Michelin GP Grande Bretagne la course

Montoya a la Bataille avec Ferrari. Dès les premiers tours la course ne s'annonçait pas simple avec l'arrivée de la pluie. Le pilote Allemand Michaël Schumacher remporte la victoire devant son coéquipier Rubens Barichello. Juan-Pablo ...

Montoya a la Bataille avec Ferrari.

Dès les premiers tours la course ne s'annonçait pas simple avec l'arrivée de la pluie. Le pilote Allemand Michaël Schumacher remporte la victoire devant son coéquipier Rubens Barichello. Juan-Pablo Montoya après s'être battu pour la deuxième place termine troisième. Le Colombien marque ainsi des points pour la première fois depuis le Grand Prix d'Autriche.

En pole-position, Juan-Pablo Montoya a pris un excellent départ pour tenir la tête de la course jusqu'aux premières gouttes de pluie où le Colombien dût céder aux attaques de Michael Schumacher, au 16e tour. Un Michael Schumacher qui a aussitôt pris le lar ge.

Rubens Barrichello, sur l'autre Ferrari, était parti dernier en raison d'un problème sur sa monoplace au moment de s'élancer pour le tour de formation. Une remontée fantastique lui permit de passer Juan-Pablo Montoya au 19e tour.

D'abord distancé, puis reprenant brièvement la deuxième place avant de la céder définitivement à Rubens Barrichello, le Colombien termine troisième. " Après avoir vu que les Ferrari étaient si rapides au warm-up, en conditions de course, il n'y avait rien à tenter contre elles ", déclarait Juan-Pablo Montoya à sa descente du podium. " C'était une course difficile avec des conditions climatiques changeantes. J'ai pris un bon départ mais je n'ai pu contenir Michaël que pendant un certain temps. Une fois dépas sé, il littéralement prit le large."

Ralf Schumacher, sur l'autre BMW WilliamsF1 -- Michelin, a eu moins de chance. Un problème au cours de son premier ravitaillement lui a fait perdre du temps et l'a contraint à passer deux fois aux stands. Il termine huitième.

Du côté des West McLaren Mercedes : Kimi Räikkönen a abandonné sa monoplace pour cause de problème moteur au 45e tour, David Coulthard se classe neuvième, avant-dernier, après un Grand Prix qui l'a vu stopper quatre fois à son stand et partir en tête-à-que ue à plusieurs reprises.

Chez Jaguar, seul Pedro de la Rosa a franchi le drapeau à damier, en 11e place. Eddie Irvine, sur l'autre monoplace a abandonné au 24e tour.

Jenson Button ne termine pas, mais sa Mild Seven RenaultF1 est tout de même classée, en 12e position. Jarno Trulli a abandonné au 30e tour.

Les deux Panasonic Toyota ne furent pas à la même fête qu'aux essais, Mika Salo abandonnant au 16e tour tandis que son coéquipier Allan McNish a calé sur la grille de départ et n'a pas disputé son Grand Prix national Chez KL Minardi Asiatech, enfin, Mark Webber est sorti de route après 9 tours, tandis que son coéquipier Alex Yoong n'était pas qualifié.

Au championnat du monde, l'avance de Michael Schumacher (54 points) lui permet d'être éventuellement champion du monde au soir du prochain Grand Prix, à Magny-Cours. Pour ce faire, il peut terminer second. Il doit simplement marquer six points de plus que Rubens Barrichello, alors que Juan-Pablo Montoya, Ralf Schumacher et David Coulthard sont théoriquement eux aussi encore en lice pour le titre si les choses tournent à leurs avantages.

La journée vue par Michelin
Pierre Dupasquier (Directeur de la compétition)

Une course difficile sous la pluie et sur le sec ... et une nouvelle démonstration des Ferrari ?

" Sur le plan technique c'était une course très intéressante. Les Ferrari n'étaient pas à trois ou quatre secondes seulement des voitures équipées de pneumatiques Michelin mais de l'ensemble des concurrents y compris Villeneuve, Heidfeld et Fisichella qui sont d'excellents pilotes sous la pluie et qui ont les mêmes pneumatiques qu'eux. Juan Pablo Montoya a fait une belle course avec BMW Williamsf1 team sur une bonne stratégie et termine à 31 secondes du vainqueur. "

Qu'avez-vous appris lors de cette course sur vos pneumatiques pluie et intermédiaires ?

" Il y a quelques aspects positifs. Nos pneus intermédiaires ont été critiqués dans le passé, mais si vous regardez les temps au tour de David Coulthard ils se sont bien comportés dans les conditions d'aujourd'hui. West McLaren-Mercedes n'ont pas été chanc eux, les conditions climatiques étaient difficilement prévisibles et ils ont pris un risque au moment du changement pneumatiques ... cela aurait pu fonctionner. "

Est-ce que vos deux pneumatiques Option et Prime étaient en course ?

" Oui, quelques partenaires, notamment West McLaren-Mercedes et BMW Williams ont choisi le Prime (A) tandis que Renault était un de ceux qui ont sélectionné l'Option (B). "

Dans trois semaines vous serez à Hockenheim sur un circuit modifié. Est-ce que vous pu analyser ce nouveau tracé, plus court ?

" Oui, mais nous n'avons pas finalisé notre choix pneumatique puisque nous analysons encore les données du circuit. Le circuit est nouveau et personne ne l'a utilisé, les premiers seront les Formule 3000 en ouverture du Grand Prix de Formule Un. J'ai de bo ns souvenirs sur l'ancien circuit principalement parce que nos pneumatiques étaient très performants l'an dernier quand Ralf Schumacher a gagné avec BMW Williamsf1 Team."

-michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Juan Pablo Montoya
Teams Ferrari , Mercedes , McLaren , Williams , Minardi