GP d'Angleterre Michelin course

VICTOIRE MEMORABLE DE ROSSI Valentino Rossi prend un avantage psychologique important sur Max Biaggi en Angleterre. C'est une victoire très importante que Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin), le leader du championnat, a signé ...

VICTOIRE MEMORABLE DE ROSSI

Valentino Rossi prend un avantage psychologique important sur Max Biaggi en Angleterre. C'est une victoire très importante que Valentino Rossi (Nastro Azzurro Honda-Michelin), le leader du championnat, a signé aujourd'hui à Donington. Ce Grand Prix marque en effet la mi-saison. Comme d'habitude, la course s'est jouée entre Rossi et son frère ennemi Max Biaggi (Marlboro Yamaha Team-Michelin). Les deux hommes dominent le championnat et c'est la troisième course d'affilée qu'ils terminent aux deux premières places. Rossi avait gagné à Catalunya et Biaggi à Assen, le week-end dernier.

La victoire de Rossi à Donington est peut-être la plus belle de sa carrière car il l'a obtenue après une remontée endiablée, l'Italien étant parti de la troisième ligne à cause de sa chute aux essais, vendredi et de la pluie qui a perturbé les séances d'hier. Malgré ses efforts, Biaggi n'a pas pu lui résister et termine à 1''794 seconde tandis qu`Alex Barros (West Honda Pons-Michelin) prend la troisième place, à deux dixièmes de Biaggi.

"C'est probablement ma plus belle course, » a confirmé Rossi, qui a osé des changements radicaux sur les réglages de sa moto après le warm-up ce matin. "Gagner en étant 11e sur la grille de départ, c'est vraiment très bien. Nous avons eu beaucoup de problèmes ici, en plus de ma chute. Mes réglages n'étaient pas bons donc ce matin, nous avons étudié les données informatiques et nous sommes partis dans une direction très différente. Nous avons pris un risque et il a payé. »

"La moto était très bonne mais je n'ai pas voulu attaquer trop fort dans les premiers tours parce que c'est toujours risqué lorsque le réservoir est plein. Ensuite, le pneu arrière s'est mis à glisser un peu mais il ne s'est pas trop dégradé et j'ai pu hausser le ton. » Au premier tour, Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin) avait pris la tête alors que Rossi n'était que 11e. Celui-ci s'est montré régulier, dépassant la plupart de ses adversaires au freinage des Esses Fogarty. Au premier tiers de la course, sentant son adversaire se rapprocher, Biaggi a augmenté son rythme et doublé Roberts pour s'installer en tête. Barros, puis Rossi, n'ont également pas tardé à s'offrir Roberts.

Noriyuki Haga (Red Bull Yamaha WCM-Michelin) s'est révélé être la surprise de la journée en revenant sur Barros à la mi-course. Ne pouvant passer le Brésilien, Haga a préféré assurer sa quatrième place, son meilleur résultat en 500.

"Haga a utilisé un nouveau pneu avant qu'il avait essayé pour la première fois en essais privés après Catalunya, » a expliqué Jacques Morelli, le responsable des Grands Prix Michelin. "Son style de pilotage est très spécial. Il jette la moto dans les virages avec une violence incroyable. Le nouveau pneu lui donne un meilleur feeling sur l'angle maxi. Haga utilise également un pneu arrière différent des autres pilotes. Son profil est différent pour l'aider à jeter la moto dans les virages, mais les autres pilotes ne l'apprécient guère. »

La victoire s'est donc jouée entre trois hommes, Rossi, Biaggi et Barros. Tous trois ont utilisé des pneus arrières de 16.5 pouces à gomme médium. Biaggi et Barros ont opté pour des avant avec ce type de gomme tandis que Rossi a utilisé un avant à gomme plus dure. Dans les derniers tours, Rossi s'est montré le plus rapide, laissant Biaggi à deux secondes en bagarre avec un Barros de plus en plus insistant.

"J'ai fait ma course, » a raconté Biaggi. "Barros et Rossi étaient très rapides tous les deux. Quand Rossi m'a dépassé il était vraiment difficile de rester avec lui. Je perdais un peu de temps sur lui à plusieurs endroits du circuit. Il a gagné en partant de la 11e place donc son potentiel ainsi que celui de sa moto est évident. Il est dur à battre. »

Barros aurait peut-être pu s'attaquer à Biaggi sans quelques erreurs dans la deuxième moitié de course. A chaque fois qu'il revenait sur Biaggi, il a perdu de précieux dixièmes. Malgré tout, le Brésilien s'est montré satisfait de son premier podium depuis sa victoire au Mugello il y a cinq semaines.

Carlos Checa (Marlboro Yamaha Team-Michelin) était également content de son résultat : cinquième à cinq secondes de Haga, son meilleur résultat depuis le GP de France en mai. "Les dernières courses ont été plutôt dures et nous ont fait perdre du terrain au championnat,» a-t-il dit. "Mais j'ai l'impression que nous avons retrouvé le droit chemin. La semaine dernière, nous avons apporté des améliorations importantes à la moto et ce week-end nous avons aussi progressé sur le châssis. » Shinya Nakano (Gauloises Yamaha Tech 3-Michelin), a terminé à une demi-seconde de Checa. Alex Crivillé (Repsol YPF Honda-Michelin) s'est classé septième et à trois secondes du Japonais. Roberts fut huitième, toujours en proie au même problème de baisse de performance dans la deuxième partie de la course.

Olivier Jacque (Gauloises Yamaha Tech 3-Michelin) a signé sa meilleure performance en 500 et était tout sourire à son retour aux boxes. Le Champion du Monde 250 en titre revient après une première moitié de saison gâchée par une blessure au poignet. Loris Capirossi (West Honda Pons-Michelin) a terminé à la dixième place. Il a souffert de crampes suite à sa chute au virage de Craner vendredi, qui avait également piégé Jacque et Rossi.

-Michelin

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series MotoGP
Drivers Max Biaggi , Carlos Checa , Loris Capirossi , Valentino Rossi , Alex Criville , Alex Barros , Shinya Nakano , Kenny Roberts , Noriyuki Haga , Olivier Jacque