Grand Prix dmAllemagne, Sachsenring presentation

SACHSENRING: LA TEMP TE AVANT LE CALME Ce week-end, le paddock aura un air de fÍte. Le Grand Prix díAllemagne est en effet le dernier programmÈ avant les vacances díÈtÈ du Championnat du Monde. Le Grand Prix suivant aura lieu le 26 ao t en...

SACHSENRING: LA TEMP TE AVANT LE CALME

Ce week-end, le paddock aura un air de fÍte. Le Grand Prix díAllemagne est en effet le dernier programmÈ avant les vacances díÈtÈ du Championnat du Monde. Le Grand Prix suivant aura lieu le 26 ao t en RÈpublique TchËque.

Voil qui confËre donc une importance toute particuliËre cette course pour les pilotes comme pour leurs Èquipes. Le vainqueur du Sachsenring restera plus longtemps perchÈ sur la montagne du succËs. Ses rivaux vaincus devront ruminer leur dÈfaite plus longuement avant díavoir líoccasion de tenter de líeffacer.

Le Grand Prix díAllemagne níest pas seulement atypique par sa programmation au calendrier de la saison. Il se dÈroule Ègalement sur líun des quatre circuits de Grands Prix qui tournent dans le sens contraire des aiguilles díune montre. Le Sachsenring compte aussi parmi les plus lents du championnat avec notamment un enchaÓnement trËs spÈcial de six virages gauche qui sollicitent ÈnormÈment les pneus.

La plupart des pilotes quitteront líAllemagne avec líespoir de prendre au moins quelques jours de vacances, bien que de nombreuses sÈances díessais privÈs soient prÈvues pendant líinterlude. Ces sÈances sont trËs importantes pour prÈparer au mieux les sept derniËres courses díune saison qui se terminera au Grand Prix de Rio le 3 novembre. Líactuel leader du championnat Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin) sera líun des plus occupÈs puisque dËs le 5 ao t, il participera la cÈlËbre Èpreuve díendurance des ëHuit Heures de Suzukaí au guidon díune Honda VTR1000 chaussÈe de pneus Michelin, quíil pilotera en compagnie du Champion du Monde en titre de Superbike Colin Edwards (Castrol Honda- Michelin).

LES PILOTES ET LE SACHSENRING

MalgrÈ quelques petits changements pour 2001, le Sachsenring reste líun des tracÈs les plus lents du championnat. A tel point que certains pilotes le trouvent trop lent pour une 500. Ce níest pas líavis díAlex Barros (West Honda Pons-Michelin), le vainqueur de líÈdition 2000, ni des 165 000 spectateurs qui ont dÈj achetÈ leurs billets pour la course de dimanche qui se jouera donc guichet fermÈ.

Barros est le roi du Sachsenring puisquíil a signÈ le record du tour en 1998 et en 1999 avant de remporter la victoire lían dernier, líissue díune titanesque lutte entre six pilotes qui, sur la ligne díarrivÈe, níÈtaient sÈparÈs que de trois petites secondes. Il faut bien entendu síattendre voir autant de spectacle cette annÈe.

Barros affiche un air confiant pour la course. Il y a deux semaines, Donington, il renouait avec un podium quíil avait quittÈ pendant deux Èpreuves. Il sait bien que pour garder une chance de remporter le titre 2001, il lui faudra gagner au Sachsenring. Barros est actuellement quatriËme au championnat derriËre les trois hÈros italiens de la saison, Valentino Rossi, Loris Capirossi (West Honda Pons-Michelin) et Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin). Le BrÈsilien est díailleurs le seul pilote hormis Rossi et Biaggi avoir remportÈ une course cette annÈe.

