Australie GP Michelin report (French)

2000 motogp 500. Championnat du monde 500, 16e manche. GRAND PRIX D'AUSTRALIE, PHILLIP ISLAND Course, dimanche 29 octobre 2000 L'EMPEREUR ROMAIN COURONNÉ ROI DE L'ILE Max Biaggi a remporté cet après midi la course de l'année à ...

2000 motogp 500. Championnat du monde 500, 16e manche.
GRAND PRIX D'AUSTRALIE, PHILLIP ISLAND
Course, dimanche 29 octobre 2000

L'EMPEREUR ROMAIN COURONNÉ ROI DE L'ILE

Max Biaggi a remporté cet après midi la course de l'année à Phillip Island à l'issue d'une formidable bataille de 27 tours qui a impliqué dans les premiers tours jusqu'à une douzaine de pilotes. Dans ce grand prix d'Australie qui marque la fin de la saison, la course des 500 a donné lieu à un spectacle passionnant avec des leaders changeant un nombre incalculable de fois et d'innombrables manúuvres de dépassement.

Biaggi a finalement passé la ligne d'arrivée avec moins de deux dixièmes d'avance sur Loris Capirossi (Emerson Honda Pons-Michelin). Valentino Rossi (Nastro Azzura Honda-Michelin), à un autre dixième plus loin, complète à la troisième place ce podium 100 % italien. Les huit premiers classés finissent en moins de quatre secondes. A mi course, les 12 premiers étaient pointés en 2,6 secondes.

Ravi de sa seconde victoire de l'année qui lui permet de terminer en troisième position au classement final, Biaggi devait déclarer : " Ca a été une vraie course, passionnante, où on gagne ou on perd. Je n'ai pas pris un si mauvais départ et tout le monde s'est retrouvé au coude à coude dans le premier virage. On pouvait passer la ligne en tête un tour et se retrouver le tour suivant en quatrième ou cinquième position. Avec la ligne droite très rapide, il est facile d'utiliser l'aspiration ce qui explique le grand nombre de dépassements. Il y a eu aussi beaucoup de touchettes : J'ai touché Barros, Capirossi et McCoy de nombreuses fois. Mais à la fin, il n'y avait plus que nous trois : Moi, Capirossi et Rossi. Capirossi était très agressif, mais c'était mon jour. "

" Biaggi a pris le départ en douzième position sur la grille après avoir raté samedi sa dernière séance qualificative à cause d'une chute. Équipé d'un pneu de 17 pouces medium à l'avant et d'un 16,5 pouces tendre à l'arrière, l'Italien a pris la tête la première fois à mi-parcours et entamé ainsi un duel impressionnant avec Loris Capirossi." Les deux hommes se touchaient au moins une fois en se battant pour la première place sur ce circuit très rapide et si Capirossi prenait la tête dans l'une des épingles finales, Biaggi restait parfaitement calme et reprenait la première place au moment crucial. Rossi s'est lui aussi bien battu, mais la lutte était tellement âpre et les pilotes si proches les uns des autres qu'il n'a pas vu le panneau que lui passait son stand. Capirossi et Rossi étaient tous deux en gomme moyenne de 17 pouces à l'avant et de 16,5 à l'arrière.

"Ma moto et mes pneus ont été bons jusqu'au bout, mais je crois que la moto de Max était plus rapide que la mienne, " dit Capirossi. " J'ai attaqué très fort pendant toute la course et nous nous sommes bien amusés. C'est une bonne façon de terminer la saison."

Rossi, qui voulait réellement remporter la dernière course de sa première saison en 500, se déclarait quand même satisfait de son résultat. "Max et Loris se battaient vraiment fort et je pensais les attaquer dans le dernier tour. Mais je n'ai pas vu le panneau qui m'indiquait la fin "dit-il." Néanmoins, je termine second au classement définitif pour ma première saison en 500, j'ai remporté deux victoires et fait plus de podiums que n'importe qui. Je suis heureux." Alex Barros (Emerson Honda Pons-Michelin) a mené plusieurs tours au milieu de la course avant de baisser de rythme puis de revenir pour passer la ligne en quatrième position, à deux dixièmes de Rossi, et avec plus d'une seconde d'avance sur le héros local Garry McCoy (Red Bull Yamaha WCM-Michelin) qui avait mené un instant avant de frôler la chute dans les premiers tours.

Norick Abe (Antena 3 Yamaha d'Antin-Michelin) a fait une belle course pour finir en septième position juste devant celui qui avait pour la première fois signé la pole position, Jeremy McWilliams (Blu Aprilia Team-Michelin) dont la course allait être gâchée par un problème d'embrayage sur la grille de départ. L'Anglais termine néanmoins devant le tout récent champion du monde Kenny Roberts (Telefonica Movistar Suzuki-Michelin) auteur d'une faute dans les tout derniers tours en essayant de doubler McCoy. " Je pouvais encore prétendre au podium, mais cela m' a fait perdre trop de temps " dit l'Américain. Tadayuki Okada (Repsol Honda-Michelin) est le seul à finir dans son écurie après la chute du champion du monde 99 Alex Crivillé (Repsol Honda-Michelin) et l'arrêt au stand de Sete Gibernau (Repsol Honda-Michelin). Régis Laconi (Red Bull Yamaha-Michelin) a très bien figuré dans les premiers tours avant de sortir de la piste après une touchette avec Capirossi. Il termine en 11 ème position.

Write a comment
Show comments
About this article
Series MOTOGP