un sacrÈ dÈfi relever : concevoir des pneus capables díencaisser ces contraintes.

"Phillip Island est de loin le circuit le plus dur pour les pneus," explique Jacques Morelli, responsable des Grands Prix Michelin. "Il suffit de regarder les pilotes tourner pour en comprendre la raison. Il y a beaucoup de virages rapides, dans lesquels les pilotes utilisent vraiment les gaz et prennent beaucoup díangle. Ils font donc beaucoup patiner la roue arriËre ce qui fait chauffer le pneu."

"Avant, quand tout le monde utilisait le 17 pouces, Phillip Island nous rendait la t che difficile. Les pilotes devaient vraiment penser Èconomiser leurs pneus pour la fin de course. Mais le 16.5 est bien plus rÈsistant et nía aucun mal terminer la course. Lían dernier, pour la premiËre fois, tous les pilotes de pointe ont utilisÈ le 16.5. Cela faisait dÈj plusieurs courses quíils y venaient progressivement tous et tout le monde savait que le 16.5 serait obligatoire ici."

Líendurance et la rÈsistance líusure accrue du 16.5 pouces permettent aux meilleurs pilotes díaligner des temps records jusquíau dernier tour díun Grand Prix. Mais le pneu a aussi líavantage de fonctionner avec une gomme plus tendre que líÈquivalent en 17 pouces, ce qui ne fait quíaugmenter encore davantage líadhÈrence dont peut jouir les pilotes. Comme toujours, les Èquipes Michelin travaillent díarrache-pied sur les gommes afin díamÈliorer les mÈlanges pour les adapter encore mieux aux spÈcificitÈs de chaque circuit.

"Nous avons beaucoup travaillÈ sur le 16.5 cette annÈe pour poursuivre son dÈveloppement," prÈcise Jacques Morelli. "Au dÈbut, certains pilotes se plaignaient de dribble avec le 16.5. Nous níen Ètions díailleurs pas ÈtonnÈs puisque ce pneu donne un meilleur grip, ce qui a tendance gÈnÈrer du dribble. Pendant plusieurs mois, nous avons cherchÈ la solution ce problËme et en ao t dernier, nous avons fait un grand pas en avant en sortant une nouvelle version du pneu. Sans trop rentrer dans les dÈtails, le pneu a une carcasse lÈgËrement moins rigide. Mais Phillip Island est si rapide que nous níutiliserons probablement pas ce pneu ici. Il faut un pneu plus rÈsistant pour garder une bonne stabilitÈ dans les virages rapides. Mais nous avons quand mÍme un nouveau 16.5 pour cette course. Il est proche du pneu que nous avions utilisÈ ici lían dernier, mais avec une gomme diffÈrente."

"Pour líavant, nous devons fournir aux pilotes un pneu avec beaucoup de grip. Il fait souvent froid ici et parfois, il y a aussi beaucoup de vent. Comme en plus il y a de nombreux virages rapides dans lesquels les pilotes ont besoin de garder une bonne vitesse de passage pour rÈaliser de bons temps, il leur faut un pneu avant qui soit collÈ au bitume." <pre> PHILLIP ISLAND EN CHIFFRES

Record du tour Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin) 1í32íí743 172.658km/h (1999)

Pole position 2000 Jeremy McWilliams (Aprilia Grand Prix Team-Michelin) 1í32íí552

RÈcents vainqueurs du Grand Prix díAustralie 2000 Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin), 42í29íí792 1999 Tadayuki Okada (Repsol Honda-Michelin), 42í09íí271 1998 Mick Doohan (Repsol Honda-Michelin), 42í42íí511 1997 Alex CrivillÈ (Repsol Honda-Michelin) 42í53íí362 1996 Loris Capirossi (Marlboro Yamaha Team Rainey) course Eastern Creek

LES PARTENAIRES MICHELIN - CatÈgorie 500cc (liste provisoire)

No.     Pilote                  Nation.   Constructeur   Team
1       Kenny Roberts           USA       Suzuki         Telefonica Movistar Suzuki
3       Max Biaggi              ITA       Yamaha         Marlboro Yamaha Team
4       Alex Barros             BRA       Honda          West Honda Pons
5       Garry McCoy             AUS       Yamaha         Red Bull Yamaha WCM
6       Norick Abe              JPN       Yamaha         Antena Tre Yamaha díAntin
7       Carlos Checa            SPA       Yamaha         Marlboro Yamaha Team
8       Chris Walker            GBR       Honda          Shell Advance Honda
9       Leon Haslam             GBR       Honda          Shell Advance Honda
10      Jose Luis Cardoso       SPA       Yamaha         Antena Tre Yamaha díAntin
11      Tohru Ukawa             JPN       Honda          Repsol-YPF Honda Team
12      Haruchika Aoki          JPN       Honda          Arie Molenaar Racing
14      Anthony West            AUS       Honda          Dee Cee Jeans Racing Team
15      Sete Gibernau           SPA       Suzuki         Telefonica Movistar Suzuki
16      Johan Stigefelt         SWE       Sabre V4       Sabre Sport
17      J¸rgen vd Goorbergh     NED       Proton KR3     Proton Team KR
18      Brendan Clarke          AUS       Honda          Shell Advance Honda
19      Olivier Jacque          FRA       Yamaha         Gauloises Yamaha Tech 3
21      Barry Veneman           NED       Honda          Dee Cee Jeans Racing Team
24      Jason Vincent           GBR       Pulse          Pulse GRAND PRIX
26      Vladimir Catska         SVK       Paton          Paton
28      Alex Criville           SPA       Honda          Repsol-YPF Honda Team
41      Noriyuki Haga           JPN       Yamaha         Red Bull Yamaha WCM
46      Valentino Rossi         ITA       Honda          Nastro Azzurro Honda
56      Shinya Nakano           JPN       Yamaha         Gauloises Yamaha Tech 3
65      Loris Capirossi         ITA       Honda          West Honda Pons

-www.michelinsport.com

Write a comment
Show comments
About this article
Series MOTOGP