" Ma troisiËme place Donington níÈtait pas un mauvais rÈsultat mais il me faut recommencer gagner, " affirme-t-il. " Je me suis bien amusÈ avec Valentino en Allemagne lían dernier et je líavais battu de peu. Je dois recommencer cette annÈe. "

" Jíaime ce circuit qui me convient. Jíy ai toujours ÈtÈ trËs rapide. En 98 et 99, jíy ai gagnÈ la bague en or qui est offerte au pilote qui signe le meilleur tour du week-end. Quand on est compÈtitif sur un circuit et que les rÈglages de la moto sont bons, on síy amuse parce quíon est capable díaller chercher ses propres limites tout comme celles de sa moto. Mais il ne suffit pas díaimer un circuit car si tout ne se passe pas bien, on peut aussi dÈtester y Ítre ! "

" Je dois rester confiant pour dimanche, mÍme si je níai pas encore roulÈ sur la version remaniÈe du circuit. Je ne crois pas que les changements vont avoir de rÈelles consÈquences. Ils níont pas vraiment modifiÈ les six gauches. "

" Ce sont ces six virages qui font ce circuit. On est posÈ sur le flanc gauche du pneu pendant environ 17 secondes donc vous pouvez imaginer les consÈquences pour les pneus, surtout líarriËre. Lían dernier, nous avons d utiliser une gomme assez dure líarriËre cause de ces virages. La moto y bougeait pas mal, ce qui míobligeait contrÙler la moto avec la poignÈe de gaz et le poids de mon corps. A la fin de la course, je souffrais de crampes. Mes muscles accusaient le coup díÍtre aussi tendus, aussi longtemps, chaque tour. "

Barros síattend de grosses diffÈrences cette annÈe, maintenant que líensemble du plateau 500 est passÈ du 17 pouces au Michelin arriËre de 16.5 pouces. Lían dernier, mÍme si le succËs du 16.5 commenÁait síaffirmer, la plupart des pilotes utilisaient encore le 17 pouces.

" Vu que le 16.5 dÈpose beaucoup plus de gomme par terre dans les virages, il devrait vraiment bien fonctionner dans ces gauches, et mÍme sur le reste du circuit, " ajoute le BrÈsilien. " Il grËve peut-Ítre un poil la maniabilitÈ, mais la plupart des changements de direction se font sur la premiËre moitiÈ du tracÈ. "

LES PNEUS MICHELIN ET LE SACHSENRING

Construit au milieu des annÈes 90, le Sachsenring a permis líex-Allemagne de líEst de retrouver les Grands Prix aprËs une absence de vingt ans. Líancien Sachsenring Ètait un circuit routier aussi rapide que dangereux. Les 500 y affichaient des moyennes de 173 km/h qui ont ÈtÈ considÈrÈes trop rapides aprËs le GP díAllemagne de líEst de 1972. Ce níest quíaprËs la rÈunification allemande quíil fut possible díinvestir dans la construction díun nouveau Sachsenring.

ConÁu comme un site dÈdiÈ aux sports mÈcaniques mais Ègalement la sÈcuritÈ routiËre, le Sachsenring fut díabord le plus lent des circuits de Grands Prix avec une moyenne de 143 km/h. Mais de constantes amÈliorations ont permis díallonger le tracÈ et díy augmenter les moyennes : 150 km/h lían dernier et s rement davantage cette annÈe gr ce un virage plus long en fin de circuit. Les infrastructures ont Ègalement ÈtÈ amÈliorÈes pour 2001 avec de nouveaux stands et une nouvelle tour de contrÙle. Lors des trois premiËres annÈes díactivitÈ du nouveau Sachsenring, les stands Ètaient un peu sommaires.

Par sa nature, le circuit níest pas tendre avec les pilotes 500 ou les ingÈnieurs Michelin. MalgrÈ ses amÈliorations rÈcentes, le Sachsenring reste trËs lent pour des 500 capables díatteindre les 320 km/h en pointe lorsque la longueur des lignes droites le permet. Ici, les virages sont serrÈs et les lignes droites courtes. Il faut donc faire appel des rapports de boÓte courts, ce qui ne facilite pas le domptage díune 500 de 190 chevaux.

