Grand Prix du Canada Michelin victoire de Ralf Schumacher

Dimanche 10 juin 2001 - Course Victoire de Ralf Schumacher - Sans faute de Ralf, BMW WilliamsF1 Team et Michelin Extraordinaire Grand Prix du Canada. C'est après une hallucinante course-poursuite entre les deux frères Schumacher que la ...

Dimanche 10 juin 2001 - Course
Victoire de Ralf Schumacher - Sans faute de Ralf, BMW WilliamsF1 Team et Michelin

Extraordinaire Grand Prix du Canada. C'est après une hallucinante course-poursuite entre les deux frères Schumacher que la victoire est revenue à Ralf (BMW WilliamsF1 ­ Michelin) et qui a permis à Michelin de remporter son deuxième Grand Prix de la saison après celui de Saint-Marin.

Au départ, Michael Schumacher fut le plus prompt à s'élancer sur sa Ferrari, négociant le premier virage en tête devant Ralf Schumacher. L'ordre de la grille de départ était ainsi respecté.

Au cours des premiers tours, le pilote Ferrari tenta alors de prendre le large, mais la Williams parvenait sans problème à coller à son rythme. "Je me demandais pourquoi il était si lent" commenta le cadet des Schumacher. "J'ai pensé qu'il essayait de préserver ses feins, parce que je pouvais suivre très facilement."

Une sortie de route de Juan-Pablo Montoya, sur la deuxième Williams, et de Rubens Barrichello, sur la deuxième Ferrari, obligea la direction de course à neutraliser l'épreuve sous Safety Car, au 20e tour. Trois tours plus tard, le Safety Car à nouveau rentré aux stands, Michael Schumacher commença par se forger une avance de plus de deux secondes, que Ralf Schumacher parvint à réduire en quelques tours. Au 35e passage, il portait une première attaque contre son frère au freinage de la dernière chicane, et bouclait le tour avec un retard d'un dixième de seconde seulement.

Dès lors, visiblement plus rapide, le cadet des Schumacher porta plusieurs attaques contre la Ferrari, mais sans succès. "Je ne pouvais pas vraiment doubler" poursuivais Ralf Schumacher. "J'ai donc prévenu le stand que j'allais attendre les ravitaillements, parce que je savais que nous allions ravitailler plus tard que lui."

Lorsque Michael Schumacher stoppa à son stand pour ravitailler, au 46e tour, le pilote Williams accéléra l'allure et se forgea une avance suffisante pour ressortir des stands en tête après son propre ravitaillement, au 51e tour. Le tour était joué. La Ferrari perdant constamment du terrain en fin de course, Ralf Schumacher ne fut plus inquiété et remporta la seconde victoire de sa carrière pour la plus grande joie d'Edouard Michelin, présent à Montréal. "La voiture était vraiment parfaite aujourd'hui concluait Ralf Schumacher, et mes pneus Michelin ont parfaitement bien fonctionné."

Derrière, les pneus Michelin confirmaient leur forme à Montréal puisque Jean Alesi plaçait sa Prost Acer en cinquième position - son meilleur résultat de la saison - et que Pedro de la Rosa marquait le point de la sixième place sur sa Jaguar. Luciano Burti, sur la deuxième Prost, termine huitième, tandis que Tarso Marques, sur la première Minardi, termine 9e.

Eddie Irvine, sur l'autre Jaguar, avait été éliminé au deuxième tour par un accrochage avec Nick Heidfeld. Chez Mild Seven Benetton Renault Sport, Giancarlo Fisichella n'alla pas plus loin que le premier tour, heurté par son propre coéquipier, Jenson Button, devant l'entrée des stands. Un Jenson Button qui abandonna lui- même au 17e tour. Fernando Alonso, sur la deuxième Minardi, abandonnait au 7e tour.

La journée vue par Michelin :

Pierre Dupasquier (Directeur de la Compétition) :
La course des pilotes Michelin

"Nous sommes tous ravis chez Michelin du résultat obtenu aujourd'hui et nous félicitons nos trois équipes qui marquent des points. Cette seconde victoire de Ralf Schumacher, BMW Williams et Michelin ne fait que confirmer notre présence à chaque course. Quelquefois il est très difficile de mettre tous les éléments ensemble, et les circonstances ne nous sont pas toujours favorables, aujourd'hui c'est une belle réussite ! Ralf a dominé la course, du départ jusqu'au drapeau à damier, avec beaucoup de talent, de professionnalisme et de sagesse. La FW23 est parfaite, BMW a montré que son moteur était extrêmement performant, fiable mais aussi économe puisque Ralf a fait quatre tours de plus que son frère, ce qui a d'ailleurs changé les données de la course."

Trois écuries Michelin marquent des points aujourd'hui

"Effectivement c'est une grande satisfaction, gagner une course est une chose mais ce résultat d'ensemble est extrêmement intéressant pour nos partenaires qui travaillent beaucoup et avancent de jour en jour. Nous regrettons qu'Eddie Irvine n'ait pas pu terminer la course, il aurait certainement fait un bon résultat. Encore un grand bravo à Jean Alesi et l'équipe Prost Acer mais également à Pedro de la Rosa et Jaguar Racing !"

Edouard Michelin, Président :

"Je suis très heureux d'avoir assisté en direct à cette superbe victoire de Ralf Schumacher et BMW WilliamsF1 Team. Pour cette première année nous n'attendions pas de victoires et deux au bout de huit Grands Prix est vraiment fantastique ! Avoir trois écuries dans les points nous donne encore plus de satisfaction. Nous espérons que cette belle performance prouve à l'ensemble de nos partenaires industriels notre détermination et notre capacité à réussir"

-Michelin-

Be part of something big

Write a comment
Show comments
About this article
Series Formula 1
Drivers Eddie Irvine , Giancarlo Fisichella , Jenson Button , Luciano Burti , Ralf Schumacher , Pedro de la Rosa , Michael Schumacher , Rubens Barrichello , Jean Alesi , Nick Heidfeld , Fernando Alonso , Tarso Marques
Teams Ferrari , Williams , Benetton , Minardi , Jaguar Racing