Le tracÈ est si torturÈ que les pilotes níouvrent les gaz en grand que pendant environ cinq secondes sur un tour complet. La plupart du temps, ils sont mi-ouverture de la poignÈe de gaz et font bien attention de ne pas trop utiliser la puissance dans les enchaÓnements.

Au niveau pneumatique, la section la plus importante du circuit est celle des six virages gauche en plein milieu du tour. A partir du virage numÈro quatre, les pilotes sont posÈs sur leur flanc gauche et ne relËvent leurs machines que trËs briËvement avant de plonger dans le virage de Audi Brucke et remonter lÈgËrement, toujours en tournant gauche, pour rallier la nouvelle partie qui marque la fin du tour.

" Avant les changements de lían dernier, le Sachsenring níÈtait pas trop exigeant pour les pneus, " explique le responsable des Grands Prix Michelin Jacques Morelli. " Mais ces changements nous ont apportÈ un long enchaÓnement de virages gauche qui sollicite plus les pneus. Mais tout reste raisonnable car les vitesses de passage en courbe ne sont pas trop ÈlevÈes et les virages síenchaÓnent tous. Les pilotes níutilisent donc pas trop les gaz et ne fatiguent donc pas trop les pneus. Le Sachsenring reste trËs certainement bien plus facile pour les pneus que Phillip Island, qui est nettement plus rapide et o les pilotes utilisent bien plus les gaz. "

" Cette annÈe, avec la nouvelle partie, ce sera un peu diffÈrent. Mais je níanticipe pas díÈventuels problËmes. La plus grosse diffÈrence cette annÈe sera apportÈe par les pneus arriËre. Tous les pilotes de pointe utilisent maintenant le 16.5, au lieu des 17 pouces quíils utilisaient lían dernier. Je pense que le 16.5 va permettre de faire baisser les temps puisque ce circuit est technique et les virages se suivent donc les pilotes restent longtemps sur líangle. Comme le 16.5 pose beaucoup de gomme sur le bitume quand la moto est sur líangle, cela donne plus díadhÈrence et permet au pneu de moins chauffer. Les pilotes peuvent donc utiliser des gommes plus tendresÖ et donc gagner encore en adhÈrence. "

SACHSENRING EN CHIFFRES <pre> Record du tour Tadayuki Okada (Repsol YPF Honda-Michelin) 1í23íí918, 150.489km/h

Pole position 2000 Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin) 1í23íí168

RÈcents vainqueurs du Grand Prix díAllemagne 2000 Alex Barros (Emerson Honda Pons-Michelin), 43í54íí632 1999 Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin), 45í59íí732 1998 Mick Doohan (Repsol Honda-Michelin), 46í00íí876 1997 Mick Doohan (Repsol Honda-Michelin), N¸rburgring, 44'55"117 1996 Luca Cadalora (Kanemoto Honda-Michelin), N¸rburgring, 45'35"889

Classement provisoire au championnat 2001 Pos. Pilote Nat Points JPN SFA JER FRA ITA CAT NED GBR 1 ROSSI Valentino ITA 161 25 25 25 16 25 20 25 2 BIAGGI Max ITA 135 16 8 5 25 16 20 25 20 3 CAPIROSSI Loris ITA 103 8 20 8 9 20 16 16 6 4 BARROS Alex BRA 89 10 7 10 8 25 - 13 16 5 NAKANO Shinya JPN 84 11 13 13 5 8 13 11 10 6 ABE Norick JPN 74 13 11 20 13 7 10 - - 7 CRIVILLE Alex SPA 71 7 10 16 11 13 5 - 9 8 ROBERTS Kenny USA 55 9 9 9 10 - - 10 8 9 GIBERNAU Sete SPA 54 - 6 6 7 10 11 9 5 10 UKAWA Tohru JPN 53 - 16 11 - 9 9 8 - 11 CHECA Carlos SPA 47 6 - 2 20 - 8 - 11 12 GOORBERGH J¸rgen vd NED 41 5 5 3 6 4 7 7 4 13 HAGA Noriyuki JPN 35 - - 4 - 6 6 6 13 14 McCOY Garry AUS 27 20 7 - - - - - 15 AOKI Haruchika JPN 22 4 4 - - 11 1 2 - 16 CARDOSO Jose Luis SPA 17 - 3 - 3 5 2 4 - 17 JACQUE Olivier FRA 16 - - - - - 4 5 7 18 WALKER Chris GBR 9 - 1 - 4 - 3 - 1 19 HASLAM Leon GBR 6 3 - - - - - 3 - 20 WEST Anthony AUS 6 - 2 1 - - - 1 2 21 WILLIS Mark AUS 3 - - - - 3 - - - 22 VINCENT Jason GBR 3 - - - - - - - 3 23 VENEMAN Barry NED 2 - - - 2 - - - - 24 JANSSEN Jarno NED 1 - - - 1 - - - -

Les partenaires Michelin - CatÈgorie 500 cm3

     # Pilote                                 Nation.           Constructeur                      Team
     1   Kenny Roberts                        USA                Suzuki                Telefonica Movistar Suzuki
     3   Max Biaggi                           ITA                Yamaha                  Marlboro Yamaha Team
     4   Alex Barros                          BRA                Honda                        West Honda Pons
     5   Garry McCoy                          AUS                Yamaha                      Red Bull Yamaha WCM
     6   Norick Abe                           JPN                Yamaha                Antena Tre Yamaha díAntin
     7   Carlos Checa                         SPA                Yamaha                  Marlboro Yamaha Team
     8   Chris Walker                         GBR                Honda                       Shell Advance Honda
     9   Leon Haslam                          GBR                Honda                       Shell Advance Honda
     10  Jose Luis Cardoso                    SPA                Yamaha                Antena Tre Yamaha díAntin
     11  Tohru Ukawa                          JPN                Honda                   Repsol-YPF Honda Team
     12  Haruchika Aoki                       JPN                Honda                       Arie Molenaar Racing
     14  Anthony West                         AUS                Honda                 Dee Cee Jeans Racing Team
     15  Sete Gibernau                        SPA                Suzuki                Telefonica Movistar Suzuki
     16  Johan Stigefelt                      SWE                Sabre V4                      Sabre Sport
     17  Jurgen vd Goorbergh                  NED                Proton KR3                  Proton Team KR
     19  Olivier Jacque                       FRA                Yamaha                 Gauloises Yamaha Tech 3
     21  Barry Veneman                        NED                Honda                 Dee Cee Jeans Racing Team
     24  Jason Vincent                        GBR                Pulse                           Pulse
     26  Vladimir Catska                      SVK                Paton                            Paton
     28  Alex Criville                        SPA                Honda                   Repsol-YPF Honda Team
     41  Noriyuki Haga                        JPN                Yamaha                     Red Bull Yamaha WCM
     46  Valentino Rossi                      ITA                Honda                      Nastro Azzurro Honda
     56  Shinya Nakano                        JPN                Yamaha                 Gauloises Yamaha Tech 3
     65  Loris Capirossi                      ITA                Honda                         West Honda Pons
     68  Mark Willis                          AUS                Pulse                            Pulse

- www.michelinsport.com

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Carlos Checa , Garry McCoy , Loris Capirossi , Valentino Rossi , Alex Criville , Colin Edwards , Alex Barros , Tohru Ukawa , Sete Gibernau , Shinya Nakano , Kenny Roberts , Noriyuki Haga , Chris Walker , Olivier Jacque , Jose Luis Cardoso , Haruchika Aoki , Mick Doohan , Leon Haslam , Anthony West , Johan Stigefelt , Barry Veneman , Abe Norick , Phillip Island